La toute puissante N.S.A

mercredi 6 octobre 2010
par  syagrius
popularité : 100%

La NSA est l’organisation res­pon­sable "de la coor­di­nation, de la conduite, et de l’execution de toutes mesures cryp­to­lo­giques pour le gou­ver­nement amé­ricain". En plus clair, elle est chargée d’ espionner les satel­lites de com­mu­ni­cation, Internet, les cables sous-​​marins,… puis de décrypter les infor­ma­tions ainsi recueillies.

Elle est de loin l’organe de ren­sei­gnement le plus secret des USA et son budget annuel est estimé á 4 mil­liards de $ (c’est supé­rieur au PNB des états afri­cains) et elle emploie 38 000 per­sonnes dans le Monde, dont 20 000 dans sa cen­trale basée dans le Maryland.

La NSA est le maitre-d’oeuvre du fameux "Réseau Echelon" et possède des contacts trés étroits avec les ser­vices d’interceptions élec­tro­niques anglais, néo-zelandais,australiens et sud-​​africains.

  1. Petit historique.
  2. Organisation.
  3. Opérations spéciales

1. Petit historique.

*

4/​11/​1952 : création de la NSA par le Pré­sident Truman. Son exis­tence est tenue secrète. *

1957 : son exis­tence est reconnue, mais le "National Concil Intel­li­gence Directive n*6"qui défini ses objectifs et ses pré­ro­ga­tives n’est pas divulgué (et est tou­jours classé Secret Defense).

*

Années 60 : la NSA devient le premier employeur de mathé­ma­ti­ciens et de lin­guistes au Monde (et l’est encore de nos jours…). *

1972 : la NSA absorbe le CCS qui était chargé de la recherche fon­da­mentale en cryp­to­logie, ainsi que de la sécurité élec­tro­nique du gou­ver­nement US. La même année, création de bureaux de liaisons avec les autres ser­vices secrets américains. *

1984 : la NSA devient res­pon­sable de la sécurité infor­ma­tique de l’ensemble des orga­ni­sa­tions fédé­rales américaines. *

Années 90 : Malgré la chute du Mur, le budget de la NSA explose et elle accorde une priorité au ren­sei­gnement écono­mique. Le "Réseau Echelon" devient un des piliers de la puis­sance amé­ri­caine, tandis que les nou­veaux ennemis sont le Japon … et l’Union Européenne.

2. Organisation.

La NSA est divisée en 5 direc­tions (elles-​​mêmes sub-​​divisées en groupes désignés par une lettre de l’alphabet)

* La Direction des Opérations :

Elle assure les écoutes des trans­mis­sions élec­tro­niques mon­diales (tant mili­taires que civiles). Elle gère donc les moyens d’écoutes du "Réseau Echelon" [ 49 bases au sol, une cen­taine de satel­lites espions, des sous-​​marins poseurs de système d’écoutes sur les cables trans­at­lan­tiques ou trans­pa­ci­fiques,…] et est res­pon­sable de l’analyse des mes­sages captées [environ 1000 giga-​​octects de données toutes les 12h].

Pour casser les codes des mes­sages, puis fournir une analyse claire, elle emploie 31 super-​​ordianteurs (prin­ci­pa­lement des Cray-​​Y et des Cray-​​3) dont la puis­sance cor­respond á 2 444 fois la puis­sance des ordi­na­teurs de la NASA, environ 1000 fois celle des ordi­na­teurs de la DGSE fran­caise, etc.

* La Direction de la Technologie et des Systèmes :

Elle est res­pon­sable de la recherche/​développement en matière de tech­no­logie d’interception. Depuis les années 80, elle est aussi res­pon­sable de la recherche infor­ma­tique, ainsi que des intru­sions dans les ordi­na­teurs ennemis [cer­taines rumeurs per­sis­tantes affir­me­raient que le fameux Kevin Mitnick, le plus célèbre hacker au Monde, aurait obtenu sa réduction de peine en acceptant d’aller y travailler.]

* La Direction de Sécurité de l’Information :

Elle dirige la sécurité infor­ma­tique de l’ensemble des orga­nismes fédéraux amé­di­cains (lorsque l’on sait que le Pentagone et le FBI sont attaqués plus de 1000 fois par an, ils doivent pas chomés….)

* La Direction des Plans, de la Stratégie et des Programmes :

Elle est res­pon­sable de la stra­tégie de l’Agence et tache de l’harmoniser avec les décisons du Pré­sident des Etats-​​Unis.

3. Opérations spéciales.

* Opération "Venona" :

Cette opé­ration a débuté lors de la Seconde Guerre Mon­diale. Il s’agit d’écouter les com­mu­ni­ca­tions des méchants com­mu­nistes et de les décrypter. On estime qu’á partir des années 70, la NSA était capable d’intercepter toutes com­mu­ni­ca­tions élec­tro­niques sur le ter­ri­toire soviétique.

Venona á permis aux amé­ri­cains de découvrir des espions ,tels que les époux Rosenberg et K.Philby pour citer les plus connus, et de mettre sur écoute les prin­cipaux diri­geants soviétiques.

Cette opération a pris fin en 1980 et a été rendue publique en 1995.

* Réseau Echelon :

[Je vous reporte au trés intéressant dossier du même nom sur ce site]

Glo­ba­lement, depuis le début des années 80, Echelon capture TOUTES les com­mu­ni­ca­tions télé­pho­niques et élec­tro­niques mon­diales, puis les analyse á l’aide de "dic­tion­naires" oú sont rentrés des mots clefs. Toute com­mu­ni­cation contenant au moins un mot est ensuite dis­séquée par les ordi­na­teurs de la NSA (pour faire le tri) , puis par un ana­lyste humain si la com­mu­ni­cation est vraiment inté­res­sante (genre, vous êtes irakien et vous parler de faire sauter Washington avec une tête nucléaire miniature cachée dans une grosse valise…)

* 3 gros échecs :

[Comme son rôle se limite á fournir des ren­sei­gne­ments , la NSA n’a guère connus d’échecs reten­tis­sants comme seule la CIA sait les faire. Tou­tefois, on peut en dégager quelques uns de connus…]

. "Echelon" n’a pas permis á la NSA de prévoir le premier essai nucléaire indien dans le désert du Rad­jastan en mai 1998, alors que les ser­vices francais et alle­mands (par le biais de l’espionnage "á l’ancienne" avec un réseau d’agents sur place) avait prévenu Chirac et Schröder. Selon la rumeur, Clinton aurait été furieux d’apprendre la nou­velle juste quelques minutes avant le flash info de CNN.

. Le 8 juin 1967, en pleine guerre israëlo-​​arabe, les forces aériennes israë­lienne attaquent le USS Liberty ,navire espion de la NSA, (10 680 tonnes pour 140m de long) , avec pour résultat 34 morts et 170 blessés. Offi­ciel­lenment, les israë­liens l’aurait confondu avec le navire mar­chand égyptien El Kuseïr ( 2 640 tonnes pour 80 m ! rien á voir donc… ).

. Le 23 janvier 1968, l’ USS Pueblo , autre navire espion de la NSA , croise auprés des côtes nords-​​coréennes et se fait arrai­sonner par des com­mandos. L’équipage fera un séjour de 8 mois dans les char­mants goulags locaux, Washington devra faire quelques conces­sions á Pyong-​​Yang pour les récu­pérer …. Bien évidemment , l’équipement du bateau fut examiné (puis copié) par le KGB sovie­tique et le BRG nord-​​coréen.


3 votes

Commentaires

Publications

Brèves

24 septembre 2015 - L’Arabie Saoudite nommée à la tête du panel du Conseil des droits de l’homme de l’ONU

L’Arabie saoudite, reconnu par l’ONU et la Ligue des droits de l’homme (LDH) comme un pays peu (...)

26 avril 2015 - L’UE autorise les OGM de Monsanto

Ven­dredi 24 avril 2015, l’Union Euro­péenne autorise l’importation et la com­mer­cia­li­sation de (...)

20 avril 2015 - Il critiquait la fraude sociale et cachait 1,5 millions au fisc

Le député UMP, Domi­nique Tian, était connu pour sa viru­lence à l’encontre des frau­deurs au RSA, (...)

3 février 2015 - Coïncidence malheureuse : tous ces livres qui brûlent…

Le ven­dredi 30 janvier 2015 : une incendie à la plus grande biblio­thèque uni­ver­si­taire de (...)

3 février 2015 - 1% des plus riches possèdent plus de 50% de la richesse mondiale

Le chiffre ne cesse de gonfler : 45% en 2009, 48% en 2014… Ce chiffre, c’est le pour­centage de (...)