Les anciens Nazis et les pays arabes

samedi 10 mai 2014
par  syagrius
popularité : 100%

Il faut savoir qu’après la fin de la seconde guerre mon­diale de nom­breux gradés nazis ont fui l’Allemagne et l’Europe afin de ne pas se faire arrêter.

Ils ont béné­ficié de nom­breuses aides et cer­tains pays ont fait appel à leur service notamment les pays arabes et surtout l’Égypte comme nous allons le constater.

La pla­te­forme en Europe qui per­mettait l’exfiltration soit la fuite des nazis la plus impor­tante se trouvait au Vatican et plus exac­tement dans le collège pon­ti­fical de Santa Maria dell’Anima et cela 3ans après la défaite de l’Allemagne.

JPEG - 67.5 ko

L’église Santa Maria dell’Anima est un batiment reli­gieux catho­lique situé dans le quartier Ponte à Rome en Italie

JPEG - 26.5 ko

 Walter Rauff

Ainsi on retrouve Walter Rauff un haut fonc­tion­naire nazi et ayant eu le grade de Stan­dar­tenführer en juin 1944 a organisé cette exfil­tration vers l’Orient. Il est accusé d’être res­pon­sable de plus de 100 000 morts.

JPEG - 4 ko

Walter Rauff : res­pon­sable de près de 100 000 morts pendant la Seconde Guerre mondiale

Walter Rauff est arrêté le 30 Avril 1945, il faut savoir qu’il était ce qu’on appelle un logis­ticien de la Shoah en Europe de l’Est. Au vue de la piètre sécurité il arrive à s’évader se réfugie à Rome ou il devient jar­dinier puis pro­fesseur dans un orphe­linat géré par l’église catholique.

Son travail sera même salué et félicité par le pape par un titre honorifique.

Il est fort pro­bable que l’église à ce moment la ne connaissait pas son identité et son rôle pendant la seconde guerre mondiale.

 La Syrie

Ainsi en 1948, il renoue avec d’ancien contact en Orient, c’est ainsi qu’un officier Syrien lui demande de créer un réseau de spé­cia­liste Allemand pour aller en Syrie afin d’aider Damas à remettre sur pied son armée et de mettre en place un service de renseignement.

Walter Rauff ouvre un bureau dans le collège de Santa Maria, il est même accueilli par le maitre des lieux, l’évêque Autri­chien Alois Hudal dont le rôle sera de fournir de faux papier à ses anciens nazis.

JPEG - 34.9 ko

Alois Hudal a publié Les fon­de­ments du national-​​socialisme

Évidemment cet évêque était au courant de leur passé. On retrouve par exemple Franz Stangl et Gustave Wagner qui était com­mandant et sup­pléant des camps d’extermination de Sobibór puis Treblinka.

Alois Hudal est pour la natio­na­lisme pan-​​germanique et anti-​​juif qu’il n’hésite pas à accuser de vouloir dominer le monde.

En 1937, il a même publie Les fon­de­ments du national-​​socialisme (Die Grund­lagen des Natio­nal­so­zia­lismus, Leipzig - Vienne, 1937).

Seulement en 1946, le Vatican est au courant des acti­vités de l’évêque Alois Hudal et attendra 2 ans pour le mette en garde s’il continue ses acti­vités mais cela n’a rien changé et le Vatican n’a jamais sanc­tionné son évêque.

Ainsi l’évêque four­nissait aux anciens nazis un cer­ti­ficat pon­ti­fical qu’ils devaient remettre à la croix rouge pour confirmer leur identité.

Au vue des nom­breuses demandes, la croix rouge jugea que la seule signature de Hudal suf­fisait pour cer­tifier leur nou­velle identité. Est-​​ce du laxiste, un débor­dement, un manque de moyen de la part de la croix rouge ?

Ce qui sur est que cela a contribué à laisser partie ses cri­mi­nelles de guerre. Avec leur nouveau papier, les anciens nazis pou­vaient s’enfuir.

Avec ses aides, on retrouve une soixan­taine d’ancien SS an Syrie et en novembre 1968 Rauff part en Syrie et arrive même à faire venir clan­des­ti­nement sa femme et ses enfants.

Rauff s’inspire de la Gestapo pour créer les ser­vices de ren­sei­gnement Syrien. Suite à la Lourde défait de la ligue Arabe en 1949 sur la plateau Golan, Rauff quitta le pays pour l’Argentine et enfin le Chili.

Il faut savoir que 1958 à 1962 il tra­vaille pour le BND, le service de fédéral de renseignement.

 Le Grand Mufti de Jérusalem

Il est celui qui a permis l’amitié du monde musulman avec le Nazisme et il pense comme beaucoup que l’occident subit une punition de Dieu pour les avoir envahie, notamment l’Angleterre pour l’Egypte.

Il déclencha le jihad contre la Grande Bretagne

JPEG - 29.7 ko

Le grand Mufti de Jéru­salem ou Mohammed Amin al-​​Husseini

JPEG - 67.8 ko

Le grand Mufti passe en revue ses troupes de Musulman SS

Il se réfugie à Berlin en 1941 et ren­contre Himmler afin de créer une unité composé de soldat musulman.

JPEG - 51.6 ko

Mohammed Amin al-​​Husseini avec Himmler

Vous consta­terez que le vrai nom de Yasser Arafat est Abdul Rauf al Qudwa al Hus­seini. Yasser a vécu ado­lescent chez le Mufti et se voyait comme son fils spi­rituel et encore en 2002 le qua­li­fiait de héros de la cause palestinienne.

Hitler reste très mitigé sur le monde musulman et notamment dans Mein Kampf il considère les égyp­tiens a un peuple décadent composé d’impotent et donc d’une race inférieure.

JPEG - 48.6 ko

Malgré tout il reçoit Le Grand Mufti qui lui demande d’empêcher la création d’un état hébreu en Palestine ce qui expli­quera par la suite la conti­nuité de cette amitié de certain digni­taire arabe et cer­tains musulmans de durer après la guerre.

Dans un dis­cours eu 15 mai 1955 lors de l’anniversaire de l’état d’Israël via la radio « Voice of arabia » il déclara :

" Une tache hon­teuse et humi­liante pour tous les Arabes et Musulmans »"

 Ligue Arabe

La ligue arabe est créée en 1945 qui est opposé à la création d’Israël qu’elle voit comme une annexion d’un pays arabe.

La ligue met en place un plan pour attaquer Israël qui a un espion dans ses rangs Yair Harari dont les rap­ports indique que toutes les for­ma­tions sont sous com­man­dement Allemand et tout cela 4 ans après la fin de la guerre).

En 1949 sur le plateau du Golan, la ligue arabe essuie une sévère défaite contre Israël et ainsi le pouvoir Syrien est très affaibli ce qui entrainera le départ et la dis­grâce des experts Allemand.

La plupart des pays arabe sont sous le choc de cet échec et malgré la dis­grâce des Alle­mands en Syrie, l’Egypte via le Caire décide de recruter des experts mili­taires étrangers et ainsi s’adresse ou Allemand et chercher un officier Alle­mande de haut rang qui sera le Général Arthur Schmidt (major dans l’Africakorps).

JPEG - 20.1 ko

Général Arthur Schmidt

Il a été pri­sonnier en janvier 1942 par les bri­tan­niques et sera relâché quelques années plus tard pour arriver au Caire en 1949. Il y vivait sous le pseu­donyme de Mon­sieur Goldstein.

Le but de la ligue arabe était de former une armé d’un million d’homme et Arthur Schmidt avait la tache de la créer. Pour mieux com­prendre leur fonc­tion­nement, il analysa la défaite du Golan et en déduit de l’incapacité des com­man­dants égyp­tiens a exploité les avan­tages de début de combat pour rayer de la carte l’état d’Israël en 2 semaines au plus.

Le zèle d’Arthur Schmidt com­mençait à déranger les diri­geants Egyp­tiens qui sou­hai­taient rester discret dans leur for­mation de leur armée et crai­gnant d’être percé à jour mirent fin au contrat avec Schmidt qui quitta l’Egypte.

En 1951, on pouvait trouver lus d’une soixante d’ancien officié du Reich tra­vaillant pour l’Egypte et la ligue arabe.

Arthur Schmidt est rem­placé par Wilhelm Foss ancien chef de camps de travaux forcé et s’installe dans le quartier d’Héliopolis au Caire au numéro 11.

Il formait les soldats égyp­tiens notamment dans la guerre éclaire et les tech­niques de combat nocturne.

Les bri­tan­niques étaient inquiet de voir ses anciens offi­ciers en Egypte, même s’ils avaient accordé l’indépendance à l’Egypte ils contrô­laient tou­jours le Canal de Suez. Gerhard Mertins.

JPEG - 35.1 ko

Lieu­tenant pre­mière classe Bun­deswehr Gerhard Mertins

On trouve parmi les Anciens SS qui déran­geait un certain Gerhard Mertins (ancien Waffen SS, le plus jeune : 30ans). Il arrive en 1951 au Caire afin de former une unité de para­chu­tiste au sein de l’armée égyptienne.

Il propose même des entrai­ne­ments de Gué­rilla. En Egypte ses anciens Nazis sont popu­laires d’autant plus que pendant la guerre Rommel a failli les débar­rasser des britanniques.

Sur ce constat Chur­chill en 1953 en avise Konrad Ade­nauer chan­celier fédéral de la répu­blique fédérale d’Allemagne qui lui rétorque qu’il ne peux inter­venir car se sont des entre­prises privées.

Mais surtout cette col­la­bo­ration d’ancien Nazi avec les pays Arabes et notamment l’Egypte arrange la RFA qui a besoin de relancer son économie, d’ailleurs dans un rapport diplomatique :

Il est recom­mandé d’entretenir de très bonne relation avec les conseillers en Egypte car ils nour­rissent la sym­pathie des arabes pour la RFA et favo­risent l’implantation des indus­tries allemandes.

C’est pour la jeune répu­blique alle­mande un marché pro­metteur du fait que les pays arabes s’émancipent de la tutelle coloniale.

Gerhard Mertins devient aussi le repré­sentant de Mer­cedes Benz en Egypte. Ses revenus sont impor­tants et il ne fait pas discret, bon vivant ils aiment les fêtes et la com­pagnie des femmes. Aucune morale il est aussi une excellent tra­fi­quant d’arme.

Tout comme Arthur Schmidt il devient trop visible pour le gou­ver­nement égyp­tiens et Alle­magne doit malgré tout ménager son Allié bri­tan­nique et en 1954 l’ambassadeur Allemand en Egypte finit par convaincre les experts mili­taire égyp­tiens de sup­primer l’entrainement à la Gué­rilla et donc par ricochet des ser­vices de Gerhard Mertins.

Suite à la fin de ses fonc­tions, d’autres orga­ni­sation sont inté­ressés par ses com­pé­tences notamment l’organisation Geheim qui n’est autre que le pré­dé­cesseur des ser­vices secrets Allemand ou BMD.

« Bien diriger, Mertins serait un élément positif pour la RFA » Il n’est pas seul qui les inter­resse et sache que d’ancien Nazi tra­vaillent déjà pour le BMD.

Même la CIA tra­vailla avec certain notamment avec le général Renard Gemein pour mettre en place un réseau pour recueillir des infos sur les com­mu­niste et ainsi Gemein recrute à tour de bras.

Pour les états Unis la priorité est de contenir l’avancé de l’union sovié­tique. L’époque ne s’intéresse pas aux anciens nazis vue que le monde est en train de de diviser en 2 blocs

 RFA

Il ne faut pas être naïf, beaucoup de la BMD avaient été formé par le national-​​socialisme.

En Alle­magne de l’Ouest, il existait à cette époque un gros lobbie pour amnistier les anciens nazis qui ren­contra une large écoute et échos dans l’opinion publique et même dans les partis de gauche comme le social-​​démocrate.

La raison est fort simple, au 1er Avril 1945 le parti Nazi avait 500 000 membres et lors de la capi­tu­lation il se retrouva à 0. On en déduit que beaucoup de per­sonne dans les minis­tères dans l’administration pro nazi sont restés et ont tra­vaillé tout sim­plement pour la RFA.
C’est un chan­gement de gou­ver­nance mais pas de per­sonnel ce qui explique le silence voire la demande d’amnistie des nazis.

L’Allemagne n’a aucun intérêt d’ouvrir des procès en cascade et même le ministère des affaires étran­gères n’hésite pas à avertir d’ancien Nazi quand ils sont recherches par cer­tains pays et ainsi ceux-​​ci évitent tout sim­plement de s’y rendre.

 Interpol

JPEG - 58 ko

Cette ins­ti­tution n’a pas du tout intérêt de demande des extra­di­tions en vue d’arrêter ses offi­ciers SS. Dominé par des français qui se sont com­promis sous Vichy n’ont aucun intérêt de mettre en place ce type d’arrestation.
Pour expliquer leur mission et le fait qu’Interpol ne s’intéresse aux Nazis :

« Ce sont des cas de nature poli­tique et Interpol considére n’être pas habi­liter à les poursuivre »

 Mossad

JPEG - 20.1 ko

Même le Mossad n’hésite pas à uti­liser les ser­vices de ses anciens offi­ciers nazis et cer­tains pen­saient que ses ex nazis pou­vaient être très pro­fi­tables si le Mossad arrivait à les retourner et donc les uti­liser comme source ou taupe.

 Crise du Canal de Suez

En octobre 1956, Nasser chef égyptien décide de natio­na­liser le Canal de Suez pour financer un barrage sur le Nil. Il s’affirme comme leader du monde arabe face à l’impérialisme des occidentaux.

JPEG - 45.5 ko

colonel Nasser

Israël, la France et l’Angleterre envoient leur troupe armée afin d’empêcher cette natio­na­li­sation mais très vite cette alliance est stoppé par l’ONU qui leur demande de tout arrêter.

Mais le mal est fait et cette offensive à choqué les pays arabes qui y voient un relan colo­nia­lisme et scelle le rap­pro­chement de l’Egypte avec l’URSS.

Suite à cela beaucoup d’expert allemand quittent le Caire cer­tai­nement dû aux pres­sions de l’URSS afin d’avoir le monopole sur la vente des armes et recherche pour force égyptienne.

 Johann van Leers

Pourtant l’Egypte ne renonce pas aux experts Allemand et au milieu des années 50 sont allés chercher pour leur pro­pa­gande le Nazi le plus anti­sémite et virulent : Johann van Leers ancien col­la­bo­rateur au ministère de la pro­pa­gande du Reich et recruter par Goebbels pour son verbe et ses talents d’orateur comme par exemple :

« Nous sommes dominés par les Juifs »


« Les juifs sont votre malheur »

JPEG - 16.7 ko

Johann von Leers devenu le musulman Omar Amin

Pour lui l’Islam a rendu un service éternel au monde, il a empêché la conquête mena­çante de l’Arabie par les juifs.

Il voyait dans le National-​​Socialisme un parallèle avec l’islam qui avait aidé les arabes contre l’influence du judaïsme.

Il a conseillé le régime nazi sur la pro­pa­gande dans le monde arabe via la radio dans l’Afrique du Nord, moyen Orient et cela en langue locale.

Les émis­sions mélan­geaient musique locales, extrait du Coran savamment choisit et anti­sé­mi­tisme comme par exemple :

« Tuez les Juifs qui ont volé vos biens et com­plotent contre votre sécurité »

« Les juif ont l’intention de violer vos femmes »

L’un des ani­ma­teurs vedettes est jus­tement le Grand Mufti de Jéru­salem qui n’hésite pas à dire

« Tous les Musulmans savent que les juifs atta­quèrent le pro­phète et ne ces­sèrent de lui nuire et le Coran dit tu verras que les plus hos­tiles au Coran sont les juifs »

Tout cela sera la base de la pro­pa­gande contre les juifs dans les pays arabes. Johann van Leers et le grand mufti de Jéru­salem se sont ren­contrés en Alle­magne et après la guerre se sont retrouvés en Egypte.

Johann van Leers remet en place ce qu’il pensait sous le Reich avec le gou­ver­nement égyptien qui fait appel à ses ser­vices. Pendant la guerre il disait déjà

« Une race qui ne pouvait que cor­rompre le reste du monde du fait de son patri­moine génétique »

Ainsi le ministère de égyptien de l’information s’est servi pour sa pro­pa­gande de Johann van Leers qui d’ailleurs c’est convertit à l’Islam et prendra le nom d’Omar Amin.

En plus de son travail au ministère de l’information, il enseigne le latin à l’université et les étudiants disaient de lui qu’il était le bras droit de Goebbels.

Au vue de grande proximité avec le gou­ver­nement égyptien, les ser­vices secrets ouest Allemand le recrute en 1956 sous le code Nazi Emi, ils sont jugé de son utilité mais pas de sa moralité.

Mais en 1958, il le démette ses fonc­tions par crainte qu’il ne soit un malade mental et même chose par les diri­geants égyp­tiens qui mettent fin à ses fonctions.

A ce moment, on trouve encore une dou­zaine d’ancien haut gradé nazi très proche de Nasser.

Selon Nasser, Israël agit comme un colo­ni­sateur. En Egypte on indique qu’il faut connaitre l’ennemie et en parallèle on laisse cir­culer diverses légendes et rumeurs sur les juifs notamment le pro­tocole des sages de Sion qui pour l’histoire est une création au 19eSiecle en Russie pour attiser l’antisémitisme avec les termes de la pro­pa­gande fort connue : Péril juif, conquête du monde.

Nasser par igno­rance ou fai­blesse intel­lec­tuelle sera un adepte de cette thèse.

Ainsi en 1956 après l’attaque d’Israël, France et Angle­terre lors de la natio­na­li­sation du Canal de Suez, Nasser décida de l’expulsion de 25 000 Juifs soit la moitié de la com­mu­nauté en Egypte.

Cette expulsion a été rapide et expé­ditive, les juifs étaient sommés de quitter le pays. En 1967 le reste de la com­mu­nauté quitta le pays après la guerre des 6 jours opposant Israël à ses voisins arabes.

Il faut savoir que depuis les années 50, les juifs sont consi­dérés en Egypte comme une 5e colonne à cause de son appar­te­nance reli­gieuse et ainsi avec le travail de pro­pa­gande du grand mufti de Jéru­salem et de Johann van Leers l’antisémitisme a gagné du terrain sur antisionisme.

 Les Frères musulmans

Cette orga­ni­sation a été créé pendant l’entre 2 guerres et leur crédo était que le judaïsme repré­senté une menace mon­diale et en 1956 en Egypte dans une publi­cation il n’hésite pas à écrire

« Le nom d’Hitler suscite dans les cœurs de notre mou­ve­ments de la sym­pathie et de l’enthousiasmes »

Tous ne partage pas cette opinion dans le monde arabe comme Adel Sabet qui fut un porte-​​parole égyptien de la ligue arabe et ne voulait pas entendre d’expert allemand et disait déjà comme un signe d’alerte

« Ne nous appor­teront rien de salu­taire car notre lutte contre Israël ne se fonde pas sur le fait qu’il soit juif mais sur un débat poli­tique autour du ter­ri­toire pales­tinien. Le fait qu’il soit juif, sio­niste est fortuit et ca n’a rien d’essentiel, par consé­quent si nous ral­lions à notre causes ses gens nous feront nous feront du tort et nous serons édicté d’antisémite et c’est pré­ci­sément ce que les israé­liens aime­raient voir arrivée »

Ce dossier sera mis à jour régu­liè­rement mais déjà vous pouvez constaté qu’il est étonnant que cette his­toire reste disons silen­cieuse et surtout la facilité pour les ex-​​nazis de fuir l’Allemagne et comment cer­tains pays arabes ont uti­lisés les experts alle­mands sans même se rendre compte de l’impact de leur geste.

 Liste des Nazis Conseillers dans les pays arabes

Cette liste est non exhaustive et sera régulièrement mise à jour

NomPseudonymeFonctionConseillers
Altern Erich Ali Bella Chef régional SD, Affaires juives en Galicie Dans les années 50 en Égypte et ins­tructeur de camps pales­ti­niens
Appler Hans Salah Chaffar Information avec Goebbels 1956 : En egypte dans le ministère de l’information
Bartel Franz el‑Hussein Adjoint au chef de la Gestapo à Kattowitz En 1959, Section juive du ministère de l’Information au Caire
Baurnann, SS Standartenührer Participe à la liqui­dation du Ghetto de Varsovie Ministère de la Guerre au Caire : ins­tructeur Front de libé­ration de la Palestine
Birgel Werner El‑Gamin Officier SS ministère de l’Information Egypte
Boe­ckler Wilhelm SS Unters­turmführer et recherché pour son rôle dans la liqui­dation du Ghetto de Varsovie en 1949 tra­vaille au dépar­tement Israël du Bureau d’informations en Egypte
Boerner Wilhelm Ali Ben Keshir Gardien du camp de Mauthausen Ministère de l’Intérieur égyptien, ins­tructeur du Front de libé­ration de la Palestine
Bunzel Erich SA, Obers­turmführer et Col­la­bo­rateur de Goebbels Département Israël, ministère de l’Information au Caire
Daemling Joachim Jochen Dressel ou Ibrahim Mustapha Chef de la Gestapo de Düsseldorf Conseiller système péni­ten­tiaire égyptien, fait partie des ser­vices de Radio‑Le Caire
Eisele Dr Hans Médecin chef camp de Buchenwald Décédé au Caire, le 4 mai 1965
Farm­bacher Wilhelm LieutenantGénéral SS supervise l’armée Vlassov en France en 1944 Conseiller mili­taire de Nasser
Luder Karl Chef des jeu­nesses hit­lé­riennes, res­pon­sable de crimes anti­sé­mites en Pologne Ministère de la Guerre au Caire
Seipel Emmad Zuher Gestapo à Paris Converti à l’Islam. Service de sécurité du ministère de l’Intérieur au Caire
Rade­macher Franz Thomé Rossel 19401943, dirige la section anti­juive aux Affaires étrangères journaliste à Damas

8 votes

Commentaires

Logo de yanfyso
vendredi 31 octobre 2014 à 13h43 - par  yanfyso

je ne com­prends pas pourquoi ces faits ne sont pas plus connus de tous ?
existe il des livres qui décrivent , decryptent ces faits ?
merci

Logo de Kevin K.
mercredi 14 mai 2014 à 09h45 - par  Kevin K.

Tout cela est bien désolant…

Concernant la pre­mière partie sur le Vatican, je ne dirais qu’une chose : pauvre Eglise…

La deuxième partie reste sans doute d’actualité, on peut résumer la col­la­bo­ration des nazis en fuite avec cer­tains Etats musulmans par : "les ennemis de nos ennemis sont nos amis"… Cette expli­cation n’excuse en rien le déve­lop­pement de la haine raciale/​ethnique/​religieuse… En fait, rien n’excuse jamais la haine.

Merci en tout cas pour le travail d’investigation !

Publications

Brèves

5 mai 2014 - La femme de Jésus… et si Dan Brown avait raison ?

L’objet du délit : un bout de papyrus de 7,6 cm de large sur 3,8 cm de hauteur, écrit en copte (...)

28 mars 2013 - Concours de nouvelles "C’était la guerre"

En lien avec la pré­pa­ration du cen­te­naire de la guerre 14-​​18 en 2014 et les 70 ans de la fin de (...)

24 janvier 2013 - Documentaire sur "Le mystérieux roi Scorpion"

Jeudi 24 janvier 2013 à 21 heures 35, France 5 diffuse un docu­men­taire sur "Le mys­te­rieux roi (...)

27 mai 2011 - Rechercher une marque

Vous ne savez pas à quelle multinationales appartient une marque ? A l’aide de notre outil, vous (...)

26 mai 2011 - Découverte de 17 Pyramides Grace à un satellite

Une archéo­logue amé­ri­caine fait sen­sation en annonçant la décou­verte de dix-​​sept pyra­mides et (...)