Poster un commentaire à la suite de l'article...

samedi 16 octobre 2010
par  syagrius

La grande pyramide de Guizeh

L’un des mys­tères et non des moindres est le silence des papyrus sur la grande pyramide. L’historien qui la men­tionne est herodote. Il dit en sub­stances qu’elle fut construites par un roi très impo­pu­laire, du nom de Chéops, qui aurait régné 50ans.

En réponse à...

Logo de Neimad
mercredi 20 octobre 2010 à 22h49 - par  Neimad

La majorité des sites qui parlent de la science cachée des Egyp­tiens ajoutent que ces connais­sances étaient pro­tégées par des auto­mates, en s’appuyant sur Massoudi.

Peut-​​on vérifier les cita­tions évoquées dans cet article ? Que dit véri­ta­blement Massoudi ?

Les cita­tions pro­vien­draient du texte "Les prairies d’or" : http://​remacle​.org/​b​l​o​o​d​w​o​l​f​/​a​rabe/…. Au tome 2, cha­pitre XXI, pages 402-​​403, on peut trouver ceci :

(…) une ins­cription conçue dans les mêmes carac­tères
anciens, et affirmait qu’après l’avoir étudiée il avait lu :

L’homme interroge les astres et ne sait rien ; mais celui qui commande
aux astres fait ce qui lui plaît.

Les peuples qui bâtirent ces temples avaient du goût pour
l’astrologie, et ils son­daient avec per­sé­vé­rance les secrets de
la nature. Ils avaient appris par l’étude des astres qu’une
catas­trophe menaçait la terre ; mais ils ne purent savoir si
le monde devait périr par le feu, par un déluge, ou si le
sabre devait en exter­miner les habi­tants. Dans la crainte
que les sciences ne fussent anéanties avec l’homme, ils
construi­sirent ces herahi (au sin­gulier, berba] et dépo­sèrent
leurs connais­sances dans les figures, les images et les ins-​​
crip­tions qui les ornaient. Ils les bâtirent soit en pierre, soit
en terre, en séparant ces deux genres de construc­tions. » Si
la catas­trophe annoncée, disaient-​​ils, est le feu, les édifices
bâtis en terre et en pisé dur­ciront comme la pierre, et nos
sciences seront conservées. Si, au contraire, c’est un déluge,
Feau emportera ce qui est bâti en terre, et la pierre subsis-​​
tera. Dans le cas d’une des­truction par le sabre, ces deux
sortes d’édifices res­teront debout. » D’après ce qui précède,
ces temples seraient anté­rieurs au déluge ; d’autres leur
donnent une date plus récente. (…).

Source  : http://​www​.archive​.org/​s​t​r​e​a​m​/​l​e​s​p​r​a​i​r​i​e​s​d​o​r​02​m​a​s​u​u​o​f​t​#​p​a​g​e​/​402​/​m​o​d​e/2up

Mas­soudi renvoie également à ses ouvrages pré­cé­dents, "Memorial" et "Trésors des sciences", aujourd’hui perdus. Rien d’autre dans ce livre.

Par contre dans "Le livre de l’avertissement et de la révision", je trouve autre chose d’intéressant :

L’une de ces pyra­mides sert de tombeau à Aga­tho­démon, l’autre de tom-​​
beau à Hermès. Ces deux sages sont séparés par un inter-​​
valle d’environ mille ans, et Aga­tho­démon est le plus ancien.
Ils étaient tenus pour pro­phètes par les habi­tants de l’Egypte,
les Coptes, avant l’arrivée des Chré­tiens, confor­mément à
l’opinion des Sabéens sur les pro­phéties, et contrai­rement
à ce qu’enseigne la révé­lation, car ils étaient pour ces
peuples des âmes pures, lavées des taches et des souillures
de ce monde , et les essences supé­rieures s’unissaient à eux.
Aussi pouvaient-​​ils annoncer les événe­ments futurs , dévoiler
les secrets de l’univers et donner sur toutes choses bien des
ensei­gne­ments qu’il serait trop long de redire et dont peu
de per­sonnes sup­por­te­raient l’exposé *

* Une note précise que chez les Sabéens, Aga­tho­démon = Seth chez les Egyp­tiens = Chit fils d’Adam dans la Bible. Aga­tho­démon serait le Maître d’Hermès = Enoch.

Pour Maçoudi, les Sabéens, comme Thalès, Pythagore et les anciens Egyp­tiens, sont por­teurs d’une ancienne sagesse.

Source  : Maçoudi, Le livre de l’avertissement et de la révision, cha­pitre sur les Quatre Vents, page 29 : http://​www​.archive​.org/​s​t​r​e​a​m​/​l​e​l​i​v​r​e​d​e​l​a​v​e​r​t​i​00​m​a​s​u​u​o​f​t​#​p​a​g​e​/​28​/​m​o​d​e/2up

Inté­res­santes cita­tions sur les ori­gines anti­dé­lu­viennes de la science des Egyp­tiens, mais on ne retrouve pas les cita­tions de l’article et il n’y a tou­jours pas trace d’automates, comme le pré­tendent cer­tains sites. D’où l’intérêt de vérifier ses sources.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)