L’homme est un idéal en soi

samedi 16 octobre 2010
par  Neimad
popularité : 100%

L’HOMME EST UN IDEAL EN SOI


Cela peut sembler évident, mais peut-​​être quelqu’un doit-​​il l’écrire.

La société doit être à la mesure de l’homme.



1. L’homme est la base de toute société.

Quand on regarde l’état actuel de la civi­li­sation humaine, on se demande parfois comment on en est arrivé là.

L’homme est à la base de toute société. Il importe donc de lui donner la place lui revient. Ses dif­fé­rences sont autant de richesses, son aide est pré­cieuse, son amitié essentielle.

L‘homme a le pouvoir de créer de nou­velles com­mu­nautés. Il a le pouvoir de modifier les rap­ports qu‘il entretien avec les autres et avec le monde. Il a le pouvoir de changer la société, de changer le monde.

Ce pouvoir n’est pas dans l’argent, dans le pouvoir, dans les rela­tions pro­fes­sion­nelles… Si vous pensez comme cela, c’est que les valeurs sont inversées, que la société marche à l’envers. L’argent, le pouvoir, les rela­tions pro­fes­sion­nelles ne devraient-​​elles pas constituer des outils et des trem­plins pour l’homme et jamais des limites à ses rêves ?

Celui qui en est démuni devrait être aidé pour pouvoir réin­tégrer la société humaine. Sans cela, l’homme deviendra un loup pour l’homme.


2. L’enfant est la base de toute société future.

La société engendre une culture, la culture engendre l’éducation, l’éducation engendre une manière de voir et l’enfant vivra avec cette manière de voir, elle lui dictera ce qu’il doit vivre, penser, espérer, ce qu’il lui est pos­sible de faire et de ne pas faire, ce qui se déroulera de nouveau dans l’avenir, puisque l’histoire n’est qu’un éternel recom­men­cement. Il existe un poids de l’histoire, un poids de la société, que les adultes, chacun d’entre nous, porte sur ses épaules et qu’il transmet à la géné­ration suivante,.

On ne transmet pas seulement à ses enfants ses pas­sions et ses espoirs, on lui transmet aussi ses peurs et ses haines. Et les enfants de nos enfants feront de même. Sur combien de géné­ra­tions encore ?.


3. Réaliser une société plus humaine

Pour réa­liser une société plus humaine, l’homme ne doit pas être considéré comme une fonction de la société, une fonction consom­ma­trice, par exemple, ou même une fonction poli­tique, mais l’homme doit être considéré comme l’idéal lui-​​même, la raison d’être de toute société.

Le véri­table sens du mot « société » est « humanité ». Le bien de l’humanité est donc le moyen et le but de toute évolution. Autrement dit, c’est par la réa­li­sation d’une société plus humaine que l’homme peut espérer évoluer et devenir homme.


1 vote

Commentaires

Publications

Brèves

24 septembre 2015 - L’Arabie Saoudite nommée à la tête du panel du Conseil des droits de l’homme de l’ONU

L’Arabie saoudite, reconnu par l’ONU et la Ligue des droits de l’homme (LDH) comme un pays peu (...)

26 avril 2015 - L’UE autorise les OGM de Monsanto

Ven­dredi 24 avril 2015, l’Union Euro­péenne autorise l’importation et la com­mer­cia­li­sation de (...)

20 avril 2015 - Il critiquait la fraude sociale et cachait 1,5 millions au fisc

Le député UMP, Domi­nique Tian, était connu pour sa viru­lence à l’encontre des frau­deurs au RSA, (...)

3 février 2015 - Coïncidence malheureuse : tous ces livres qui brûlent…

Le ven­dredi 30 janvier 2015 : une incendie à la plus grande biblio­thèque uni­ver­si­taire de (...)

3 février 2015 - 1% des plus riches possèdent plus de 50% de la richesse mondiale

Le chiffre ne cesse de gonfler : 45% en 2009, 48% en 2014… Ce chiffre, c’est le pour­centage de (...)