Total recall : mémoires programmées

vendredi 24 août 2012
par  Neimad
popularité : 100%

Total recall : mémoires pro­grammées est un film sorti dans les salles fran­çaises le 15 août 2012, inspiré de la nou­velle éponyme de Philip K. Dick.

De nom­breuses réfé­rences sont faites au film Total Recall sortis en 1990 [1], dont celui-​​ci est un remake bien réalisé, même si le scé­nario est le même [2]. D’autres clins d’oeil concernent le film Blade Runner, inspiré du même auteur [3].

Le film met en scène, de manière tra­gique, plu­sieurs ques­tion­ne­ments sur la portée des neu­ros­ciences, sur le sens de nos vies et sur la réalité de celles-​​ci :

  • Si les scien­ti­fiques étaient capables de nous pro­grammer de faux sou­venirs, garderions-​​nous la même per­son­nalité ? Si même notre per­son­nalité pouvait être modifiée, serait-​​ce tou­jours nous-​​mêmes ?
  • Nos sou­venirs sont des recons­truc­tions de notre cerveau, explique le vendeur de Recall. C’est aussi ce que dit la science aujourd’hui. Quid de la réalité de nos sou­venirs ? Comment réagiriez-​​vous, si l’on vous disait que tout ce que vous connaissez de vous-​​mêmes et du monde alen­tours est une simu­lation sur ordi­nateur (comme dans Matrix), un sou­venir implanté (comme dans Inception), que rien de tout cela n’existait pas il y a 6 semaines, il y a 48 heures, il y a 2 minutes ?
  • Quel est le sens de nos vies ? Quelles sont nos aspi­ra­tions pro­fondes ? A quelle vie rêvons-​​nous ? Quelle vie nous cor­respond vraiment ?

Dans le film, il y a tou­jours un ami, un conjoint, qui vous demande de revenir sur terre, d’oublier vos rêves, pour rester avec lui ou avec elle, dans le train-​​train quo­tidien [4], d’abandonner vos ambi­tions, de rentrer dans le moule de la société [5] car changer de vie, cela veut dire aussi - et les deux films le montrent - changer le monde.

_​_​_​

Le monde est étrange, vous ne trouvez pas ?


[1] La machine de Recall, la réfé­rence au voyage sur Mars, la grosse femme rousse qui attend au poste de contrôle, etc.

[2] A part quelques nuances : l’histoire se déroule sur Terre et non sur Mars, le vendeur de Recall dans le film de 2012 ne pose pas autant de ques­tions au héros que dans la version de 1990 (sur le type de femme qu’il désire, etc.), le psy­chiatre est rem­placé par le meilleur ami, la larme rem­place la sueur, etc.

[3] La ville sur­peuplée, la der­nière scène sous la pluie…

[4] Qui n’est pas néces­sai­rement celui de la sécurité mais celui des pro­blèmes que vous connaissez déjà et qui sont, de ce fait, des pro­blèmes que vous avez l’habitude de gérer et qui vous rassurent.

[5] La société capi­ta­liste, la société de consommation…


2 votes

Commentaires

Publications

Brèves

28 mars 2011 - Les Incas sont sur France 5

Un docu­men­taire sur les Incas, ce soir sur France 5, à 23h40. L’orientation de ce docu­men­taire (...)

21 mars 2011 - "Les premiers pharaons" sont sur France 5

Dans le cadre de la série "Civi­li­sa­tions dis­parues", France 5 rediffuse ce soir le 21 mars à (...)

7 mars 2011 - Civilisations disparues sur France 5

Civilisations disparues. Le mythe de Troie. Film de Jens Nicolai (Allemagne, 2009). Un (...)

22 octobre 2010 - 2012, la conspiration de l’apocalypse

D’abord intrigué par la lecture d’un article annonçant la fin brutale et inex­pliquée de la (...)

13 octobre 2010 - Utopiales 2010

La pro­chaine édition des Uto­piales, fes­tival inter­na­tional de science-​​fiction de Nantes, aura (...)