Le plan d’austérité français

jeudi 25 août 2011

La France n’est pas épargnée par les plans d’austérité qui se mul­ti­plient dans toute l’Europe [1]. Mer­credi 24 août, le premier ministre François Fillon vient d’énoncer les mesures per­mettant d’économiser 12 mil­liards d’euros par an sur le budget de l’Etat, soit 24 mil­liards en deux ans :

  • aug­men­tation des impôts pour les revenus les plus aisés (une taxe excep­tion­nelle - donc non renou­velée - de 3% pour les revenus supé­rieurs à 500 000 euros par an)
  • taxation des revenus du capital
  • aug­men­tation des impôts pour les grandes entre­prises
  • taxation des heures sup­plé­men­taires
  • aug­men­tation de la TVA pour les billets d’entrée des parcs à thème
  • taxation des com­plé­men­taires santé (qui sera sans doute réper­cutée sur les ayants-​​droits)
  • aug­men­tation du prix du tabac (+6%), de l’alcool… et des sodas

Contrai­rement à la Grèce ou à l’Italie qui dimi­nuent les budgets, la France a fait le choix de les main­tenir (elle les avait déjà baissé aupa­ravant avec le non-​​remplacement d’un fonc­tion­naire sur deux partant à la retraite, la dimi­nution du nombre de pro­fes­seurs, la par­ti­ci­pation accrue du contri­buable aux dépenses de santé, l’augmentation de l’âge de la retraite…) et d’augmenter les recettes de l’Etat.

A cela s’ajoute le projet de loi d’ajouter dans la Consti­tution le devoir de voter un budget équilibré.

Il n’est plus question d’investir pour l’avenir : le budget de l’Etat est un budget comp­table, avec des recettes d’un côté et des dépenses de l’autre. Les médias ont relayé la phrase de Fillon : "Pour que la France cesse de dépenser au-​​dessus de ses moyens". Vous remar­querez qu’il s’agit de la même phrase que les Chinois avaient utilisé à l’égard des Etats-​​Unis…

_​_​_​

Ce monde est à nous, changeons-​​le !


[1] Voir notre article "Vers un nouveau crash boursier ?" : http://​www​.pro​jet22​.com/​​q​u​e​s​t​i​ons-​​d…




Publications