Poster un commentaire à la suite de l'article...

dimanche 10 octobre 2010
par  Neimad

Se tenir au courant de l’actualité scientifique

Quels sites conseillez-​​vous pour se tenir au courant de l’actualité de la recherche, que ce soit dans le domaine de l’astronomie, de la phy­sique quan­tique ou de l’égyptologie, pour ne citer qu’eux ? Ceux qui sont inté­ressés par cer­tains sujets pour­raient sur­veiller un site ou deux et avertir les (...)

En réponse à...

Logo de Neimad
mardi 9 août 2011 à 02h01 - par  Neimad

A voir, pour l’instant je vois les théories d’un auteur qui remet en cause la loi d’attraction uni­ver­selle de Newton, la rela­tivité d’Einsein, le mou­vement brownien des gaz et l’histoire géo­lo­gique de la terre.

D’après son blog, il se base sur trois théories (non véri­fiées) : la théorie MAES, de son invention, qui concerne les atomes ; la théorie MOND, qui est une alter­native au concept de matière noire (en sup­posant l’existence de neu­trinos) ; l’existence d’un "éther" à la place du vide.

Le pro­blème, c’est que les savants se sont déjà battus au 19e siècle pour prouver l’existence de "vents d’éther" qui devaient véhi­culer la lumière jusqu’à la Terre, car ils n’arrivaient pas à concevoir le dépla­cement dans le vide. L’expérience la plus célèbre fut celle de Michelson et Morley qui se solda par un échec. Il n’y a pas d’éther et Ein­stein a montré la constance de la vitesse de la lumière dans le vide.

Voir http://​ids​-ge​.ch/​s​p​i​p​.​p​h​p​?​a​r​t​i​c​l​e1039 et
http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Michelson-Morley

Sans être spé­cia­liste de la question, je remarque cependant que l’auteur s’en prend à la méthode scien­ti­fique décrite par le phi­lo­sophe Karl Popper, selon laquelle toute théorie doit pouvoir générer une expé­rience capable de la réfuter. Si l’expérience réfute la théorie, la théorie est fausse, il faut changer d’explication. Si l’expérience ne la réfute pas, la théorie n’est pas vraie pour autant, elle est vraie jusqu’à la science déve­loppe une expli­cation plus large ou plus com­plexe du phé­nomène (par exemple pour la des­cription des mou­ve­ments des corps dans l’espace : Galilée est dépassé par Newton qui est dépassé par Einstein).

Or, l’auteur dit (je cite) :

"L’ensemble de ma démarche a consisté à confronter sans cesse mes idées avec TOUTES les expé­riences connues, dans TOUS les domaines de la science.(…). Donc c’est en ana­lysant le MAES dans toutes les situa­tions des expé­riences (que je connaissais ou que je com­plétais par des recherches tous azimuts) que j’en arrivais à établir le MODÈLE répondant à toutes les expé­riences et que plus rien ne pouvait réfuter." (c’est moi qui souligne)

Est-​​il besoin de continuer ?

L’auteur n’étant pas un scien­ti­fique dans un labo­ra­toire de recherche, il n’a pas pu vérifier ses théories et ne donne aucun résultat quan­ti­tatif. Mais cela ne semble pas poser de pro­blème à l’auteur qui ne propose aucune expé­rience pour vérifier ses théories. Il veut sim­plement qu’on n’admette son expli­cation comme étant la meilleure, sous pré­texte qu’elle est simple (principe du rasoir d’Ockham) et qu’elle explique un grand nombre de phé­no­mènes. Mais :

1° une théorie n’est pas sim­plement "vraie" parce qu’elle est simple (sinon il suf­firait de répondre à toutes les ques­tions "parce que Dieu l’a voulu ainsi", il n’y a pas plus simple)

2° l’accumulation des exemples n’est jamais une preuve suf­fi­sante. Je peux donner mille exemples de témoi­gnages de sor­cières au moyen âge à l’époque de l’Inquisition, cela n’est pas une preuve suf­fi­sante pour affirmer que les sor­cières exis­taient et qu’elles for­ni­quaient avec le Diable !

Nous ne disons pas que la science a tou­jours raison mais le dis­cours que tient l’auteur sur les atomes, par exemple, décrit des phé­no­mènes observés en labo­ra­toire sans remettre en cause les for­mules uti­lisées par les phy­si­ciens pour prédire le com­por­tement des atomes. Si le modèle défendu par l’auteur ne change rien dans la pra­tique, si les tubes catho­diques et les GPS fonc­tionnent aussi bien avec la théorie de l’atome qu’avec celle du MAES, comme le signale quelqu’un dans un com­men­taire, pourquoi les scien­ti­fiques du monde entier adopteraient-​​ils le modèle et le voca­bu­laire inventés par l’auteur ?

A défaut de décevoir l’auteur, il n’y aura pas la révo­lution attendue, et à défaut de vous décevoir, ces théories semblent bien inutiles…

Nous vous saurons gré de vos remarques, critiques et suggestions…


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)