Poster un commentaire à la suite de l'article...

vendredi 17 décembre 2010
par  syagrius

La descendance de Jésus dit le Christ

Dès le 4eme siècles, il y eu un travail de censure, c’est ainsi qu’on désigna les évan­giles non reconnu par apo­cryphes. Notamment celui de Pierre trouvé dans une vallée du Nil en 1886, selon Pierre Jésus fut enterré dans un lieu dit "jardin de joseph"

En réponse à...

Logo de ianop
mardi 25 décembre 2012 à 17h48 - par  ianop

Tout cela fait la trame du best-​​seller de Dan Brown, le "Da Vinci code". Cela mérite à mon sens d’être signalé.
Il n’existe pas aujourd’hui de document officiel attestant l’existence de la des­cen­dance de Marie-​​Madeleine et de Jésus. On ne peut faire que des hypo­thèses.
Par ailleurs, si cette des­cen­dance existe, cela signifie ou tend à signifier que le Christ n’est pas le fils de Dieu, donc qu’il n’est pas res­suscité (c’est un simple pro­phète). Or, le propre de la Déesse-​​Mère (Isis) est sa capacité à faire renaître les êtres par magie. Donc, nier la magie (les pou­voirs de l’esprit) revient à nier la Déesse. Il y a une contra­diction énorme, car la Déesse (Marie, Isis, Inana, comme on voudra) ne peut en aucun cas être assi­milée à la femme, étant avant tout pure énergie.
En admettant que le per­sonnage efféminé de la Cène de Léonard soit bien Marie-​​Madeleine, où se trouve alors l’apôtre Jean dans le tableau ? Autre contra­diction.
Si le Graal s’expliquait seulement par un arbre généa­lo­gique, le per­sonnage de Galaad n’aurait aucune raison d’être.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)