Yonaguni : Complexe sous marins ?

vendredi 26 août 2016
par  syagrius
popularité : 100%

 Découverte de Yonaguni

Lors d’un repérage en 1985 par un tour opé­rateur en plongée sous marine, Kiha­chiro Aratake découvrit dans les eaux claires de Arakawa Point, à la pointe sud de l’Ile Yonaguni dans les Iles Ryukyu, ce que per­sonne n’a vu depuis des mil­liers d’années. faisant partie du groupe d’ile : Îles de Yaeyama

JPEG - 39 ko

Vue d’avion de l’ile de Yonaguni

Photos au dessus de la mer : JPEG - 209 ko JPEG - 67.1 ko JPEG - 184.1 ko JPEG - 109.6 ko

En effet, au lieu de ren­contrer les habi­tuels coraux, requins mar­teaux et grottes, il se retrouve en face d’une énorme structure méga­li­thique qui semble avoir été conçue des mains de l’homme et pourvue d’immenses ter­rasses inter­rompues par de très grandes marches angu­laires et de très grandes parois lisses. La structure mesure plus de 75 mètres de long et 25 mètres de haut.

Un des aspects du monument faisant douter les archéo­logues sur l’origine humaine est la taille de cer­taines des marches. Elles appa­raissent beaucoup trop grandes pour qu’un homme puisse les uti­liser. Mais pouvons nous déter­miner que cela est d’origine naturel ?

D’ailleurs, on pourrait citer :

1) Les ter­rasses ou dans Machu­pichu et les célèbres pyra­mides des Incas, les Mayas, les Aztèques JPEG - 79.8 ko

2) Les ter­rasses au Vietnam (Sapa, Ha Giang, Bac Ha, …) JPEG - 161.9 ko

Une photo du com­plexe de Yonaguni pour comparaison : JPEG - 18.7 ko

D’autres sont plus scep­tiques, et nous rap­pellent qu’il y a beaucoup de for­ma­tions rocheuses curieuses sur notre planète et qui sont tout à fait natu­relles. De plus, le site de Yonaguni est composé de roche de grès ; qui tendent à casser en ligne droite et s’érode faci­lement avec le temps. Le Dr Koremasa Tsuji de l’ Uni­versité de Guam pense que le res­pon­sable de ces formes est le mou­vement tec­to­nique des plaques dans la région.

 Les Etudes

Les pre­mières études sérieuses débu­tèrent en 96 avec le pro­fesseur Masaaki Kimura (né le 11/​06/​1940, à Yokohama, Japon) de l’Université de Ryukyu qui créé l’UAET (Equipe d’Exploration d’Archéologie Sous-​​ marine). Le pro­fesseur Masaaki Kimura, pro­fesseur de géo­logie, a déclaré lors d’une interview en sep­tembre 1999 que l’on pouvait clai­rement voir qu’elles étaient des construc­tions faites par l’homme. Elles avaient des rues, des esca­liers à angles droits avec des trous ronds dans le rocher qui sem­blaient prévus pour l’insertion de piliers de pierre.

Sous la mer au sud-​​est des Iles Shihuan et dans les régions aux alen­tours, bien d’autres ruines furent décou­vertes. La décou­verte de la statue de tête humaine et des hié­ro­glyphes est par­ti­cu­liè­rement convaincante.A l’université de Ryukus, le Pr. Kimura nous explique les cinq points qui le laisse croire que ce monument est en partie fait par les mains de l’homme :« Le premier ce sont ses formes géné­rales. Cela res­semble en effet à un château fort ou à une pyramide.

Le second est qu’il y énor­mément de petites marches de 20 cm de hauteur qu’une per­sonne aurait pu utilisé comme escalier.Le troi­sième point est qu’il y a des formes qui sont impos­sibles à former juste avec des phé­no­mènes d’érosions dues aux vagues.Quatrièmement il y dans le fond ce qui res­semble à une route avec quasi aucun frag­ments de pierre, qui montre qu’il est peu pro­bable que ce soit le fruit d’actions natu­relles. Et le dernier point est le muret en pierre qui longe la route. JPEG - 38.5 ko JPEG - 17.4 ko

Afin de mieux évaluer le site, le Dr Schoch visite à deux reprises le site de Yonaguni, la pre­mière fois en sep­tembre 1997 à l’invitation de l’homme d’affaires japonais M. Yasuo Watanabe et durant juillet-​​aout 98 comme membre du projet archéo­lo­gique du Team Atlantis. Après quinze année de recherche le mystère de la structure de Yonaguni reste un mytère. Dans le cas d’un phé­nomène naturel cela serait spec­ta­cu­laire, mais si la structure a été modelé par l’homme comme beaucoup de scien­ti­fiques com­mencent à croire, cela nous ramè­nerait 12.000 ans en arrière quand cette zone était encore au-​​dessus du niveau de la mer, avant la fin de l’âge gla­ciaire. Cela devien­drait alors la plus vieille structure jamais construite par l’homme, plus ancienne de 7000 ans que les pyra­mides de Gizeh et ten­drait à prouver l’existence d’une civi­li­sation anté­rieur inconnue. En 2007, des data­tions au carbone 14 et au béryllium 10 montrent que les coraux étaient immergés il y a 5 000 ans, mais que le socle de grès était à l’air libre entre il y a un peu plus de 2 000 ans[1]. L’île est dans une zone de sub­duction où les séismes peuvent engendrer des mou­ve­ments ver­ticaux de grande ampleur. Ainsi ces struc­tures ne seraient pas contem­po­raines de la der­nière gla­ciation de Würm, mais plus récentes (entre 2000 et 5000 ans). Selon Kimura, ce nouveau repère his­to­rique rend plus cré­dible l’idée que des hommes aient pu façonner cette pyramide. JPEG - 154.4 ko

 Naturels et Humains

Suivant les dif­fé­rentes études menées, le com­plexe pourrait être d’origine naturels ou l’homme aurait aménagé à son grès la roche. Les photos ci-​​dessous sont plus expli­cites : JPEG - 59.2 ko Paroi rocheuse à Yonaguni Jima

JPEG - 53.5 ko structure de pierre de Yonaguni faconné par l’homme

 Dans la presse et les scientifiques

Jacques Mayol

Il a visité plu­sieurs struc­tures sous marines autour du monde et élimine la théorie selon laquelle le monument est un phé­nomène naturel. Quand on lui demande si il croit qu’il peut y avoir un lien avec le site sous marin qu’il a étudié dans les îles Canaries et à Bimini, ses yeux se rem­plissent d’enthousiasme.”Il y avait une race d’hommes appelés Cro-​​Magnon. Cer­tains des osse­ments ont été retrouvés dans les îles Canaries, où ils sont connus loca­lement comme les Guanches. La taille moyenne de ces humains était de 2 mètres. Ils avaient des cheveux blonds et des yeux bleus, et étaient très artis­tiques. La théorie est qu’il vien­drait peut être d’un continent perdu, sans doute l’Atlantide ”.

Extrait du Sunday Times daté du 26 avril 1998.

Une structure vient d’être décou­verte. Cette zig­gourat rec­tan­gu­laire en pierre, retrouvée au fond de la mer du Japon, près des côtes nip­pones, pourrait être le premier témoi­gnage d’une civi­li­sation encore inconnue de l’âge de pierre, de l’avis même des archéo­logues. La structure de Yonakuni, une petite île au sud-​​ouest d’Okinawa, fut tout d’abord décou­verte, par 22 mètres de fond, par des plon­geurs il y a 10 ans. Les popu­la­tions de la zone pen­saient que c’était une construction natu­relle. Le monument fait environ 183 mètres de large, et 27 mètres de haut. Sa datation a révélé qu’il remontait à au moins 8000 ans av. jc. Le pro­fesseur Kimura géo­logue de son état a affirmé qu’on ne savait pas encore qui avait bâti le monument et dans quel but. " Ce bâtiment pourrait être la preuve de l’existence d’une culture inconnue jusqu’alors, puisqu’il n’y a aucun sou­venir de gens assez intel­li­gents pour avoir construit un tel monument il y a 10000 ans. "

Photos sous-​​marine JPEG - 32 ko JPEG - 41.3 ko JPEG - 134.3 ko JPEG - 55.9 ko JPEG - 25.9 ko

 Pour conclure

Le sujet reste délicat mais nous pouvons com­mencer à dire que le com­plexe est à la fois d’origine naturel en partie et façonné/​taillé par l’homme. Au des dif­fé­rents relevé, le com­plexe daterait de -5000 Av JV, c’est dans tout les cas une date bien reculé dans l’Histoire humaine, d’autant plus que nous n’avons aucun écrit parlant de ce lieux. Pour aller plus loin, il fau­drait trouver des arte­facts, des stèles, objets.…Il sem­blerait que ceux-​​cii ont été décou­verte, mais nous man­quons d’informations et de véracité sur ses dits objets.

Ainsi nous sommes en face d’un monument vieux de plus 5000 Av JC et hélas nous n’avons aucune infor­mation sur celui-​​ci ! Qui sont les hommes qui y habi­taient ? Si on date celui-​​ci de -5000 Av Jc, on peux ima­giner une anté­riorité plus ancienne !

Le sujet reste ouvert…


25 votes

Commentaires

samedi 30 août 2014 à 22h21

de quoi a t on peur pour ne pas avoir révélé au grand jour et expliqué clai­rement de telles décou­vertes ? même en 2014 l’être humain est tou­jours aussi vaniteux !!

Logo de kniouk
mardi 25 juin 2013 à 16h34 - par  kniouk

.….."Touché" ! Avec ses "hautes marches" si typiques des lieux d’extraction de la pierre, il pourrait effec­ti­vement s’agir d’une ancienne carrière !!!

Logo de <span class=OTOOSAN" />
dimanche 10 mars 2013 à 20h00 - par  OTOOSAN

Lorsque les coréens sont arrivés dans la région, ces struc­tures étaient hors de l’eau ! Ca res­semble bou­grement à une carrière !

Logo de popi soudure
dimanche 20 novembre 2011 à 21h38 - par  popi soudure

sujet pas­sionnant ! on attend avec impa­tience des éléments nou­veaux a cette extra­or­di­naire décou­verte archéologique .….….….…

Publications

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

5 mai 2014 - La femme de Jésus… et si Dan Brown avait raison ?

L’objet du délit : un bout de papyrus de 7,6 cm de large sur 3,8 cm de hauteur, écrit en copte (...)

28 mars 2013 - Concours de nouvelles "C’était la guerre"

En lien avec la pré­pa­ration du cen­te­naire de la guerre 14-​​18 en 2014 et les 70 ans de la fin de (...)

24 janvier 2013 - Documentaire sur "Le mystérieux roi Scorpion"

Jeudi 24 janvier 2013 à 21 heures 35, France 5 diffuse un docu­men­taire sur "Le mys­te­rieux roi (...)

27 mai 2011 - Rechercher une marque

Vous ne savez pas à quelle multinationales appartient une marque ? A l’aide de notre outil, vous (...)

26 mai 2011 - Découverte de 17 Pyramides Grace à un satellite

Une archéo­logue amé­ri­caine fait sen­sation en annonçant la décou­verte de dix-​​sept pyra­mides et (...)