La Pologne parle d’un risque de guerre en Europe

jeudi 15 septembre 2011

La Pologne assure actuel­lement la pré­si­dence de l’UE. Or, le 14 sep­tembre 2011, pour sou­ligner le caractère alarmant de la situation, le ministre des Finances Jan Vincent-​​Rostowski a évoqué le risque d’une guerre en Europe devant le Par­lement européen.

Il a ensuite raconté s’être récemment entretenu avec un ami ban­quier qui lui a fait part de sa crainte d’une "guerre au cours des dix pro­chaines années". "Une guerre ! Mes­dames, mes­sieurs ce sont les termes qu’il a employés", s’est exclamé M. Vincent-​​Rostowski, ajoutant que son inter­lo­cuteur s’était dit "inquiet" et avait "bien l’intention de demander la carte verte pour ses enfants pour les Etats-​​Unis".

En réalité, ce dis­cours alar­miste s’adresse à la France et à l’Allemagne qui gèrent actuel­lement la crise grecque, alors que la Com­mission euro­péenne aimerait gérer cette crise au niveau européen, en émettant des euro-​​obligations qui per­met­traient aux pays de l’UE de mettre en commun leur dette et de ras­surer les créan­ciers. Mais l’Allemagne refuse de par­tager les risques, consi­dérant que la gestion col­lective de la dette amè­nerait les Etats à s’endetter plus encore.

_​_​_​

Ce monde est à nous, changeons-​​le !




Publications