Poster un commentaire à la suite de l'article...

jeudi 6 septembre 2012
par  Laruiz

Un accident évité par une prémonition

Une intuition concernant un danger sur la route permet à deux auto­mo­bi­listes d’éviter de jus­tesse un animal. Chance ou coïncidence ?

En réponse à...

Logo de Laruiz
mardi 25 septembre 2012 à 11h18 - par  Laruiz

Tu dis
Je reste per¬suadée et mon ami aussi que nous serions rentré dans l’animal.
Mais ce n’est qu’un avis car per­sonne ne pourra le savoir..

Oui en effet, c’est un ressenti assez intense et partagé

Pour le coté prière, je ne com¬prend pas, tu as pris le volant et tu t’es dis "j’espère que je ne vais pas per¬cuter un animal" ou alors tu as fait une prière mais qui ?

J’aime conduire la nuit sauf à la lisière des forets sur des kilo­mètres. J’ai eu le besoin de faire une prière comme res­sentant le danger pour m’aider à l’éviter, ce qui fut le cas.

Plu­sieurs paradoxe
Par chance ou autre, j’étais en plein phare et chan¬geait pour être en feu de croi¬sement ce qui m’a permis de voir l’animal en plein milieu de la route et de l’éviter.
Tu étais en plain phare et tu as changé en feux de croi¬sement ? c’est bien ca, mais rien qu’en plein phare tu voyais l’animal, le chan¬gement de lumi¬nosité n’entraine pas une meilleur visi¬bilité, à moins je que ne com¬prend pas

La voiture d’en face était elle aussi en plein phare et donc le temps qu’elle change de feu et moi aussi, je n’ai ru vu comme aveuglé( un court instant).

Ensuite tu écris :
il était à moins d’un mètre cin¬quante de la voiture.
Tu as évité un animal à 1m50 en roulant, il était figé ou courait pour tra¬verser ? c’est très peu voire si on prend une vitesse de 90km/​h c’est chaud lol, tu roulais à quel vitesse ? car la réaction pour modifier sa tra¬jec¬toire à 1m50 est très faible
Sachant que tu étais en plein phare ou croi¬sement tu aurais du le voir bien avant, à mois qu’il débou¬chait de la droite ou gauche en courant ?

Je pense que le plein phare avait aussi aveuglé la biche et elle c’était donc arretée sur la route et à redé­marrer au chan­gement de feu. C’est instant m’a permis de voir des yeux et deux oreilles sur la chaussée car seul sa tete était en direction de notre voiture.
Par toute logique du moins la mienne, j’aurais du per­cuter l’animal vu la faible dis­tance entre nous.

Après cette ren­contre, j’étais prete à redonner le volant. Je savais pourquoi j’avais insisté pour prendre le volant et donc le danger étant écarté, je pouvais repasser le volant sachant que tout danger pour le trajet était main­tenant écarté.

C’est très dif­ficile de mettre des mots sur un res­senti, les mots ne suf­fisent pas pour trans­crire la sen­sation forte du moment et le sou­la­gement juste ensuite.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)