Poster un commentaire à la suite de l'article...

lundi 25 octobre 2010
par  Neimad

La vie est-​​elle venue de l’espace ?

Cer­tains scien­ti­fiques pensent que la vie est venue de l’espace, grâce aux éléments apportés par les météo­rites. Qu’en pensez-​​vous ?

En réponse à...

Logo de Benjamin Becquerel
dimanche 15 juillet 2012 à 02h18 - par  Benjamin Becquerel

Qu’est ce que la vie ?

La bio­logie est la science qui étudie le vivant. L’organisme vivant est l’objet d’un pro­cessus de déve­lop­pement, la vie, qui le conduit en général par étapes d’un état « embryon­naire » à l’adulte et à la mort, de manière indi­vi­duelle ou colo­niale, libre ou fixée, tout ou partie de sa vie.
La graine, la spore, le sper­ma­to­zoïde ou l’ovule sont aussi des formes du vivant, bien qu’ils n’aient en eux-​​mêmes ni la forme ni les carac­té­ris­tiques des êtres vivants qu’ils vont devenir. Il est ainsi dif­ficile d’isoler tota­lement la vie d’un individu de la lignée à laquelle il appar­tient et de la bio­sphère. Le vivant nait du vivant : nous ne connaissons pas de vivant émer­geant de l’inerte, ce qui rend dif­ficile la recons­ti­tution des étapes prébiotiques.

La vie est-​​elle venue de l’espace, grâce aux éléments apportés par les météorites ?

Une météorite est un corps solide (rocheux ou ferreux) du milieu inter­pla­né­taire qui atteint la surface de la Terre ou d’un autre astre (planète, exo­planète, satellite naturel, asté­roïde, comète).
Un certain type de météo­rites pier­reuses qui contiennent moins de 35 % de métal se désigne par "chon­drite".
Il est inté­ressant de constater que les dif­fé­rents minéraux pré­sents dans une chon­drite sont iden­tiques à ceux que l’on peut trouver sur une planète comme la Terre.
Un autre exemple inté­ressant concerne une partie des chon­drites dites car­bonées, qui sont soup­çonnées de pro­venir non pas d’astéroïdes mais de noyaux de comètes.
Ces météo­rites contiennent des acides aminés qui sont les « briques » élémen­taires de la vie. L’analyse de chon­drites car­bonées révèlent des traces d’adénine et de guanine, bases consti­tu­tives de l’ADN, et ren­force les obser­va­tions selon les­quelles cer­taines météo­rites contiennent des molé­cules pré­bio­tiques confinées.

Depuis le début de la for­mation de la Terre, de nom­breuses météo­rites y sont tombées. Or, à l’heure actuelle, nous n’avons pas pu étudier une météorite qui contient une entité consi­dérée comme vivante et pré­sentant les acti­vités sui­vantes (au moins une fois durant son existence) :

— Déve­lop­pement ou crois­sance : l’entité grandit ou mûrit jusqu’au moment où elle devient capable de se reproduire

— Méta­bo­lisme : consom­mation, trans­for­mation et sto­ckage d’énergie ou de masse ; crois­sance en absorbant de l’énergie ou des nutri­ments pré­sents dans son envi­ron­nement ou en réor­ga­nisant sa masse, par pro­duction d’énergie, de travail et rejet de déchets

— Motricité externe (locomotion) ou interne (circulation)

— Repro­duction : pouvoir créer de façon autonome d’autres entités simi­laires à elle-​​même

— Réponse à des stimuli : pouvoir détecter des pro­priétés de son envi­ron­nement et d’agir de façon adaptée.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)