Poster un commentaire à la suite de l'article...

dimanche 12 décembre 2010
par  Neimad

En attendant la fin du monde

Après un bref état des lieux de la civi­li­sation contem­po­raine, l’auteur met notre société en pers­pective avec l’histoire. Il en conclut la nécessité d’un nouveau projet de société.

En réponse à...

Logo de icouli
jeudi 4 août 2011 à 21h24 - par  icouli

Qu est ce que la réalité sinon le monde apparent d abord et obser­vable ensuite. Commun a tous.

Observe t on une onde ? Une pensée ? Non, il faut attendre qu elle prenne forme. La même chose pour l ima­gi­naire, celui ci ne connait aucune limite autre que la réalité.

Ainsi dans la mytho­logie grecque les Dieux jalousent les mortels par­ceque les choses ont une intensité, une valeur réelle, soit, une consis­tance, une forme. Mais qu en est il du monde des Dieux ? Ainsi écrit t on qu il n y a de triomphe que s il y a combat, lutte, éffort. Mais qu en est il de l ima­gi­naire ? Ainsi ima­giner un film d ani­mation est facile, mais lorsque vous voulez que celui ci prennent forme, trait dans la réalité cela demande un travail tita­nesque de cen­taines d humains, pour lui donner consis­tance dans la réalité et donc visible par tous.

Bref, la réalité permet d avoir un ima­gi­naire, une pensée propre en confinant chacun en un espace/​temps propres et ensuite de la par­tager dans un espace/​temps commun. Si chacun ne vivait qu au travers de son propre monde ima­gi­naire donc sans réalité il vivrait seul, tel Robinson Crusoé sur son île. Pour par­tager quelque chose il faut un espace/​temps commun fixe et déterminé. Répondant à des lois qui s imposent a tous. C est aussi comme cela que fonc­tionne la nature, et notre propre société humaine. de là implique les notions de réalité absolu/​relative et de vérité absolu/​relative. Mais c est une autre paire de manche.…

Sans la réalité il n y aurait pas de dif­fé­rence entre vous, lui ou moi, tout serait mélangé en une sorte de "soupe d énergie" égal à ce que l on dit du monde d avant le fameux big bang. La rélaité implique le principe du temps sans ce dernier pas de réalité, pas d évolution, pas de mémoire, pas de sens de la vie, rien que du néant.

Or, nous vivons dans un monde dont la méta suprême, le graal est la sup­pression du temps, de la réalité, soit, un plon­geons dans le néant..


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)