PredPol : un oracle policier

mercredi 20 février 2013

Un logiciel est utilisé depuis 2011 par la police de Santa Cruz en Cali­fornie afin de prédire des actes de criminalités.

Ce logiciel PredPol pour Pre­dictive Policing est ainsi un oracle moderne, est ce le début d’un nouveau type de pré­diction via les mathé­ma­tiques ? Les cri­mi­nelles sont ils aussi prévisible ?

Comme semble l’affirme le pro­fesseur Jeff Bran­tingham qui a modélisé l’ensemble des com­por­te­ments pour mettre au point le programme :

Comme nous, les cri­minels ont une routine. Ils ne visitent qu’un nombre limité de lieux qui sont géné­ra­lement très proches de leurs points prin­cipaux d’activité. Ainsi, leurs cibles (pro­priétés, voi­tures) ou leurs vic­times se trouvent rarement à plus de 2 km de leur domicile. Et ces com­por­te­ments sont les mêmes en Cali­fornie, en Chine, en Israël ou en France. C’est universel !

Au vue des chiffres le système semble être pro­metteur :

  • les cam­brio­lages ont baissé de 27% entre juillet 2010 et juillet 2011

PNG - 146.5 ko

Le logiciel a été mis au point par un mathé­ma­ticien, un cri­mi­no­logue et un anthro­po­logue amé­ri­cains.. Il a pour objectif d’anticiper les crimes.

 Fonc­tion­nement

Le logiciel établi des pro­ba­bi­lités en uti­lisant une patrie d’information :

  • Données his­to­riques
  • Taux de cri­mi­na­lités
  • densité de popu­lation
  • type de quartier
  • recen­sement infrac­tions passées
  • Type d’effraction

L’ensemble de ses données ainsi que l’algorithme est tenue secret.

Ainsi le logiciel détermine sur une carte des zones d’alerte de 150m sur 150m avec des lettres de indi­quant leur priorité. JPEG - 41.8 ko

 Anec­dotes

En aout 2012 à 12h30, un policier est en patrouille dans une rue calme ou il viens pas souvent. Quelques minutes plus tard il arrêtera 2 hommes tentant de voler une voiture. Le policier n’était pas la par hasard, PredPol avait soumis un risque dans cette zone.

Le système a été mis en place par la police du Kent, en Grande-​​Bretagne, le testant depuis le mois de décembre 2012.

PredPol ne fait que com­mencer et déjà suivant le pro­fesseur Brantingham :

plus de 200 demandes, émanant de nom­breux pays

Si ce logiciel se confirme être efficace, il signi­fiera que non seulement un oracle a été élaboré via des données et l’ensemble combiné dans un algo­rithme mais aussi que nos mou­ve­ments sont prévisibles.

Combien de temps avant que les mal­frats changent leur façon d’agir ? le peuvent ils ?

Sources




Publications