L’Etat Islamique deviendra-​​t-​​il l’ennemi numéro 1 ?

vendredi 23 janvier 2015

L’Etat Isla­mique (EI), qui est une orga­ni­sation guer­rière d’extrémistes musulmans (à dis­tinguer des vrais musulmans), déclare et diffuse des images qui montrent la manière dont elle traite les popu­la­tions des ter­ri­toires qu’elle occupe en Irak et en Syrie :

Si Al Qaida était considéré comme dan­gereux à cause du ter­ro­risme, l’EI change d’échelle et fait main mise sur plu­sieurs ter­ri­toires où elle ins­taure un "ter­ro­risme d’Etat" avec une lecture lit­térale du Coran [2]. Il serait temps que les médias laissent la parole aux musulmans de France et d’ailleurs : cela mon­trerait que l’immense majorité des musulmans n’adhère pas à cette vision de l’Islam, comme l’a très bien fait Dali Bou­bakeur, le recteur de la mosquée de Paris, ainsi que les l’imam de Drancy, Hassen Chal­ghoumi, après l’attentat de Charlie Hebdo (voir les vidéos sur BFMTV).

Evi­demment, cela ne sera pas simple de ramener la paix si le pape François lui-​​même se met à contredire les paroles de non-​​violence de Jésus :

"La liberté d’expression est un "droit fon­da­mental" mais on ne peut pro­voquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision."

Dis­cours improvisé dans l’avion qui l’emmenait aux phi­lip­pines le jeudi 15 janvier 2015. Le pape répondait aux jour­na­listes et la phrase la plus curieuse pour un pape est :

"si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s’attendre à un coup de poing, et c’est normal. On ne peut pro­voquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision !"

Vous entendrez le pape le dire dans la vidéo ci-​​dessous à 3m21 à 3m25 :

La vidéo avait été dif­fusée le jour même sur la chaîne d’information continue BFMTV, mais impos­sible de la revoir en replay, aucun média ne diffuse cette vidéo, ou alors ils coupent juste avant le coup de poing que le pape a esquissé dans l’air, en face de son col­lègue. S’agit-il d’une auto-​​censure ? A croire qu’on veut pas insister sur son dérapage…

Après de nou­velles recherches, l’équipe de Projet22 est parvenu à retrouver la vidéo.

_​_​_​

Ce monde est à nous, changeons-​​le !


[1] Comme la source de l’information pourrait être traitée de par­tisane, nous avons pu constater qu’il existait également un rapport de Human Rights Watch : le groupe armé de Daech (acronyme arabe de l’Etat Isla­mique) met effec­ti­vement en esclavage les femmes de la minorité yézidie qui est un groupe eth­nique kurde (ce qui renvoie au génocide kurde 1988). Les inté­gristes uti­lisent donc le couvert de la religion pour régler de vieux conflits ethniques…

[2] Un pro­blème vient que plu­sieurs versets du Coran et plu­sieurs pas­sages des Hadiths men­tionnent l’esclavage et conseillent de tuer les mécréants, alors que d’autres insistent sur la valeur de la vie humaine et men­tionnent que les croyants des trois reli­gions mono­théistes iront au paradis. Si l’esclavage, pour ne citer que celui-​​​​ci, était pra­tiqué autrefois, l’Islam a le droit d’évoluer avec son temps. De même, les catho­liques ne pré­tendent plus que la Terre est plate et ne brûlent plus per­sonne pour cela. Il a existé des pays musulmans très tolé­rants dans l’histoire, y compris vis-​​​​à-​​​​vis des mino­rités juives et chré­tiennes, comme en Espagne au 12e siècle.




Publications