Gematrie : principe de base

samedi 16 octobre 2010
par  syagrius
popularité : 100%

  Sommaire  

C’est très simple, il suffit d’appliquer un nombre aux lettres de l’alphabet, dans notre cas, c’est encore plus simple A=1, B=2,C=3,.….…,Z=26.

Nor­ma­lement, on ne devrait rien trouver de sur­prenant, il est aisé de d’additionner les lettres d’un mot mais de là à leur donner une signi­fi­cation, j’en suis pas sur ; d’ailleurs c’est ce qu’on nomme la numérologie.

Or on ne prétend en aucun à cela dans cette partie, c’est juste inté­ressant de relever les simi­li­tudes. Pour ma part, je ne m’engage pas à trouver une quel­conque signi­fi­cation. Le chiffre du haut repré­sente la somme des lettres de chaque mot par ligne. Vous voyez chacun de nous peut le faire, d’ailleurs il est pos­sible d’enrichir le dossier par vos découvertes.

Dans cette meme logique :

k=ch=11

Les groupes de mot dont la somme fait :

 116

Droite + gauche
Enfer + paradis
Anges + démons
bien + mauvais
lumiere + diable
paix + mort
dieu + christ
homme + fleur
femme + fruit
male + san­glier
femelle + cochon
pere + vegetal
mere + insecte
enfant +jardin
meteore + lac
cometes + mer
chaines + maillon
homme + pomme
femme + fruit

 177

carre + cercle + triangle
esprit + ame + corps

 194

phy­sique + bio­logie
géo­métrie + chimie + algèbre
his­toire + géo­graphie
géométrie(97) + (art + science = 97)

 333

simple + com­pliqué + ordre + desordre
superieur + infe­rieur + homme + femme
superieur + infe­rieur + rond + carre
hori­zontal + ver­tical + haine + amour

 666

Rien a voir avec sa pseudo signi­fi­cation. Ce qui est inté­ressant, ce sont les ensembles de paires complémentaires :

Astro­logie + méta­phy­sique + magie + alchimie + géo­métrie + bio­logie + physique
 
mars + terre + saturne + pluton + neptune + mercure + venus + uranus (il manque Jupiter, c qui est inté­ressant c’est que Jupiter le dieu des dieux dans la mythologie)
 
homme + femme + male + femelle + petit + grand + gros + mince + noir + blanc + froid + chaud + sec + humide
 
mathématiques + biologie + physique + algèbre + histoire + géographie + raison
 
addition + soustraction + multiplication + division + signes + plus
 
corps + esprit + conscience + énergie + raison + logique + action + intuition
 
goût + ouie + odorat + vue + toucher + intuition + ressentir + plaisir
 
alphabet + chiffre + nombre + pair + impair + consonne + voyelle + multiplication
 
male + femelle + homme + femme + lumiere + tenebre + mort + vie + amour + haine
 
amour + haine + été + hiver + automne + prin­temps + temps + espace + jour + nuit
 
lumiere + tenebre + amour + haine + lumiere + tenebre + jour + nuit + simple + compliqué
 
lumiere + tenebre + male + femelle + supé­rieur + infé­rieur + haut + bas + bien + mauvais
 
beau + laid + paix + guerre + amour + haine + vie + mort + jour + nuit + lumiere + tenebre
 
chaud + froid + mort + vie + ordre + desordre + beau + laid + bien + mal + temps + espace + fort + faible
 
chaud + froid + mort + vie + ordre + désordre + beau + laid + bien + mal + noir + blanc + jour + nuit

Ce nombre, 666, ne signifie rien pour nous. Cer­tains sites uti­lisent la gématrie de base 9 (le résultat mul­tiplié par 9) pour montrer que Lucifer = 666 (74×9), sans indiquer que "haricot", "acro­batie", "paysage", "porte" et "pollen" valent également 666 en gématrie 9. Or, je ne vois pas ce qu’un haricot aurait de sata­nique ? Ce qui importe, ce sont les champs lexicaux. Le champ reli­gieux est un champ lexical parmi d’autres.

 777

lumiere + tenebre + clarte + penombre + homme + femme + bien + mal + chaud+ froid+ superieur + infe­rieur
droite+gauche+haut+bas+ superieur+inferieur + hori­zontal + ver­tical + paix + guerre
verité + men­songe + juste + injuste + haut + bas + infe­rieur+ superieur + paix + guerre

Existe-​​t-​​il cer­taines règles d’association ? Il sem­blerait que oui. Nos résultats sont désormais classés sur ces pages :

_​_​_​

Le monde est étrange, vous ne trouvez pas ?



6 votes

Commentaires

Logo de Géma’
samedi 11 août 2012 à 14h58 - par  Géma’

Bonjour,

Savez vous auprès de qui faire faire de la gué­matrie ? Il m’a été dit que des reli­gieux en Israël le font.. ?

Logo de ianop
jeudi 2 août 2012 à 18h02 - par  ianop

Bonjour,

Je suis d’accord qu’il ne faille pas "dia­bo­liser" ou "idéa­liser" les nombres. C’est le concept qui s’adapte au nombre et non le nombre au concept. En fait, un même nombre peut porter tout et son contraire, mais dans un domaine de signi­fi­cation spé­ci­fique, et c’est ce domaine qu’il n’est pas aisé de définir.
Ainsi, le nombre 666 ren­verra à un domaine séman­tique par­ti­culier dont ce nombre pourra être considéré comme une espèce de signature, indé­pen­damment de tout jugement de valeur. Le nombre 777 ren­verra à un domaine dif­férent, etc.
Nul doute que la gué­matrie fonc­tionne (vos exemples le montrent bien), mais nous ne dis­posons pas encore des outils d’analyse per­mettant d’expliquer pourquoi des mots de sens dif­férent sont connectés dans un même groupe numé­rique. Car, ici comme partout en science, ce sont les dis­sem­blances et les dis­con­ti­nuités qui risquent d’être pro­bantes (en dépit des appa­rences), pour peu qu’on trouve un ensemble qui per­mette de les appa­renter.
Si vous êtes inté­ressé, tapez sur Google "l’itinéraire du fou". Vous tom­berez sur mon blog dans lequel figure l’article sur la prin­cesse Diana "com­mentée" par les nombres.

Ianop

Logo de ange de mata
samedi 2 juin 2012 à 10h01 - par  ange de mata

je vous propose une conver­sation via facebook, j’ai déjà fait cette expé­rience avec d’autres inter­nautes, pour d’autres ques­tions d’existence, et le résultat est quand même bon.

c’est une simple proposition.

Logo de Neimad
vendredi 29 juillet 2011 à 11h57 - par  Neimad

La théorie CPT reste une théorie. L’idée d’un univers parallèle et inversée pose le même pro­blème que la M-​​theorie ou des autres théories qui pos­tulent l’existence d’un nombre infini d’autres univers, et ce pour répondre à la question "pourquoi cet univers et pas un autre ?" ou "pourquoi quelque chose plutôt que rien" ?

On ne peut pas com­parer une théorie scien­ti­fique - non validée - aux tables d’Emeraude d’Hermès Tris­mé­giste. Cela signi­fierait que toute maxime un peu ésoté­rique doit amener à une décou­verte scien­ti­fique, la science étant entendue comme la parole la plus exacte qui puisse exister sur la réalité. Ceux qui croient que la Bible ou le Coran pos­sèdent une vérité scien­ti­fique (les créa­tion­nistes…) cachée font la même erreur. Ce reflète sim­plement l’importance que nous donnons à la science, comme mode de des­cription ultime de la réalité, alors que la science est avant tout une méthode.

A propos de méthode, j’adhère à celle du "rasoir d’Ockam" : ne pas mul­ti­plier les êtres inuti­lement, c’est-à-dire ne pas créer de théorie com­pliquée quand une théorie plus simple permet d’expliquer le phé­nomène. Or, mul­ti­plier le nombre d’univers pour expliquer le nôtre me semble inutile. Même s’il existe des univers paral­lèles, devons-​​nous néces­sai­rement les déduire des impasses des théories expli­ca­tives du Big Bang ?

Comme dans toute théorie, je peux aussi me tromper…

jeudi 28 juillet 2011 à 15h12

Fondamentaux de symétrie entre matière et antimatière ont confirmé

Des phy­si­ciens croient que les lois de la nature obéissent à une symétrie fon­da­mentale appelée « CPT » (ce qui est synonyme de conju­gaison de charge, la parité, et l’inversion du temps.…

http://​www​.physorg​.com/​n​e​w​s​/​2011-07

http://​translate​.google​.ca/​t​r​a​nslat…

Gillos

Logo de Neimad
mercredi 27 juillet 2011 à 04h17 - par  Neimad

La pre­mière partie du message est abs­conse, on ne com­prend rien, la poli­tesse vou­drait un minimum d’introduction. Nous ne sommes pas sur le modèle de la relation de maître à élève où il fau­drait déchiffrer les paroles énig­ma­tiques du "maître" pour atteindre l’illumination, mais sur une relation de partage à égalité parce qu’aucun de nous deux, ni vous, ni moi, ne peut se dire le "maître" de l’autre… sinon prouvez-​​le moi ! ;-)

La série de chiffres est parfaitement logique, il n’y a rien là d’étonnant.

La der­nière partie sur les travaux du pro­fesseur russe, le Dr. Nikolai A. Kozyrev, dans les années 50 est plus inté­res­sante, mais des champs de torsion des cen­taines de fois plus rapides que la vitesse de la lumière, cela n’a pas été démontré (comment d’ailleurs le démontrerait-​​on ?). Si vous parlez d’une théorie, pourquoi pas, mais il faut citer vos sources.

Logo de Gilles
mardi 26 juillet 2011 à 19h17 - par  Gilles

Le monde en neuf = les temps qui plies sont liers
Tout est fré­quences et vibra­tions
Pour ma part le temps n’ existe pas pour Dieu.
Il a engendré le néant créant ainsi l’ espace ,le mou­vement ,et les temps
Les temps Positifs 24+23+22+21+20+19+18+17+16+15+14+13=222 Le temple
Les temps Négatif 12+1+2+3+4+5+6+7+8+9+10+11=78 Le pair et l’ impaire
engendre la forme et la matière.J.BOEHME.
Les temps Neutres 36+24+24+24+24+24+24+24+24+24+24+24=300 Le Christ (les 12coup de minuits)
L’enfant.c’est la créature micro­sco­pique s’ orga­nisant pour devenir une source d’ activité la matière.
9+6+6+6+6+6+6+6+6+6+6+6=75 Nombre sym­bo­lisant la fin de la création et le début de la vie .
LA SOMME 81+54+54+54+54+54+54+54+54+54+54+54=675
LA VERITE NEUF PARTOUT 6759=666
222+78+300+75=6759=666
81=3321
54=1485
33211485=1836 ETC.…
#2 En phy­sique dans les aiguilles d une montre =négatif et sens contraire= positif
nous avons 24 heures
24+12=36=9 24+12+36+9=81
23+1 =24=6 23+1+24+6 =54
22+2 =24=6 22+2+24+6 =54
21+3=24=6 21+3+24+6=54
20+4=24=6 20+4+24+6=54
19+5=24=6 19+5+24+6=54
18+6=24=6 18+6+24+6=54
17+7=24=6 17+7+24+6=54
16+8=24=6 16+8+24+6=54
15+9=24=6 15+9+24+6=54
14+10=24=6 14+10+24+6=54
13+11=24=6 13+11+24+6=54

positif=24+23+22+21+20+19+18+17+16+15+14+13=222=6
negatif=12+1+2+3+4+5+6+7+8+9+10+11=78=15=6
neutre =36+24+24+24+24+24+24+24+24+24+24+24=300
energie=9+6+6+6+6+6+6+6+6+6+6+6=75
somme du monde en neuf=81+54+54+54+54+54+54+54+54+54+54+54=675
6759=666
81=3321
54=1485
33211485=1836
222positif+78negatif+300neutre+energie75=675moins la verite le monde en neuf
=666 = les temps

#3 "Pro­fesseur Nikolaï Kozyrev l’un des pion­niers russes dans l’étude des champs de torsion, confirmé expé­ri­men­ta­lement que des champs de torsion voyage au moins 109 fois la vitesse de la lumière

"
Tous les système bio­lo­giques et phy­siques sont des machines tem­po­relles avec un temps interne.

Pourquoi les champs elec­tro­ma­gné­tiques (EM) affectent (et ajustent) le flux du temps dans les objets solides ? cela pourrait être dû au fait que la matière elle-​​même consiste en fin de compte en une forme de champ (en refroi­dissant en pro­fondeur la matière solide, l’expérience donne en fin de compte un schéma ondu­la­toire qui se com­porte comme la Lumière et peut être manipulé de la même manière). Ce qui est solide (une par­ticule) ou imma­tériel (une onde) est dépendant du temps. Puisque le temps spé­ci­fique est donné par la fré­quence, il n’y a pas de dualité de la matière (onde-​​corpuscule), mais seulement des effets relatifs dus à l’arrangement tem­porel des fré­quences impli­quées. Le calcul de la fré­quence natu­relle entre le code tem­porel interne d’un système phy­sique et le temps local qui s’applique crée les pro­priétés de "dureté" ou "imma­té­ria­lisme". Pro­ba­blement que chacun des éléments chi­miques du tableau pério­dique a son propre code tem­porel interne spé­ci­fique et leurs inté­rac­tions sont des opé­ra­tions de temps fon­da­men­ta­lement. La réso­nance est la syn­chro­nicité des structures.
#4
Le "présent" est établi par le champ par lequel l’expérience com­mence ; les hautes fré­quences sont le "passé" et les basses fré­quences le "futur". Aussi, l’orientation du temps du passé vers le futur dans le spectre élec­tro­ma­gné­tique est repré­senté comme une tra­versée des fré­quences les plus hautes vers les plus basses. De manière pra­tique, cela signifie qu’il n’y a pas de limite concernant la direction ou le taux de voyage dans le temps (la "densité" du temps). Quand un champ élec­tro­ma­gné­tique est créé par un homme, la nou­velle condition ini­tiale tem­po­relle - celle qui est locale - le temps "présent", est créée. Un ensemble de 3 champs élec­tro­ma­gné­tiques couvre couvre les 3 modes du temps : passé, présent et futur. Si l’expérimentateur applique des champs élec­tro­ma­gné­tiques à de plus hautes fré­quences, le système voyagera vers le futur, si il diminue la fré­quence du champ appliqué, il sera déplacé vers le passé. Si les champs élec­tro­ma­gné­tiques sont de fré­quence plus grandes que celles de la structure elle même, il sera com­plè­tement déplacé vers le futur, il dis­pa­raitra de devant nos yeux qui sont sujets à la réfé­rence du "temps présent", si le système est exposé à des fré­quences basses, le système com­mencera à se mouvoir par sauts, sautant à travers les champs et dis­pa­raitra dans le passé. Le saut est seulement un effet macro­sco­pique démon­trant la vraie nature du mou­vement en général : dis­continu"


Gilles

Publications

Brèves

17 janvier 2016 - Des organoïdes de cerveau humain en laboratoire

Savez-​​vous ce qu’est un orga­noïde ? La repro­duction d’un organe en labo­ra­toire. Selon l’Institut (...)

10 mai 2015 - Le cargo spatial russe Progress tombé dans le Pacifique

Le cargo russe Pro­gress dont nous par­lions dans nos pré­cé­dentes brèves s’est fina­lement (...)

7 mai 2015 - Suivez le crash du cargo russe en direct

Revue de presse sur l’affaire sur cargo spatial Progress Le cargo russe qui s’était décorché de (...)

4 mai 2015 - Avec l’EMDrive, la Nasa pourrait relancer la conquête spatiale !

La NASA vient de ter­miner un test "dans le vide" de l’EMDrive, un moteur déformant l’espace-temps (...)

30 avril 2015 - Un cargo russe tombe actuellement sur la Terre

Ceci n’est pas un fake. Le cargo russe "Pro­gress" qui devait ravi­tailler la Station Spa­tiale (...)