La pyramide mystère de Falicon

dimanche 10 octobre 2010
par  syagrius
popularité : 100%

Plu­sieurs thèses ont circulé sur ce petit monument situé au nord de Nice. Si sa construction est attribuée à des légion­naires romains, l’érosion et le van­da­lisme ont pro­gres­si­vement réduit l’édifice.

Voir la Pyramide sur Google Earth

JPEG - 41 ko

La petite pyramide de Falicon continue à perdre ses pierres. A terme, on ne la dis­tin­guera même plus. (Photo Patrick Blanchard)

A quelques kilo­mètres au nord de Nice, sur le ter­ri­toire de la commune de Falicon(1), une petite pyramide érigée à flanc de colline a de plus en plus de mal à défier le temps.

L’érosion et le van­da­lisme trans­forment pro­gres­si­vement en tas de pierres informe ce monument de huit mètres de côté sur six de haut environ, implanté au-​​dessus de l’ouverture d’un gouffre. Ce qui reste du sommet est très lar­gement dégradé et deux faces sont pra­ti­quement effon­drées. Un état d’abandon regret­table car la plupart des experts en la matière s’accordent à dire que la construction remonte au IIe siècle après Jésus-​​Christ. Certes, de nom­breuses thèses ont été émises à son propos. Trop sans doute, ce qui a cer­tai­nement nui à la cré­di­bilité de sa valeur his­to­rique. Cer­tains y ont vu l’œuvre des Tem­pliers que l’on met à toutes les sauces depuis leur " brû­lante " élimi­nation par Phi­lippe le Bel. On a parlé aussi d’un centre cultuel des Celtes qui occu­paient la région avant la colo­ni­sation romaine.

Tou­tefois, les connais­sances acquises sur ce peuple montrent que celui-​​ci ignorait la forme pyramidale.

Il a quelques années, une thèse a même défendu l’idée que la construction n’avait pas plus de deux cents ans car ce n’est qu’en 1803 que son exis­tence est men­tionnée pour la pre­mière fois dans un livre signé par un auteur niçois. D’après les tenants de cette version, le bâtisseur était un contem­porain de Bona­parte qui avait voulu rendre ainsi un hommage au général devenu Premier Consul après la cam­pagne d’Egypte. Mais on peut alors se demander pourquoi cet homme n’a pas fixé le témoi­gnage de son admi­ration cour­tisane en un lieu plus visible et acces­sible plutôt que dans un coin de cam­pagne, loin des regards.

GIF - 39.9 ko

Le culte du dieu Mithra

En fait, pra­ti­quement tous les véri­tables spé­cia­listes défendent depuis de nom­breuses années l’hypothèse romaine. Le monument aurait été édifié en l’honneur de Mithra, dieu bel­li­queux conduisant ses ado­ra­teurs à la vic­toire. Une divinité très popu­laire parmi les légion­naires de l’époque des Césars qui l’avaient connue et " adoptée " au cours de leurs expé­di­tions sur les bords du Tigre et de l’Euphrate où elle sévissait à l’état " endémique "…

Le culte de Mithra se déroulait tou­jours dans des sanc­tuaires édifiés à proximité ou à l’intérieur de grottes. Or, la pyramide de Falicon domine l’ouverture d’un gouffre, la grotte dite de " Rata­pi­gnata ". Et celle-​​ci pré­sente bien les carac­té­ris­tiques des lieux de culte de Mithra : pré­sence de sept marches d’accès (cor­res­pondant aux sept degrés d’initiation), exis­tence d’un cours d’eau et une entrée donnant vers le midi.

Reste la question de la forme pyra­midale du sanc­tuaire. " Les légions romaines étaient en partie com­posée de troupes auxi­liaires enrôlées dans les pays conquis, explique le pro­fesseur Henri Broch(2), directeur du labo­ra­toire de bio­phy­sique à la faculté des sciences de l’université de Nice-​​Sophia-​​Antipolis. On peut donc penser qu’il y avait des Egyp­tiens parmi la gar­nison de Ceme­nelum (Cimiez). "

JPEG - 48.5 ko

On peut d’ailleurs ajouter à l’appui que le culte de Mithra était par­ti­cu­liè­rement répandu en Basse-​​Egypte dans les pre­miers siècles notre ère.

Plus de mystère donc sur l’origine de la pyramide de Falicon ? Il serait auda­cieux d’être aussi formel : la thèse " Mithra " com­porte, elle aussi, une part trop impor­tante de déduc­tions pour qu’on la considère incontestable.

Tou­tefois, à l’avenir, on ne pourra ni l’étayer ni en avancer une autre de manière cir­cons­tanciée si la pyramide de Falicon continue à se dégrader. Pauvre monument qui continue à maigrir car ses pierres se des­cellent et sont emportées par des col­lec­tion­neurs un peu " allumés " ou de simples vandales.

Mais, situé sur une pro­priété privée, cet édifice n’a jamais fait l’objet d’un clas­sement à l’inventaire du Patri­moine qui aurait permis que des mesures de pré­ser­vation soient prises.

Une démarche faite en ce sens au début des années 80 par la muni­ci­palité de Falicon est demeurée sans effet. Et depuis, plus rien n’a été tenté.

JPEG - 31.4 ko

(1) Pour se rendre à la pyramide, monter d’abord à l’aire Saint-​​Michel où il faut garer sa voiture. Après quelques mètres sur la route conduisant à Falicon, débute sur la gauche le sinueux chemin des Giaïnes qu’il faut suivre durant environ une demi-​​heure. Le monument est au bout du sentier.

(2) Auteur du livre " La mys­té­rieuse pyramide de Falicon " paru aux éditions France-​​Empire.

Le site de la "Bauma des Rata­pi­gnata", avec la pyramide qui marque l’entrée de la grotte, est situé sur la commune de Falicon jouxtant la commune de Nice. Voici quelques clichés pris par Henri Broch vers les années 1965-​​1967, 1972 et 1981 qui pourront per­mettre, en com­parant avec l’état actuel, de "mesurer" les dégra­da­tions subies par le monument.


17 votes

Commentaires

Logo de syagrius
vendredi 7 janvier 2011 à 20h18 - par  syagrius

Petite mise à jour de l’article avec la position sur Google Earth de la Pyramide de Falicon

Publications

Brèves

5 mai 2014 - La femme de Jésus… et si Dan Brown avait raison ?

L’objet du délit : un bout de papyrus de 7,6 cm de large sur 3,8 cm de hauteur, écrit en copte (...)

28 mars 2013 - Concours de nouvelles "C’était la guerre"

En lien avec la pré­pa­ration du cen­te­naire de la guerre 14-​​18 en 2014 et les 70 ans de la fin de (...)

24 janvier 2013 - Documentaire sur "Le mystérieux roi Scorpion"

Jeudi 24 janvier 2013 à 21 heures 35, France 5 diffuse un docu­men­taire sur "Le mys­te­rieux roi (...)

27 mai 2011 - Rechercher une marque

Vous ne savez pas à quelle multinationales appartient une marque ? A l’aide de notre outil, vous (...)

26 mai 2011 - Découverte de 17 Pyramides Grace à un satellite

Une archéo­logue amé­ri­caine fait sen­sation en annonçant la décou­verte de dix-​​sept pyra­mides et (...)