Un site de prospective ouvert aux Ligériens

lundi 11 juin 2012

La Région Pays de la Loire met en place un site de pros­pective, Pays de la Loire 2040, à dis­po­sition des citoyens, à la manière des cahiers de doléances au moyen âge, des boîtes à idées et des débats de démo­cratie par­ti­ci­pative [1].

Un tableau et un forum per­mettent d’imaginer l’avenir de la Région en 2040 sous ses dif­fé­rents aspects : humain et tech­nique. Toutes les domaines sont abordés, y compris ceux qui ne rélèvent pas des com­pé­tences de la Région. Le débat est ouvert sur le logement, les ser­vices, l’éducation, la culture, la recherche, la for­mation, l’économie, l’environnement, la mobilité, l’énergie, la démo­cratie, la société, la gou­ver­nance et l’international.

Pour se déplacer dans le tableau, il suffit de faire défiler les thé­ma­tiques sur la pre­mière ligne. Ensuite, cliquez sur la case qui vous inté­resse et laissez un commentaire.

PNG - 87.4 ko

D’autres outils per­mettent de mobi­liser les Ligé­riens : un concours d’écriture, la pro­duction de films par les habitants-​​reporters, des échanges entre lycées et CFA de zone urbaine et de zone rurale suivie de débats entre les élèves, etc.

L’ambition de ce travail est de donner à réfléchir aux citoyens et de vouloir élargir le débat aux pro­blé­ma­tiques natio­nales et même inter­na­tio­nales ! Il est appré­ciable que ce forum soient mis en relation avec des actions concrètes sur le ter­ri­toire. C’est tout l’intérêt du planning d’actions jusqu’en 2040.

Le site a cependant deux défauts : ne pas pouvoir ajouter des thé­ma­tiques (de nou­velles cases) ou de nou­veaux articles, et le risque de redon­dances des pro­po­si­tions quand les com­men­taires dépas­seront la cen­taine. Les citoyens devraient pouvoir aussi faire des pro­po­si­tions pour amé­liorer le site, comme par exemple avoir la pos­si­bilité d’ajouter un sondage.

En attendant, le site vient d’ouvrir, il n’y a pas encore beaucoup de com­men­taires, c’est le moment de participer !

_​_​_​

Ce monde est à nous, changeons-​​le !


[1] Voir par exemple les débats lancés en 2007 par Ségolène Royale, aujourd’hui renou­velés sous la forme d’Uni­ver­sités popu­laires par­ti­ci­pa­tives.




Publications