Du pharaon au pape

mardi 8 mars 2011
par  Neimad
popularité : 100%

A la lecture du livre de Maurice Druon [1], Alexandre le Dieu [2], j’ai été par­ti­cu­liè­rement inté­ressé par les notes de l’auteur en fin d’ouvrage. Je reproduis inté­gra­lement l’une d’elle, après avoir vérifié ses dires en com­parant les repré­sen­ta­tions du pape et du pharaon.


" Le céré­monial du sacre pha­rao­nique s’est transmis presque inté­gra­lement jusqu’à nos jours, et même cer­tains objets qui ser­vaient au cou­ron­nement du roi d’Egypte conti­nuent d’être rituel­lement utilisés.

JPEG - 14.3 ko

" La "sedia ges­ta­toria" sur laquelle le pape est porté en pro­cession solen­nelle reproduit exac­tement la forme du siège de pro­cession des pha­raons qui d’ailleurs s’appelait un sed.

JPEG - 38.9 ko

" Les grands éven­tails de plumes d’autruche agités devant le sou­verain pontife et dans une région où ni l’excès de la chaleur, ni l’abondance des insectes n’imposent un tel usage, sont pareils à ceux dont on éventait les sou­ve­rains d’Egypte.

JPEG - 4.2 ko

" La tiare pon­ti­ficale elle-​​même reproduit la forme d’une des coif­fures sacer­do­tales du pharaon.

JPEG - 5.8 ko

" Il est même à noter que la tiare papale jusqu’au début du XIVe siècle n’était décorée que de la double cou­ronne ; ce fut seulement Jean XXII, pape fort versé en magie et en science ini­tia­tique qui ajouta à l’emblème le troi­sième règne.

JPEG - 48.2 ko

JPEG - 16.7 ko

JPEG - 149.5 ko

" Les orne­ments pec­toraux des princes de l’Eglise sont également des sur­vi­vances de l’Antiquité Egyptienne.

JPEG - 32.1 ko

" Les sacres des sou­ve­rains tem­porels n’ont pas conservé avec moins de fidélité les rites magiques égyptiens.

JPEG - 8.8 ko

" Les rois de France jusqu’au siècle dernier ont été cou­ronnés selon un céré­monial pha­rao­nique, et dans le cou­ron­nement de l’actuelle reine d’Angleterre, dont la télé­vision et le cinéma ont porté les images dans le monde entier, on pouvait recon­naître de nom­breux gestes et éléments de liturgie qui ont servi déjà pour Touth-​​Ank-​​Amon et pour Ramsès II. ".

_​_​_​

Le monde est étrange, vous ne trouvez pas ?


[1] Maurice Druon (19182009) est un écrivain et homme poli­tique français, ministre des Affaires cultu­relles de 1973 à 1974 et membre de l’Académie fran­çaise dont il a été le secré­taire per­pétuel durant qua­torze ans.

[2] Paris, Edi­tions Mon­diales, 1958, note 38, p. 462.


7 votes

Commentaires

Logo de Hourdsage
dimanche 21 septembre 2014 à 18h35 - par  Hourdsage

Le déca­logue des Hébreux ne fait que reprendre une bonne part de la prière des défunts égyp­tiens lors de la pesée de l’âme, et le tout premier code de Loi, le Code d’Hammurabi contient déjà les interdits de base qui per­mettent la vie ne société : ne pas tuer, ne pas voler, ne pas voler la femme du voisin etc…
Sans parlé du Zoroas­trisme qui a des point communs important avec le chris­tia­nisme, le sikhisme aussi d’ailleurs, qui semblent être des ver­sions pri­mi­tives et meilleures même que le judaïsme et le chris­tia­nisme.
Le Pharaon Akhe­naton bien avant la nais­sance du judaïsme et du chris­tia­nisme tenta une "révo­lution" reli­gieuse en voulant imposer le culte d’un dieu solaire unique, Athon, ce qui lui vallu un complot de sa caste reli­gieuse, un ren­ver­sement avec assas­sinat il me semble et que son nom soit déli­bé­rément effacé de la lignée des pha­raons partout ou cela était pos­sible. De plus lorsque le chris­tia­nisme s’imposa comme religion domi­nante de l’Empire romain il repris les jours sacrés du culte de Mithra et du culte du Sol Invictus, même les 25 décembre annoncé comme jour de la nais­sance de Jésus est une sub­sti­tution à un autre jour de fête sacrée païenne. Pharaon était le fils adoptif des dieux, destiné à devenu un dieu auprès de ses parents divins après sa mort, dans la religion orthodoxe, le Tzar (une défor­mation du César romain) est le "lieu­tenant de Dieu sur Terre", les sou­ve­rains d’Angleterre depuis l’apparition de l’anglicanisme sont aussi les chef reli­gieux de l’église anglicane, au tout début du chris­tia­nisme, l’évêque de Rome n’était qu’évêque de Rome, c’est petit à petit qu’il est devenu le "suc­cesseur de Pierre" avec autorité sur tous les catho­liques.
Même le dieu amé­rindien Viracotcha/​Quetzalcoatl pré­sente des res­sem­blances trou­blantes avec un mix Dieu/​Jésus sans aucun rapport avec tout le reste du pan­théon méso-​​americain et ce avant même que les Conquis­tadors se pointent.

Logo de Neimad
samedi 21 juillet 2012 à 19h26 - par  Neimad

Merci, Olivier, pour votre commentaire.

On peut aussi ajouter une autre com­pa­raison : celle des deux piliers djed, qui se trouvent à l’entrée des temples égyp­tiens, avec les deux tours en façade des cathé­drales, parfois sur­montées de flèches (cf. Schwaller de Lubicz).

Pour infor­mation, l’obélisque que l’on peut voir place de la Concorde a été amené d’Egypte par Napoléon en 1831. Il était un des deux piliers que Ramsès II avait fait construire au 13e siècle av. J.-C. pour orner l’entrée du temple de Louxor.

Logo de <span class=RIBIERE Olivier" />
vendredi 20 juillet 2012 à 17h07 - par  RIBIERE Olivier

La pre­mière tiare à triple cou­ronne fut portée par Clément V en 1305 ou 1306. Offerte par Phi­lippe le Bel, elle ne fut pas prête pour la date du sacre. Notons que la tiare prend des cou­ronnes rapi­dement : 1294 Célestin V n’a qu’une cou­ronne, 1294-​​1303 Boniface VIII 2 cou­ronnes, 1303-​​1304 Benoît XI 2 cou­ronnes (sommée d’un joyau), 1305 Clément V 3 cou­ronnes sommées d’une croix…

Publications

Brèves

2 septembre 2016 - Marie ou Mere

Marie s’ecrie en arabe et hébreu Meryem Il faut savoir que : "Mer" en français se dit "yem", en (...)

11 février 2013 - Démission surprise de Benoit XVI

Benoit XVI a annoncé sa démission le lundi 11 février 2013 alors que per­sonne ne s’y attendait. (...)

15 septembre 2012 - Correspondance entre l’alphabet latin et l’alphabet hébraïque

A = 1 B = 2 G (G dur) = 3 D = 4 E = 5 V (O, U, W) = 6 Z (X doux, S doux français, S doux (...)