L’ère du Verseau ou le renouveau de la civilisation

lundi 2 mars 2015
par  Neimad
popularité : 15%

Les Anciens avaient découvert la précession des équinoxes : le Soleil se déplace parmi les 12 constelllations du Zodiaque (c’est d’ailleurs sa définition). Le changement d’orientation de notre système solaire s’effectue très lentement, à raison d’environ 2000 anspar signe zodiaquale. Ainsi, il y a 2000 ans, le Soleil rentrait dans l’ère des Poissons, le 12e signe du zodiaque. Ce n’est pas de l’astrologie mais de l’astronomie.

La précession des équinoxes s’effectue en sens inverse (d’où le nom de "précession"), ce qui signifie qu’elle se déplace lentement vers le 11e signe, le Verseau, et non pas vers le Bélier. Le passage au Verseau n’est donc pas soudain mais progressif, il ne faut donc pas s’attendre à une fin du monde façon 2012.

PNG - 7.4 ko

Les Anciens guettaient les signes. Les trois rois mages des Evangiles sont en réalité des astrologues ("chaldéens" était le synonyme d’astrologues). Ils reconnaissent le signe marqué dans le ciel (la fameuse étoile) et vont apporter leurs présents à Jésus-Christ, dit la légende. Que le dénommé Jésus soit un révolutionnaire anti-romain, un essenien, un thaumaturge ou le véritable fils de Dieu, peu importe ici, l’histoire est assez claire : les Evangiles expliquent que Jésus a nettoyé les pieds de Jean-Baptiste, qu’il baptise à son tour avec de l’eau (à la place de la circoncision), qu’il a demandé à des pêcheurs de laisser leurs filets pour devenir ses disciples, qu’il a multiplié les poissons, qu’il a marché sur l’eau… Par la suite, le signe de reconnaissance des premiers chrétiens était un poisson stylisé, ce qui est un symbole toujours utilisé. Autre particularité : Ichtus, qui veut dire "poisson", est aussi l’acronyme de "Jésus-Christ, fils de Dieu, sauveur" en grec [1]. Tous ces éléments soulignent le passage à l’ère des Poissons. Les contemporains de Jésus-Christ n’en ont pas ressenti les effets sur le moment, mais il est indéniable que celle religion marque un changement important dans l’Histoire du monde : diffusion du monothéisme, domination de l’Occident sur le reste du monde, etc.

Remontons de 0 à -2000 avant Jésus-Christ (environ), que trouvons-nous ? Les alignements de béliers devant les temples égyptiens, le sacrifice du bouc à la place du sacrifice humain chez les enfants d’Abraham, c’est l’ère du Bélier [2].

JPEG - 54.8 ko

Remontons de -2000 à -4000 avant Jésus-Christ (environ), nous trouvons le culte du taureau en Crète, en Egypte et en Mésopotamie, comme l’attestent de nombreuses oeuvres d’art.

JPEG - 67 ko

S’il fallait remonter plus loin encore, nous trouverions peut-être l’origine du mythe des dieux jumeaux (les Gémeaux), l’époque de la construction du Sphinx de Guizeh (Le Lion), etc.

Ce qui appartient à l’ère précédent perd de son sens, il se transforme en caricature et devient un symbole négatif, comme une maison abandonnée qui prend les aspects d’une maison hantée : ainsi, le culte du taureau devient le culture du veau d’or, les cornes deviennent symbole du diable, le bouc devient "bouc émissaire", le polythéisme n’est plus compris et est décrit comme le culte des statues, les rituels anciens se cachent dans la magie noire, la prêtresse devient sorcière, etc.

Il y a quelques années, nous pensions que l’ère du Verseau serait fidèle à la signification de son signe en astrologie, qu’une nouvelle civilisation naîtrait, recentrée sur l’homme ou sur l’humain. Nous avions cru voir des signes dans le discours des politiques lors des dernières élections et nous avions construit un Manifeste pour un humanisme contemporain dans ce sens. Or, le dessin du Verseau nous montre trois choses :

  • un être humain et non une figure ailée ou un symbole animal, contrairement aux autres signes du zodiaque : c’est l’être humain sans les idéologies (or, l’humanisme est une idéologie comme tout ce qui se termine en -isme : communisme, capitalisme, boulangisme, christianisme…)
  • une femme : la place de la femme dans notre société a en effet largement évolué depuis 50 ans, non seulement du point de vue de l’égalité des droits ou de l’accès aux plus hautes fonctions dans les entreprises ou au sommet de l’Etat (même si la parité n’est pas encore atteinte), mais aussi dans la maîtrise de leur corps et de leur sexualité
  • il verse l’eau, qui est symbole de renouveau, les idées ancienne ne seront plus valables dans l’ère du Verseau (or, l’humanisme est un héritage de la Renaissance)

Le mot Verseau est important : verse-eau. Nous imaginions qu’il pouvait s’agir de la montée des eaux. En réalité, c’est plus subtil : nous assistons à un véritable "nettoyage" des pays qui symbolisent les fondements de notre civilisation : l’Irak (Babylone), la Turquie (la civilisation grecque et ottomane), l’Egypte, la Syrie, le Liban (toute la Mésopotamie antique), la Grèce (à l’origine de la science et de l’idée de démocratie), mais aussi Israël (les survivants des ghettos juifs font construire à mur et deviennent le 2e plus grand vendeur d’armes dans le monde après les Etats-Unis…) et l’Islam radical (qui est l’exact opposé de l’Islam du moyen âge qui avait favorisé le développement des différentes sciences avant de les transmettre à l’Europe médiévale).

JPEG - 13 ko

Les mots, encore une fois, sont importants : "taliban" veut dire "étudiant" (au sens d’étudiant du Coran), alors que la jeunesse étudiante (celle des Universités) a toujours été du côté de la démocratie et de la liberté d’expression [3], l’Etat Islamique s’oppose à l’Etat Démocratique que nous connaissons (ils veulent installer la charia avec une lecture littérale du Coran), la secte Boko Haram possède un nom évocateur : Boko veut dire "livres" et "Haram"interdits", c’est donc une secte qu interdit les livres, autrement dit la culture…

Les médias usent du mot de "barbarie" pour qualifier leurs crimes. Ils ne se trompent pas pour le mot. Par contre, quand ils parlent de conflit de civilisation ou de guerre de religion, ils se trompent : les islamistes radicaux sont les instruments de ce "nettoyage" par le vide, et toutes les crispations identitaires de type "national-isme" ou "christian-isme" radical appartiennent au passé, tout cela disparaîtra lors de la prochaine marée… ou du tsunami.

PNG - 24.7 ko

Les signes du zodiaque ont une double représentation : un dessin allégorique et un symbole. Pour le Verseau, il s’agit de deux vagues. Dans la Bible, on parle des eaux du dessus (la pluie) et des eaux d’en-bas (l’océan). La menace pourrait donc venir du ciel comme de la mer, avec le déréglement climatique. De manière plus symbolique, il faut penser à un premier mouvement de nettoyage qui s’effectue par le bas [4], en attendant le second mouvement qui sera apport d’un nouvel élan, d’une nouvelle énergie qui se trouve dans la jarre portée par la jeune femme.

Nous ne pouvons pas imaginer pour l’instant à quoi ressemblera ce nouveau monde. Tout ce que nous accumulons, tout ce que nous savons sera balayé par quelque chose que nous ne pouvons pas appréhender pour le moment, tout comme le polythéisme a remplacé le monothéisme dans les esprits [5]. C’est un changement radical de notre façon de voir qui s’effectuera après le premier mouvement et ce sont nos enfants qui en bénéficieront. Notre génération assiste aux derniers instants des Poissons, et comme toute fin, elle peut être source d’une méditation sur le passé et source de sagesse. Ce passage peut se faire dans de bonnes conditions. Il y a des signes, comme les élans de générosité après le Tsunami de 2004, comme les grandes manifestations du 11 janvier 2015, comme le brassage des cultures, le retour à la nature et l’évolution de la cause animale.

JPEG - 35 ko

Comme pour tout passage, il y a aussi des résistances, des personnes qui ont peur du changement et qui préfèrent revenir en arrière : les talibans, les terroristes d’Al-Quaeda, de Daesh ou de Boko Haram, les nationalistes d’extrême-droite, les chrétiens radicaux, etc. Ce que nous voyons aujourd’hui dans le monde nous attriste, car ce n’est pas bon signe.

Ce n’est pas un hasard si la population occidentale vieillit, si le taux de fertilité diminue, si nous nous empoisonnons nous-mêmes avec notre nourriture et notre air pollué, si nous fêtons le centenaire de la guerre de 14-18, c’est la fin d’un cycle qui avait commencé au début du 20e siècle [6]. L’Europe aurait pu signifie la mort des anciennes nations et la naissance de quelque chose d’autre, le brassage de populations à l’intérieur de l’Europe aurait pu amener également à créer une Europe politique, sociale et fiscale plus unifiée, et à servir de modèle pour les pays qui voulaient y entrer, mais la crise économique a cassé la machine, et l’Europe n’est pas le seul "possible" pour l’avenir : il y a le Nouveau Monde, les pays émergeants, l’Asie, l’Australie mais aussi l’Afrique…

Les Etats-Unis et l’Australie font partie de l’Occident, la Russie et la Chine ne sont pas des pays exemplaires en matière de droits de "l’homme", le Japon qui s’était occidentalisé connaît lui aussi la crise, le Maroc est dans une bonne situation climatique et économique mais son développement pourrait s’avérer menacé par le terrorisme, l’Afrique noire vend ses ressources aux pays étrangers et n’arrive pas à s’unir, mais cela peut évoluer…

Ce que nous pouvons faire, à notre niveau, c’est garder une ouverture d’esprit suffisante pour "voir" et "comprendre" ce qui se passe derrière les événements sans se précipiter dans l’émotion, c’est "aider" et "accompagner" le passage vers une autre civilisation, c’est "transmettre" aux nouvelles générations le meilleur des siècles passés, comme une série de mythes, de proverbes et de chansons qui comportent une part de sagesse et qui ne devraient pas s’effacer…

Internet sera sans doute un instrument de ce changement, mais il ne sera pas le seul parce que les choses n’arrivent jamais seul, l’Histoire nous l’a montré. Il faut aussi compter sur certains cercles de "puissants" qui savent que les règles du jeu vont changer et qui font tout ce qu’ils peuvent l’en empêcher ou pour essayer de le contrôler pour garder le pouvoir…

Déjà, on voit des multinationales s’accaparer le contrôle d’Internet et des télécommunications. Déjà, on voit nos gouvernements apprendre à mâter les émeutes. Déjà, on voit des sociétés travailler sur des drones qui remplaceront les vigles à l’accueil des magasins, sans compter leur usage militaire.

Ce qui est rassurant, c’est que les "puissants" seront les premières victimes de ces changements (ils ont tout à perdre), mais que ceux qui n’ont rien (ou si peu) verront au contraire les changements futurs comme de nouvelles opportunités, une nouvelle chance pour construire une société plus fraternelle et imaginer un monde meilleur…

___

Le monde est étrange, vous ne trouvez pas ?


[1] Les jeux de mots explique d’ailleurs de nombreux symboles du moyen-âge (voir Fulcanneli, Le Mystère des cathédrales, publié en 1926), comme ils expliquent de nombreux mythes partout dans le monde (pour la Bible, il suffit d’apprendre un peu l’hébreu pour s’en apercevoir)

[2] En Amérique centrale, il y a Quetzalcoatl, le "serpent à cornes". Le symbole du serpent étant un symbole de divinité dans de nombreuses régions du monde, il peut être effacé pour se concentrer sur son appendice : les cornes. Faut-il l’associer au Bélier ou au Taureau ?

[3] Ce que proposent ces groupes sectaires et radicaux n’est donc rien d’autre qu’une contre-révolution, l’équivalent de la Terreur en France ou des Frères Musulmans en Turquie et en Egypte…

[4] Dans ce mouvement, tout est emporté, tous les tombes sont ouvertes, tous les secrets ésotériques sont dévoilés au grand jour, les privant ainsi de leur force, qu’il s’agisse du Da Vinci Code qu signe la fin d’un cycle qui avait commencé avec Jésus-Christ, ou de la Franc-maçonnerie, dont les rituels secrets sont maintenus connus de tous par de nombreux livres, tandis que les Franc-maçons, comme les Compagnons, deviennent des gens comme les autres qui bénéficient simplement d’un "réseau professionnel", etc. Le Code de la Bible, comme les révélations de Projet 22 sur le Coran et cet article participent de ce même mouvement.

[5] Les Poissons avaient deux hommes : Jésus et Pierre, le disciple qui fondera l’Eglise. Le signe du Verseau aura-t-il une femme ?

[6] Si l’astrologie a un sens au niveau des la précession des équinoxes, peut-elle avoir un sens pour éclairer la marche de l’Histoire à l’intérieur des cycles de 2000 à 2600 ans ? Y a-t-il plusieurs périodes dans chaque grand cycle, comme il a existé en Europe au 19e siècle un "petit ère glaciaire" après la période de refroidissement qui a touché notre planète entre - 130 000 et - 12 000 environ, le maximum ayant été atteint il y a environ 22 000 ans ? On parle également de cycles solaires, de cycles en économie… Tous ces cycles sont-ils liés d’une manière ou d’une autre, comme la ronde des planètes autour de notre Soleil ? Dans tous les cas, les changements qualitatifs, même s’ils existent, se font sur plusieurs siècles. On peut donc considérer que les guerres mondiales du XXe siècle ont préparé les changements de société et les changements de mentalité qui mettront fin à l’ère des Poissons et permettront de passer à l’ère du Verseau, tout comme Jean-Baptiste a précédé la venue de Jésus…


27 votes

Commentaires

Logo de helene
samedi 22 octobre 2016 à 23h27 - par  helene

quand serons nous dans l’ère du verseau ? merci :)

Logo de remadi
lundi 2 mars 2015 à 17h58 - par  remadi

Bonjour, Neimad

un monde meilleur…

Merci

Publications

Brèves

24 septembre 2015 - L’Arabie Saoudite nommée à la tête du panel du Conseil des droits de l’homme de l’ONU

L’Arabie saoudite, reconnu par l’ONU et la Ligue des droits de l’homme (LDH) comme un pays peu (...)

26 avril 2015 - L’UE autorise les OGM de Monsanto

Vendredi 24 avril 2015, l’Union Européenne autorise l’importation et la commercialisation de 19 (...)

20 avril 2015 - Il critiquait la fraude sociale et cachait 1,5 millions au fisc

Le député UMP, Dominique Tian, était connu pour sa virulence à l’encontre des fraudeurs au RSA, des (...)

3 février 2015 - Coïncidence malheureuse : tous ces livres qui brûlent...

Le vendredi 30 janvier 2015 : une incendie à la plus grande bibliothèque universitaire de Russie, (...)

3 février 2015 - 1% des plus riches possèdent plus de 50% de la richesse mondiale

Le chiffre ne cesse de gonfler : 45% en 2009, 48% en 2014… Ce chiffre, c’est le pourcentage de la (...)