Les freres Horten : Histoire des ailes volantes

lundi 15 février 2016
par  syagrius
popularité : 100%

 Les Horten

Les Alle­mands se sont inté­ressés au concept d’aile volante dès la fin des années trente. Le concept de machine volante réduite à une unique aile avait été lancé par Alexander Lip­pisch. Les frères Walter et Reimar Horten com­men­cèrent leurs travaux sur les ailes volantes dès la fin des années vingt (à peu près à la même époque qu’un autre pré­curseur, l’Américain John Knudsen Nor­throp. Ci-​​près, une des rares photos de Reimar Horten :

Reinar Horten

Reinar Horten

 Les differents prototypes

Dif­fé­rents pro­to­types (bimo­teurs, à hélices pro­pul­sives) furent construits à la fin des années trente, les concep­teurs de ces machines volantes en étant également les pilotes d’essai. Les pre­miers vols datent de 1937. La guerre, évidemment, dynamisa for­tement ces recherches. Le Horten VII dont on trouvera une "vue d’artiste" au-​​dessous, fut construit et essayé en vol en 1943.

Le Horten <span class="caps">VII</span> en vol

Le Horten VII en vol

Le Horten <span class="caps">VII</span> en vol-​​<span class="numbers">2</span>

Le Horten VII en vol

En décembre 1944 les Alle­mands tra­vaillaient tou­jours d’arrache-pied sur ces étranges appa­reils, le but étant de déboucher sur des biréac­teurs chas­seurs bom­bar­diers, équipés de tur­bo­réac­teurs Jumo. La finesse des lignes de ces appa­reils est visible sur la photo ci-​​après mon­trant le Horten IX V1 et son pilote, Heinz Scheidhauer.

Heinz Scheidhauer, pilote d'essai du Horten <span class="caps">IX</span> <span class="caps">V<span class="numbers">1</span></span> (Göttingen <span class="numbers">1944</span>)

Heinz Scheid­hauer, pilote d’essai du Horten IX V1 (Göt­tingen 1944)

A ce stade il s’agissait de pla­neurs des­tinés à éprouver les qua­lités aéro­dy­na­miques des appa­reils, dont les essais étaient menés près de la ville de Göt­tingen. Ci-​​après un plan trois vues du Horten IX V3, également connu sous le nom du Horten 229, chasseur-​​bombardier mono­place, point d’aboutissement du projet. On voit très bien la dis­po­sition des deux tur­bo­réac­teurs Jumo à com­presseur axial, la trappe de train avant faisant office de frein aéro­dy­na­mique et, sur la vue en plan, les petites fenêtres rec­tan­gu­laires en bouts d’aile signalant l’emplacement des "des­truc­teurs de por­tance" (spoilers), des­tinés à conférer à l’appareil sa maniabilité.

Le Horten <span class="numbers">229</span>, chasseur bombardier monoplace

Le Horten 229, chasseur bombardier monoplace

Si un tel appareil avait pu être mis en ligne de bataille contre l’Angleterre, qui avait acquis à cette époque un gros atout dans la guerre aérienne en se dotant du radar, le Ho 229 aurait été tota­lement invi­sible. Les Alle­mands le savaient et on peut les consi­dérer comme les inven­teurs du concept de fur­tivité, redé­couvert beaucoup plus tard par les Amé­ri­cains. Le Horten IX V2, également biréacteur fut construit et essayé en février 1945 mais fut détruit aux essais. La photo ci-​​après montre l’appareil en construction, dans un simple garage auto­mobile destiné à recevoir trois véhicules.(l’Allemagne était alors l’objet de bom­bar­de­ments intensifs). On remar­quera l’extrême pureté des lignes de la machine.

Le Horten <span class="caps">IX</span> <span class="caps">V<span class="numbers">2</span></span> en construction, dans un simple garage

Le Horten IX V2 en construction, dans un simple garage.

 Les prises de Guerre

Lorsque les troupes Amé­ri­caines inves­tirent les lieux, au moment de l’écroulement de l’Allemagne Nazie elles mirent la main sur le pro­totype du Horten IX V3 (le Ho 229), ci-​​dessous, qui fut immé­dia­tement acheminé vers les Etats-​​Unis dans le plus grand secret. En fait, cet appareil ne fut jamais montré au public, peut-​​être parce que cette vision aurait montré le génie Allemand en matière d’arodynamique et l’avance de ses tech­ni­ciens en la matière, vers la fin de la guerre, dont l’activité fut fort heu­reu­sement inter­rompue par le manque de matières pre­mières et l’effet dévas­tateur des bom­bar­de­ments intensifs. Le premier chasseur bom­bardier biréacteur en forme d’aile volante achève donc de rouiller, par­tiel­lement démonté, dans un hangar de Silver Hill, dans le Maryland.

chasseur bom­bardier biréacteur Horten <span class="caps">IX</span> <span class="caps">V<span class="numbers">3</span></span> (vue arrière et ver­rière en position arrière)

Le chasseur bom­bardier biréacteur Horten IX V3 (vue arrière et ver­rière en position arrière)dans un hangar de Silver Hill, Maryland.

 D’autres vues du même engin

Horten <span class="caps">IX</span> <span class="caps">V<span class="numbers">3</span>-​​<span class="numbers">2</span></span> Horten <span class="caps">IX</span> <span class="caps">V<span class="numbers">3</span>-​​<span class="numbers">3</span></span>

 Conclusion


18 votes

Commentaires

mercredi 20 mai 2015 à 09h51

merci pour ces infos

Publications

Brèves

1er septembre 2016 - Le FBI déclassifie le dossier Roswell

Le FBI, le service de ren­sei­gnement inté­rieur amé­ricain, vient de mettre en ligne plus de 2 000 (...)

24 décembre 2014 - 4e repas ufologique à Nantes le 16 janvier 2015

Le 4ème Repas Ufo­lo­giques de NANTES aura lieu Le Ven­dredi 16 janvier 2015 à 19h30 au (...)

13 octobre 2014 - Premier repas ufologique à Nantes

Premier repas ufo­lo­gique à Nantes le 17 octobre 2014, limité à 15 per­sonnes. Ce repas vise à (...)

17 août 2012 - L’Australie déclassifie des dossiers sur les OVNI

Les Archives Natio­nales Aus­tra­liennes ont déclas­sifié une série de docu­ments sur les (...)

8 novembre 2011 - Le gouvernement américain nie avoir des contacts avec des extra-​​terrestres

"Le gou­ver­nement amé­ricain n’a aucune preuve de l’existence de vie en-​​dehors de notre planète, (...)