L’astéroïde 2004 MNA ou 99942 Apophis le 13 avril 2036

samedi 5 novembre 2011

L’astériode Apophis (le Des­tructeur est le nom grec du dieu égyptien antique Apep) nommé alors 2004 MNA d’environ 270 m de dia­mètre pour une masse de 27 mil­lions de tonnes a été découvert par les astro­nomes en juin 2004.
JPEG - 33.5 ko

Cliché d’Apophis pris à l’observatorio Astro­nomico Sormano

Dans sa course autour du soleil, cet asté­roïde croise deux fois l’orbite ter­restre, menaçant direc­tement notre planète d’une col­lision cata­clys­mique.
GIF - 5.3 ko
Posi­tions pos­sibles de 99942 Apophis le 13 avril 2036
crédit : NASA

Pour la pre­mière fois, un géo­croiseur c’est à dire un asté­roïde évoluant à proximité de la Terre, a été classé au deuxième degré sur l’échelle de Turin expli­quait Donald Yeomans, scien­ti­fique de Jet Pro­pulsion Labo­ratory de la NASA en 2004.
Ce géo­croiseur menaçant été découvert par R. A. Tucker, D. J. Tholen et F. Ber­nardi via l’observatoire de Kitt Peak, dans l’Arizona, au sud-​​ouest des Etats-​​Unis. La NASA a aus­sitôt alerté son réseau de détection au sol.

Carac­té­ris­tiques orbitales
Dimensions 250 m
Masse 27×109 kg
Décou­vreur le 19 juin 2004 Tucker, Tholen, Ber­nardi
Demi-​​grand axe 137 960 786 km
Aphélie 164 408 059 km
Périhélie 135 236 475 km
Excentricité 0,1906904
Période de révolution 325,0725 j
Inclinaison 3,3°

Historiques des estimations :

  • Les pre­mières esti­ma­tions indi­quaient alors que l’astéroïde, qui croise deux fois l’orbite ter­restre au cours de sa révo­lution, pourrait ren­contrer l’orbite de la Terre en avril 2029, avec une col­lision peu pro­bable mais pas impossible.
  • Le 31 octobre 2005, l’échéance d’un croi­sement avec la Terre a été repoussé au mois d’avril 2036 avec seulement une chance sur 5 560 ! Ce qui cor­respond au degré de 1 sur 10 sur l’échelle de Turin. 2004 MNA a alors été renommé 99942 Apophis.
  • Le 6 mai 2008, d’autres calculs ont écarté un peu plus le risque de col­lision. Le géo­croiseur avait alors une pos­si­bilité sur 45 000 d’entrer en col­lision avec la Terre le 13 avril 2036 : le niveau de risque sur l’échelle de Turin repassait à 0.
  • Les der­niers calculs du 7 octobre 2009 effectués par la NASA indiquent que le risque de col­lision d’Apophis avec la Terre n’est plus que d’une chance sur 233 000 pour le dimanche 13 avril 2036.

Si l’on considère l’ensemble des dates où Apophis devrait croiser l’orbiter de la Terre, la pro­ba­bilité d’un impact est de 1 sur 135 000.

Pour faire simple :
Il y a 99,99926 % de chance que l’astéroïde ne touche pas la Terre…

Les astro­nomes russes confirment cette pro­ba­bilité, rap­porte Ria Novosti. Selon Leonid Sokolov, pro­fesseur à la faculté de méca­nique céleste de l’université de Saint-​​Pétersbourg.

"le 13 avril 2029, Apophis s’approchera de la Terre à une dis­tance d’environ 37 000 ou 38 000 kilo­mètres. Il peut entrer en col­lision avec la Terre le 13 avril 2036".

D’autres cher­cheurs, entre autres les experts de l’Institut d’astronomie appliquée de l’Académie des sciences de Russie, consi­dèrent cette col­lision comme peu probable.

Les pos­si­bi­lités
En réalité le com­por­tement du géo­croisseur reste flou lorsqu’il passera à proximité de la Terre en 2029. S’il s’engage dans une zone par­ti­cu­lière de 600 mètres de large, son orbite pourrait être per­turbée, le plaçant alors sur une tra­jec­toire poten­tielle de col­lision avec la Terre en 2036.
Ainsi il faut attendre les obser­va­tions radar de l’astéroïde qui ne peuvent etre réalisé qu’en 2013.

Conclu­sions
Un impact contre la Terre déga­gerait une énergie de plus de 500 méga­tonnes. A titre de com­pa­raison, la bombe larguée sur Hiro­shima le 6 août 1945 avait une puis­sance d’environ 15 kilo­tonnes.
Le scien­ti­fique indique néan­moins que "dans l’hypothèse impro­bable où il entrerait bien en col­lision", les consé­quences seraient dra­ma­tiques : du tsunami (raz-​​de-​​marée) s’il touche l’océan (qui couvre 77% de la surface de la Terre), ou des dégâts massifs sur les terres.

Mais pour le moment tout cela est hypo­thé­tique et pourtant nous pouvons lire sur cer­tains sites, des alertes à une col­lision majeur, voire d’apocalypse. Alors que si nous prenons du recul, pour le moment il y a très peu de chances et surtout qu’il faut attendre 2013 pour en savoir plus.
D’ailleurs la société Astriumdu consortium européen EADS a proposé une mission spa­tiale bap­tisée "Apex", pro­grammée pour 2013 dans le but d’étudier Apophis lorsqu’il sera à moins de 66 mil­lions de kilo­mètres de la Terre. Ce projet de 500 000 € est sup­porté par la Pla­netary Society, qui a offert un prix de 50 000$ à l’auteur du projet qui serait retenu pour une mission spa­tiale vers Apophis.

Constat
C’est exac­tement la même chose avec L’astéroïde YU55 le 8 novembre 2011 . Il ne va rien se passer pour le 8 novembre 2011 même si beaucoup se font annon­ciateur de mau­vaises nou­velles…
Ainsi pour le moment nous avons certes des données mais au vue des calculs effectués, le risque de col­lision est infime voire nulle..

Disons que 2012 approche et cer­tains vont essayer de chercher des dates dans le cas ou il ne va rien se passer (d’ailleurs je fais le pari qu’il ne se passera rien).

En savoir plus
Pour plus d’information sur les asté­roïdes, consultez l’article sur les His­toires d’impacts et lepro­gramme NEO du JPL qui tient un statut des NEO les plus dangereux.

Un autre asté­roïde géo­croi­seurs avait été annoncé pour 2028 à faible dis­tance à 40 000 km : 1997 XF11
Hors ce gigan­tesque caillou d’un peu moins de 2 km de dia­mètre « devrait passer à environ 960 000 km de la Terre », ont expliqué les scien­ti­fiques de l’agence spa­tiale amé­ri­caine, qui ont refait les calculs à partir d’images inédites prises en 1990.

Source :
Echelle de Turin
NASA
Pre­dicting Apophis’ Earth Encounters in 2029 and 2036

_​_​_​

Le monde est étrange, vous ne trouvez pas ?




Publications