Les incohérences du crash du Pentagone ?

vendredi 7 janvier 2011
par  syagrius
popularité : 100%

 Pas de théorie du complot

Cet article n’essayera pas d’expliquer les para­doxes mais juste de vous montrer les inco­hé­rences. Nous ne cher­chons pas à être conspi­ra­tion­niste ou argu­menter les thèses de complot, ce n’est pas notre but, mais juste nous nous posons cer­taines questions.

D’ailleurs contre expli­cation du complot sur Hoax­buster

Ce qui est étonnant est que nous avons qua­siment aucune photo sur les débris du Boeing 757 du vol AA77 (qui avait décollé de l’aéroport Dulles) ?

 Juste les faits

Cer­tains affirment que tout cela n’est qu’un ramassis d’inepties. Nous n’affirmons rien mais juste remar­quons un fait, ou sont les photos de débris, c’est malgré tout un avion de 38metres ?

 Les photos

Ainsi nous allons observer un certain nombre d’image.

 L’origine

Le 11 sep­tembre 2001, moins d’une heure après l’attentat contre le World Trade Center, un avion a percuté l’immeuble du Dépar­tement de la Défense. Une pre­mière dépêche de l’Associated Press avait fait état d’un camion piégé. Mais elle a été rapi­dement démentie par le Pentagone.

La version offi­cielle ne fait aucun doute : Mardi matin un Boeing 757 de la com­pagnie Ame­rican Air­lines détourné qui avait décollé peu avant de l’aéroport inter­na­tional de Dulles, près de Washington, et se rendait à Los Angeles, s’est écrasé contre le centre stra­té­gique de la défense amé­ri­caine, à côté de Washington.

L’avion transportait 58 passagers et six membres d’équipage.

Or cette version de l’attentat du 11 sep­tembre au Pentagone soulève de graves ques­tions. Etant donné la taille de l’avion et sa vitesse minimale de vol, on com­prend mal comment il peut avoir pro­voqué si peu de dégâts. Le bâtiment n’étant pas endommagé en pro­fondeur, il semble que seul le nez de l’appareil s’y soit encastré.

Comment se fait-​​il alors que l’épave du Boeing n’apparaisse sur aucune photographie ?

L’autorité mili­taire a-​​t-​​elle cherché à cacher des événe­ments sup­plé­men­taires non relatés, a-​​t-​​elle fal­sifié les faits ?


 Analyse de quelques photos

Ainsi, nous allons vous analyser un certain nombre de photos !

Avant tout voyons le file de l’explosion :

Cette image prise par les vidéos de sécurité à 17 :37 :19 semble ne rien indiqué. JPEG - 17.4 ko

JPEG - 19.9 ko

Or la seconde image, prise moins d’une seconde après, nous montre l’explosion. Mais ou donc est passé l’avion d’où vient il ?.

On devrait l’avoir vu sur la première image ?

Il est pos­sible d’avoir plus d’information sur le site de CNN


Cette photo montre la partie du bâtiment touchée par le Boeing. On observe que seul le premier anneau a été touché par l’avion. Les quatre anneaux inté­rieurs sont intacts, ils n’ont été endom­magés que par l’incendie qui a suivi l’attentat. JPEG - 39.6 ko


Cette troi­sième pho­to­graphie pré­sente le bâtiment juste après l’attaque. On observe que seul le rez de chaussée a été touché par l’avion. Les quatre étages supé­rieurs se sont effondrés vers 10h10. Cet immeuble fait 24 m de haut. JPEG - 11.1 ko

L’avion n’ayant pénétré que le premier anneau du bâtiment et s’étant écrasé au rez de chaussée, trouvez sur ces 2 images les débris du Boeing ?. JPEG - 18.3 ko JPEG - 21 ko


La pho­to­graphie ci-​​dessous montre un camion déversant du sable sur la pelouse. Plus loin, un trac­to­pelle étale des cailloux.

Expliquez pourquoi le ministère de la Défense a jugé utile de recouvrir de cailloux et de sable la pelouse, pourtant intacte après l’attentat.

JPEG - 13.4 ko

On pourrait rétorquer que ce sont les pom­piers puis les travaux. Mais regardez l’impact, pour un immeuble de 24m, l’avion aurait du faire plus de dégâts :

JPEG - 23.6 ko JPEG - 33.9 ko


 Les pylônes

Bref, dites nous, comment un avion arrive à passer entre les pylônes c’est très fort, c’est une prouesse tech­nique, non ?

Regardez la photo ci-​​dessus pour com­mencer et puis celle-​​ci : JPEG - 41.4 ko

Nous n’affirmons pas qu’il n’y a pas de pylônes à terre, d’ailleurs cette photos nous le montre mais la encore ima­giner un boeing ! JPEG - 39.2 ko


Ainsi, nous pouvons constater qu’il y a comme des inco­hé­rences sur les dif­fé­rents clichés : JPEG - 32.2 ko

Non seulement que l’impact est déri­soire si un avion avait heurté le bâtiment, et d’autre part la zone de feux semble s’être dis­persé étran­gement, voir la zone entourée.

Cette der­nière vue nous montre que toute la zone a été net­toyée. Mais autre inco­hé­rence ; l’avion a heurté le bâtiment au niveau d’une jointure entre 2 parties. L’impact n’a appa­remment fait aucun dégât de l’autre coté, plutôt étonnant ?

JPEG - 46.1 ko

Que c’est il passé ce jour de sep­tembre 2001 sur le Pentagone. Pourquoi le gou­ver­nement Bush a opté pour dire qu’un avion avait heurté ce symbole.

Est ce donc un/​des missiles, une voiture piégée ?

Pourquoi un tel mensonge s’il y a ?

Cet article la encore soulève des ques­tions mais toute fois si des infor­ma­tions prouvent qu’il y a un bien un eu un crash d’avion AA77 sur le pentagone et notamment des photos, nous reti­rerons cet article.

Sur les mil­liers de photos sur le crash, il n’y en a aucune photos concrète de débris ?

 Quelques choses semble avoir tra­versé le bâtiment

Le photo ci-​​dessous, nous montre un objet qui semble avoir tra­versé le bâtiment selon la thèse de Thierry Meyssan JPEG - 51.2 ko

Au vue de la dite photo, vous dis­tinguez une structure en coupe du bâtiment qui com­prend deux pièces et deux couloirs.

La photo suivant, nous montre le trou de sortie par­fai­tement rond, de 2,3 mètres de diamètre. JPEG - 32.6 ko

Vue du trou beaucoup plus proche, et la encore sou­venez vous, c’est un Boeing JPEG - 99.2 ko

 Ce qui reste de l’avions

Le crash d’un avion de 38 mètres sur le Pentagone semble n’avoir laissé que très de peu débris, à moins qu’il se soit lit­té­ra­lement dés­in­tégré. Cer­tains affirment qu’il y a beaucoup de débris ? La encore ou sont les photos ? Nous avons trouvé celle-​​ci, mais il est dif­ficile de savoir ce que c’est. S’il y a des experts qui lisent cet article, il serait inté­ressant qu’ils puissent nous en dire plus. JPEG - 138.8 ko

Disque de moteur

JPEG - 501.1 ko

Sur cette photo de la FEMA du crash, nous voyons clai­rement un disque de moteur à réac­tions mais de petit dia­mètre. On n’affirme pas que ce n’est pas celui du Boeing mais celui-​​ci est de petit diamètre…La photo ci-​​dessous nous montre qu’il y a plu­sieurs disque. JPEG - 43.4 ko

Pourtant il faut savoir que sur ce type de moteur, il y a des pièces datées et numé­rotées qui per­mettent de déter­miner sa pro­ve­nance. Ainsi il serait facile de déter­miner si c’est un disque d’un moteur du boeing !

Sur le Crash d’un avion, il y a pourtant de mul­tiples débris et de sur­croit de toute les tailles. Il n’y a pas que du métal, nous y trouvons du plas­tique, des sièges, des cadavres (n’oublions pas qu’il y avait des passagers).

Ou sont donc tout ses débris ?

Cette der­nière photos vu de haut, nous montre l’impact sur le Pentagone. Pouvons nous voir un avion ? des débris même si effec­ti­vement ils doivent être épar­pillés ? la forme des ailes ?

N’oublions pas que nous parlons d’un avion de 38 Mètres… JPEG - 59.6 ko

 Résumons

 Pour la thèse du boeing 77

Si nous reprenons l’ensemble des faits, nous pouvons y sortir 7 points qui per­mettent de sup­poser que le Boeing a bien percuté le pentagone :

1) Plus ou moins 7 gros débris iden­tifiés comme étant des mor­ceaux d’un avion de ligne du même type que le vol 77

2) Des débris, notamment des disques semble la encore cor­res­pondre à celui d’un avion, cer­tai­nement le boeing ?

3) Des débris, notamment des disques semble la encore cor­res­pondre à celui d’un avion, cer­tai­nement le boeing ?

4) 5 lampadaires abattus sur l’autoroute

5) Les dom­mages sur la façade semble cor­res­pondre à celui d’un boeing

6) 130 témoins affirment avoir vu l’avion et dont certain disent avoir vu le boeing suivi d’une boule de feu.

7) La boite aurait été retrouvé confirme cer­taines informations.

 Dans le cas contraire

Désormais posons nous la question : Si ce n’est pas le vol 77 qui a percuté le pentagone, qu’est donc devenu cet avion et cela soulève 5 points :

1) Ou est passé le vol 77 ?

2) Ou sont les passagers ?

3) Les passagers ont du changé de nom, acheté etc ?

4) Il y a environ 130 témoins, ainsi il faut les payer, soudoyer ?

5) Comment avoir fait en sorte de faire tomber 5 lam­pa­daires sans être vu ?

Effec­ti­vement, il semble plus dif­ficile de faire dis­pa­raitre le vol 77 que t’admettre que celui-​​ci est bien frappé le Pentagone.

 Contre la thèse du Boeing

Comment se fait il alors que le gou­ver­nement est saisi plus d’une cin­quan­taine de vidéos prise par des touristes,… ?

On aurait ten­dance à croire qu’il cherche à cacher quelque chose ? il n’aurait pas été plus simple de laisser cer­taines vidéos pour cor­ro­borer la thèse de la frappe par le Boeing et ainsi il n’y aurait aucun doute ?

D’ailleurs au vue des témoi­gnages, boites noires, l’avion aurait réalisé une manœuvre extraordinaire :

270° de rota­tions entre 500 et 800Km/​h en chute libre de 5000 pieds, pour ensuite effectuer un rase-​​motte expli­quant la chute des lam­pa­daires et ensuite 150metres en ligne droite à quelques mètres du sol pour per­cuter la façade du pentagone entre le 1er et le 2eme étage !

Je ne suis pas expert, mais vous ima­ginez qu’une telle manœuvre est celle d’un pro­fes­sionnel. Dans notre cas il s’agit d’amateur ayant comme seul entrai­nement des vols sur mono­moteur biplace !
Plu­sieurs nou­velles ques­tions se posent :

1) Pourquoi avoir effectuer une manœuvre aussi com­pliqué voire quasi impos­sible pour des ama­teurs ? alors qu’il pouvait faire bien plus simple, notamment s’écraser sur le toit.

2) Pourquoi comme par hasard, le boeing a percuté une zone en réno­vation ? A savoir qu’il y avait qua­siment pas d’employé dans cette partie du bâtiment.

3) Pourquoi le vol a pu rester 60 minutes en dehors de de son couloir de vol sans qu’il n’y ai aucune inter­vention de chasseur ? Il faut savoir que c’est la pro­cédure depuis des années. Le chasseur prend contact avec l’avion de plu­sieurs façon : radio d’urgence, regarde dans le cockpit, signaux lumineux et de sur­croit escorte l’avion.

4) Pourquoi la pro­cédure d’escorte n’a pas été autorisé ce jour la ? Il faut savoir que les 4 avions se sont donc retrouvé pendant plus de 80 min en dehors de leur couloir, alors qu’une inter­vention prend 20 minutes et mieux encore la base aérienne d’Andrews est à moins de 10 min d’intervention !

Désormais il est à chacun de faire sa propre analyse, la encore, nous n’affirmons rien mais juste nous sommes curieux, voire étonné. Le dossier reste ouvert


50 votes

Commentaires

vendredi 27 septembre 2013 à 10h54

je n’ai jamais cru ce qui a été dit par les auto­rités soit disant com­pé­tente. Au vue des dégâts causés sur le pentagone, ce n’est cer­tai­nement pas un avion qui en est la cause.
Mais est ce que la vérité sera révélée un jour ??? (bien d’autres affaires n’ont jamais été très claire dans l’histoire des states… Lee Harvey Oswald et Kennedy, le watergate et la démission de Nixon, le premier pas de Neil Arm­strong sur la lune etc.…

mercredi 5 juin 2013 à 16h02

Je ne pense pas que les amé­ri­cains aillent acheter des MIG qui sont de très mauvais chas­seurs RUSSES tandis que les Amé­ricain on une tri­potée de lockeed f14 f16 f.….….… qui sont sur­ement les 2è ou 3è meilleurs du monde (der­rière notre rafale national que per­sonne ne veut)

Logo de <span class=ABBAKUS" />
mercredi 29 mai 2013 à 08h57 - par  ABBAKUS

Pour connaître la vérité, il faut inter­roger Mon­sieur "je sais tout" qui hier encore, 28÷5÷13, au Grand journal de Canal+ expli­quait à la can­tonade ce qu’était le conspi­ra­tion­nisme du 11 septembre.
Pour 70 000 Euro par mois, on peut faire beaucoup de prouesses.
Pour parler sérieu­sement, lorsqu’un Boeing en charge de Kérosène heurte un mur, ça res­semble plus à une sau­cisse lancée de travers contre une façade qu’à un coup de pioche.
Il y a 46 mètres d’envergure où sont répartis linéai­rement 60 à 80 tonnes de com­bus­tible et surtout il y a 2 moteurs dis­tants de 15 mètres environ pesant près de 10 tonnes chacun avec 20 tonnes-​​force de poussée. Lancé à 600 km/​h, chaque moteur repré­sente une énergie ciné­tique de : (600 000 /​ 3600 )^25 000 # 135 Méga­Joules
ima­ginez les pro­priétés méca­niques (et surtout le poids) de la structure métal­lique aéro­nau­tique per­mettant aux 2 moteurs de se rabattre soli­dai­rement le long du fuselage pour pénétrer dans la fissure de 7 mètres de dia­mètre au maximum…
Pour avoir une idée de la résis­tance du nez d’un Boeing, voir le site excellent d’un Directeur de Recherche du CNRS à la retraite (en bas de page) : http://​www​.jp​-petit​.org/​D​i​v​e​r​s​/PENT
PS : curieu­sement, je ne trouve pas d’étude méca­nique sur la modé­li­sation de l’impact d’un avion et du mur du pentagone. Sauf celle, bidon, d’un labo­ra­toire uni­ver­si­taire lié, semble-​​t-​​il, au gou­ver­nement US qui fait abs­traction de la façade du bâtiment et des moteurs pour ne consi­dérer que les piliers internes. Serait-​​ce que la messe est sous-​​entendue et qu’il vaut mieux être prudent pour avoir des crédits de Recherche ?…

Logo de balance<span class=911" />
dimanche 18 novembre 2012 à 21h02 - par  balance911

c’est tres simple.
L’avion a été des­cendu par les MIG (avions de chasse) quelques minutes avant d’arriver sur zone, c’etait la meilleure chose à faire pour eviter que l’avion ne se crashe ailleurs la où des membres du pentagone se trou­vaient.
et il a été demandé aux MIG de tirer un missile sup­ple­men­taire dans la zone la moins peuplée et la ou il y aurait le moins de degats humains.
Le gou­ver­nement ne pouvait pas accepter de voir le coeur du pentagone touché. Il fallait faire un choix.

Logo de syagrius
dimanche 16 janvier 2011 à 16h33 - par  syagrius

Petites mise à jour avec des photos du trou de sortie du dit avions ?

Logo de syagrius
dimanche 9 janvier 2011 à 14h21 - par  syagrius

Petites mise à jour de l’article avec des photos d’éventuel débris de l’avion, mais de quel type d’avions ?

Publications

Brèves

5 mai 2014 - La femme de Jésus… et si Dan Brown avait raison ?

L’objet du délit : un bout de papyrus de 7,6 cm de large sur 3,8 cm de hauteur, écrit en copte (...)

28 mars 2013 - Concours de nouvelles "C’était la guerre"

En lien avec la pré­pa­ration du cen­te­naire de la guerre 14-​​18 en 2014 et les 70 ans de la fin de (...)

24 janvier 2013 - Documentaire sur "Le mystérieux roi Scorpion"

Jeudi 24 janvier 2013 à 21 heures 35, France 5 diffuse un docu­men­taire sur "Le mys­te­rieux roi (...)

27 mai 2011 - Rechercher une marque

Vous ne savez pas à quelle multinationales appartient une marque ? A l’aide de notre outil, vous (...)

26 mai 2011 - Découverte de 17 Pyramides Grace à un satellite

Une archéo­logue amé­ri­caine fait sen­sation en annonçant la décou­verte de dix-​​sept pyra­mides et (...)