Correspondance entre l’alphabet latin et l’alphabet hébraïque

samedi 15 septembre 2012

  • A = 1
  • B = 2
  • G (G dur) = 3
  • D = 4
  • E = 5
  • V (O, U, W) = 6
  • Z (X doux, S doux français, S doux italien) = 7
  • H = 8
  • T (T doux) = 9
  • I (J allemand, Y) = 10
  • K (C dur) = 11
  • L = 12
  • M = 13
  • N = 14
  • S (C doux, X dur, T doux, Z dur espagnol) = 15
  • § = 16
  • P (PH, F) = 17
  • TS (Z italien) = 18
  • Q = 19
  • R (J espagnol, CH vélaire allemand) = 20
  • SH (CH français, SH anglais, CH, SCH allemand, J français, J anglais, G doux français, G doux italien, C doux italien) = 21
  • T (T dur) = 22

Aucune cor­res­pon­dance avec la lettre 16 (’aïn), sinon avec l’allemand "ein". La consonne "TH" (T doux) n’a pas fran­chement sa place en position 9 ("TET"). A moins de tenter une syn­thèse avec l’alphabet grec, toute ten­tative de cor­res­pon­dance exacte semble vouée à l’échec.

(à suivre).


Sur le Web : page ianop


Publications

Navigation

Brèves de la rubrique