Dieu existe-​​t-​​il ?

jeudi 5 janvier 2012
par  Neimad
popularité : 100%

Avant de poser la question, entendons-​​nous sur la défi­nition de Dieu. Est-​​ce une divinité per­son­nelle comme le pré­tendent les reli­gions mono­théistes ? Est-​​ce une force, une entité, un autre mot pour Nature ou Lois de l’Univers ? Dieu est-​​il omni­potent et omni­scient ? Les miracles sont-​​ils pos­sibles ? D’où viennent le mal et la mort ?

Si Dieu est tout puissant, pourquoi laisse-​​t-​​il des mil­liers d’innocents mourir dans les trem­ble­ments de terre, pourquoi laisse-​​t-​​il faire les géno­cides, les viols, les pédo­philes ? N’y a-​​t-​​il pas un scandale de l’existence de Dieu ?

Si Dieu n’existe pas, n’y a-​​t-​​il plus de morale, tout devient-​​il pos­sible comme l’affirmait Dostoïewski ?

Peut-​​on seulement croire en Dieu ? Existe-​​t-​​il des preuves ? Dans le doute, quelle position vaut-​​il mieux adopter ? Doit-​​on faire le pari de Pascal (il vaut mieux vivre comme un homme de bien) ou le pari de Dom Juan (il faut mieux pro­fiter de la vie) ?

Enfin, quel dieu choisir parmi tous ceux que nous pro­posent les reli­gions ? Cette croyance est-​​elle com­pa­tible avec celle d’une autre vie ailleurs dans l’univers ?

_​_​_​

Le monde est étrange, vous ne trouvez pas ?



13 votes

Commentaires

mercredi 29 août 2012 à 13h06

Le néant est effec­ti­vement un concept, non une réalité. Donc il n’existe pas en tant que tel.
Encore une fois, tu as le droit de ne croire en rien, mais tu ne peux nier la pos­si­bilité qu’il existe quelque chose que tu ne peux expliquer (ce n’est pas néces­sai­rement Dieu), ou alors tu es bien sûr de toi.
Concernant la vie après la mort, il y a aujourd’hui des témoi­gnages (les NDE) qui vont net­tement dans le sens d’une survie de la conscience.
Tu as le droit de ne pas y croire, mais pas le droit de nier la pos­si­bilité que ces phé­no­mènes puissent exister.
Quant à l’argument (rabâché) que la croyance en un Dieu est une façon de se ras­surer, c’est plutôt facile. On peut dire aussi l’inverse, puisque cela auto­ri­serait toutes les déviances …

Logo de solar
mercredi 29 août 2012 à 00h16 - par  solar

Et si l’univers a tou­jours existé ? Qu’est ce donc le néant ? Encore une invention de l’homme ?
Les hommes croient en dieu uni­quement par intérêt et par espoir. Et quand tu n’as plus d’espoir, tu n’as plus d’intérêt.
Pourquoi devrait-​​il exister un dieu ou un créateur ? Par nécessité d’exister après la mort !
Quand les hommes seront certain que c’est une arnaque ils seront plus vigi­lants et ne se lais­seront plus embo­biner.
Apres regardez autour de vous, ici tout est permis ! Quand tu crée une chose, tu veilles à son bon fonc­tion­nement, ou bien tu la jettes ! Alors l’humanité est livree à elle-​​meme ET elle ne s’est pas fait jetée !
Donc il est impos­sible qu’il ait quel­conque entité der­rière cet univers qui a tou­jours existé et qui ne laisse pas place à du rien…le néant !

Logo de ianop
mardi 28 août 2012 à 11h08 - par  ianop

Le message précédent est de Ianop.

mardi 28 août 2012 à 11h06

Tu fais un amalgame entre "Dieu" et l’institution reli­gieuse, qui est le fait de la société, laquelle n’a jamais compris quoi que ce soit à la pos­si­bilité d’un niveau de réalité trans­cendant (l’Histoire n’étant qu’une suite de géno­cides et d’abus de pou­voirs divers, ce n’est cer­tai­nement pas dans la société que réside la solution au pro­blème du mal).
Tu ne peux nier la pos­si­bilité que quelque chose existe, puisque le néant n’existe pas.

Logo de Solar
vendredi 24 août 2012 à 23h25 - par  Solar

@Van

Bref, Dieu est une forme de parti…potique. Ce n’est que du business : men­songes, profit, super­cherie, mise en scènes , injustice, et violences.

Le concept de dieu n’a créé que de la merde, et c’est depuis peu qu’on com­mence à net­toyer, et il existe des pièces ou on n’ose même pas ouvrir les portes tel­lement ça pue !

Voyez les pays ou la religion existe, paradoxe total : souf­frances et injus­tices règnent en tout impunités…chacun pour soi et dieu pour tous !

Sauf que dieu n’existe pas !

Logo de Van
vendredi 24 août 2012 à 23h01 - par  Van

Supposons que Dieu existe…

Rai­sonnons par l’absurde en sup­posant que Dieu existe.
Premier écueil : qu’est-ce que Dieu ? Pour faire court, je ne retiendrai que trois de ses attributs, les plus com­mu­nément admis : il est le "Créateur", l"Eternel" et le "Tout-​​Puissant".
Quatre cas sont alors possibles :

1 - Il ne sou­haite pas se faire connaître des hommes ;
2 - Il sou­haite se faire connaître des hommes ;
3 - Il s’est fait un peu connaître des hommes, mais a changé d’avis ;
4 - Il s’est fait un peu connaître des hommes et se fera connaître à nouveau le jour du Jugement Dernier.

Cas n°1 - Il ne sou­haite pas se faire connaître des hommes
C’est son droit.
Il a créé le monde et l’homme, puis a laissé la nature suivre son cours.
On ne sait rien et on ne saura jamais rien de lui.
On ne sait pas s’il s’intéresse à nous, s’il nous sur­veille, ce qu’il attend de nous.
On ne sait pas s’il y a une vie après la mort, s’il y a un Paradis à mériter, ni comment.
On a seulement deux certitudes :

A - C’est que les reli­gions mentent et ne servent à rien (dans les rela­tions à Dieu).
B - C’est qu’on doit faire sans lui, qu’il n’interviendra pas. Il est vain de croire en lui et de prier. La notion de Dieu est donc inutile. Tout se passe comme si Dieu n’existait pas.

Cas n°2 - Il souhaite se faire connaître des hommes

Force est de constater qu’il n’y est pas arrivé. La plus grande des reli­gions, le chris­tia­nisme (toutes Eglises confondues) repré­sente moins d’un tiers de la popu­lation mon­diale. Et il a fallu 2000 ans pour en arriver là !
Avec la Toute Puis­sance que l’on prête à Dieu, je suis sûr que chaque croyant à une idée sur la manière dont il pourrait s’y prendre pour prouver son exis­tence à l’ensemble de l’humanité en moins de 5 minutes.
Pourquoi ne le fait-​​il pas ?
Dieu ne serait donc pas Tout Puissant, ce qui serait contraire à l’hypothèse de départ.
Le cas n°2 n’est donc pas pos­sible.
Cas n°3 - Il s’est fait un peu connaître des hommes, puis il a changé d’avis
C’est aussi son droit.
L’aurions nous déçu ? En principe non, puisque nous ne savions pas ce qu’il attendait de nous.
S’il est déçu, on peut être étonné, puisque c’est lui qui nous a créés et qu’il est "Tout-​​Puissant", de son manque de sagacité.
S’il n’est pas déçu, c’est qu’il est ver­satile.
La pos­si­bilité qu’il soit mort entre temps est à écarter compte tenu de l’hypothèse "Dieu-​​Eternel".
Quid de son premier passage ? A qui s’est-il fait connaître ? A Akhe­naton, à Bouddha, à Zara­thoustra, à Abraham, à Jésus, à Mahomet… ?
La conclusion est la même si Dieu est apparu à un autre pro­phète, car aucune de ces mani­fes­ta­tions n’a réussi à convaincre l’ensemble de l’humanité.
Cette hypo­thèse n’est donc pas com­pa­tible avec l’idée de "Toute Puis­sance" de Dieu.
Quoi qu’il en soit, on est revenu au cas n°1, puisque désormais il ne se fera plus connaître.
Cas n°4 - Il s’est fait un peu connaître des hommes et se fera connaître à nouveau le jour du Jugement Dernier.
Ce cas est très subtil. C’est sur lui que se fonde les prin­ci­pales reli­gions, car il ne laisse que peu de prise à la raison.
Cela revient à prêter à Dieu un esprit machia­vé­lique : "Je me fais connaître de temps en temps, très par­tiel­lement (c’est-à-dire sans faire appel à ma "Toute Puis­sance") et à seulement quelques hommes ou femmes choisis avec soin, afin de porter ma bonne parole. La cré­dulité des hommes fera le reste. Et je reviendrai voir sur place les résultats à une date indé­ter­minée."
Dieu laisse aussi entendre qu’il y a une vie après la vie sur Terre. C’est la carotte, l’enjeu du pari. Croire ou ne pas croire ?
Si un homme avait un tel com­por­tement, on lui trou­verait bien des défauts. Mais Dieu n’est pas un homme !
Il est, en outre, jaloux, car il ne sup­porte pas les Dieux des autres reli­gions.
Dieu aime qu’on l’aime, qu’on le prie, il aime les louanges. Il est d’un orgueil démesuré.
Ce Dieu-​​là n’est pas inté­ressant.
On arrive ici aux limites de la logique.
En résumé
Soit Dieu ne veut pas de se faire connaître, alors les reli­gions mentent et la notion de Dieu est inutile car tout se passe comme s’il n’existait pas ;
soit Dieu s’est fait un peu connaître des hommes et se fera connaître à nouveau le jour du Jugement Dernier, alors il est ver­satile, machia­vé­lique, jaloux, orgueilleux, donc peu inté­ressant.
Au cas où Dieu exis­terait, prêtons-​​lui l’intelligence de ne pas voir d’inconvénients à ce que l’on ne croit pas en lui.

Cordialement

Logo de Solar
vendredi 24 août 2012 à 13h07 - par  Solar

Et meme si dieu ou une entité quel­conque à l’origine de l’univers existait…qui croit que après la mort il existe une vie ???

C’est cette peur du rien qui a créé la plus dévas­ta­trice des armes de des­truction massive qui irra­diera pour l’éternité de son poison…et cette arme c’est la religion.

Et si dieu existe tout ne serait pas permis, au vu des résultats, dieu n’existe pas. Ou l’entité créa­trice à fait son boulot, créer et basta !

Logo de ianop
lundi 13 août 2012 à 11h42 - par  ianop

Je ne suis ni sar­trien ni spi­no­ziste. J’ai sim­plement dit qu’il y avait une pro­ba­bilité pour que Dieu existe, SI LE NÉANT N’EXISTE PAS. En effet, si le néant existe, IL N’Y A AUCUNE CHANCE que Dieu existe, puisque Dieu se conçoit néces­sai­rement comme l’affirmation d’une totalité qui dès lors s’oppose au néant. On ne peut avoir RIEN et TOUT en même temps. Si l’on n’a pas RIEN, alors on peut avoir TOUT - donc Dieu comme totalité.
Je ne parle évidemment pas d’un dieu anthropomorphique.

Logo de Neimad
samedi 11 août 2012 à 02h59 - par  Neimad

@Bourgeot : ce n’est pas parce qu’on n’a pas les moyens d’aller explorer les étoiles, qu’on n’a pas le droit de s’interroger sur la pos­si­bilité de la vie ailleurs dans l’univers B-)

@ianop : le rai­son­nement est bon, cela fait penser à la pre­mière partie de "l’Etre et le Néant" de Sartre mais aussi et surtout à la preuve onto­lo­gique de St Anselme. Tou­tefois, si N = N et s’exclue lui-​​même, je ne vois pas quel lien tu fais entre la Totalité et Dieu ? De quel Dieu parles-​​tu ? Pour le phi­lo­sophe Spinoza, Dieu était la Nature elle-​​même. ianop est-​​il spinoziste ? :-)

Logo de ianop
jeudi 9 août 2012 à 10h44 - par  ianop

On peut en tout cas démontrer que le néant n’existe pas.
Soit N le néant, et T la poten­tialité que TOUT existe.
Posons N = N. Alors, le néant n’existe pas, puisque N s’annule lui-​​même.
Donc, si N n’existe pas, alors il y a néces­sai­rement quelque chose plutôt que rien (T = T), et T existe. Et Dieu étant une pos­si­bilité forte dans T que quelque chose existe en oppo­sition à N, a donc toutes les chances d’exister.

Logo de Bourgeot
lundi 6 août 2012 à 15h19 - par  Bourgeot

Per­sonne ne peut pré­tendre que dieu n’existe pas
Per­sonne ne peut pré­tendre que dieu existe

Personne n’a de preuves ni dans un sens ni dans l’autre

Le sens même de la question n’a aucun sens, c’est un débat stérile.

Logo de Benjamin Becquerel
samedi 14 juillet 2012 à 23h32 - par  Benjamin Becquerel

A la dan­ge­reuse question sur la défi­nition de Dieu ; je par­tirais sur l’hypothèse que Dieu est une "Idée". Dans le sens où une per­sonne ou un groupe d’individus imagine et créait par là-​​même un réseau de pensés connexes ; ces groupes d’individus établirons alors des dogmes et une croyance fondés sur un de leur "Élu". Même si l’idée de Dieu semble désigner un Dieu Unique, chacune des reli­gions mono­théistes à une conception très dif­fé­rente de cette idée : Sinon comment expliquer le fait qu’il n’existe pas alors une seule et unique religion pour un Dieu Unique ?
Au "scandale" sur l’existence de Dieu, com­prenons par là notre inter­ro­gation sur le pourquoi de tous ces mal­heurs qui arrivent sur la planète Terre ; on pourrait en déduire que Dieu n’est abso­lument pas à notre service. Mais que fait-​​on pré­ci­sément pour atténuer toutes ces catas­trophes ? Autrement dit , que fait on pour être au service de Dieu ?

Si Dieu "n’existait pas", nous n’existerions pas non plus ; car comment peux t on dire que cette idée n’existe pas alors que nous l’avons en tête ? Mais alors que deviendra l’Homme s’il doute de Lui-​​même ? Rien n’aurait de sens, par consé­quent, rien n’existerait ?

Chaque individu est libre de croire en Dieu ou de ne pas croire ; tou­jours est il que chaque individu est obligé de croire dans l’alternance de la nuit et du jour ; ou bien encore à la maladie et à la gué­rison. Beaucoup de scien­ti­fiques nous ont sortis des calculs de pro­ba­bilité sur par exemple l’apparition de la vie sur terre qui sont pourrait prouver que nous n’avions qua­siment voir aucune chance de "voir le jour sur Terre" , pourtant nous sommes là ! Le doute est-​​il encore pos­sible ? Rap­pelons que les der­niers mots de Blaise Pascal ont été "Puisse Dieu ne jamais m’abandonner". Quant à Dom Juan , ce per­sonnage libertin, séducteur et impie aurait bien eu besoin des raisons de Pascal pour ne pas être pré­cipité dans la mort par une statue de pierre…

Si nous admettons que Dieu est une idée il convient de penser que chacun a pu ou pourra faire son choix parmi tant de reli­gions, évidemment ce choix étant déter­miner par notre vécu et notre raison.

Cette idée est non seulement com­pa­tible avec celle d’une autre vie ailleurs dans l’univers mais aussi avec celle d’une autre vie ici dans notre univers ; car comme Enrico Fermi a pu le dire : " S’il y avait des civi­li­sa­tions extra­ter­restres, leurs repré­sen­tants devraient être déjà chez nous. Où sont-​​ils donc ? "

samedi 30 juin 2012 à 00h08

Pour que le bien existe il faut que le mal existe aussi, à l’mage de la lumière et des ténèbres. Le bien vient de Dieu, le mal vient d’iblis (satan). Nous devons garder à l’esprit que cette vie est éphémère et que les morts qui nous par­raissent injustes (trem­ble­ments de terre, etc.) ont une contre­partie dans ce monde ou dans l’au-delà. Voilà ma conviction.

Logo de Neimad
lundi 18 juin 2012 à 18h57 - par  Neimad

Vous parlez de l’effet de la foudre sur nos esprits. Cela fait penser à la foudre de Zeus, le roi des dieux chez les Grecs, à la kippa que les Juifs portent pour se sou­venir de l’existence de Dieu au-​​dessus d’eux. Les croyants d’autrefois s’appelaient d’ailleurs des "crai­gnants Dieu ?".

Pour autant, quelle est la vérité ? Que les hommes ou les animaux aient peur en entendant le ton­nerre, cela se com­prend. Que cer­tains hommes aient imaginé qu’il y avait quelque chose de plus grand au-​​dessus d’eux, un dieu créateur, c’est une avancée de l’esprit, un effort de concep­tua­li­sation. Que d’autres hommes aient concentré leur réflexion et leur foi sur un dieu unique, c’est un effort sup­plé­men­taire d’abstraction. Mais cela ne signifie pas que ce que vous déduisez de la peur ins­tinctive de l’homme face à la foudre, à savoir que la foudre est un signe de Dieu, soit la vérité.

La foudre gronde, elle ne parle pas.

Logo de musulman
dimanche 17 juin 2012 à 15h57 - par  musulman

une question simple :

pour quoi nous baissons la tête suite a une foudre.

une force majeurs nous rappel tous les temps, Non.

répondez :

Logo de Neimad
samedi 31 mars 2012 à 21h43 - par  Neimad

Votre message, ANGEDEDIEU09, constitue la réponse attendue d’un croyant à un athée et cela est cohérent, mais en ce qui concerne la fin de votre com­men­taire, quand vous parlez de Dieu qui pleure sur la plage à côté des res­capés : qu’en savez-​​vous ? Vous vous dites : sachant ceci de Dieu, il devrait faire cela, mais qu’en savez-​​vous ? Evi­demment, c’est une image que vous uti­lisez, vous voulez nous parler de la com­passion de Dieu à l’égard des hommes, mais qu’en savez-​​vous ? Comment savez-​​vous tant de choses sur Dieu ? D’après sa défi­nition ? C’est l’argument onto­logie de St Anselme [1]. D’après la Bible et les Evan­giles ? Et les autres reli­gions alors ?

A la fin de votre message, vous semblez associer le fait que nous n’apprenons plus la Bible dans les écoles avec le tsunami au Japon en 2011, comme s’il y avait une relation de cause à effet, que l’impiété des Euro­péens a entraîné la non-​​intervention de Dieu dans les affaires humaines en général et au Japon en par­ti­culier ? Fuku­shima serait donc une punition pour tous les Français laïques qui envoient leurs enfants dans les écoles publiques ? C’est un peut fort !

Plus sérieu­sement, avouez qui nous vous ni moi n’avons d’explication concernant les catas­trophes qui emportent la vie de cen­taines voire de mil­liers d’hommes, indif­fé­remment de leurs bonnes actions et de leurs péchés, les croyants comme les athées. C’est déjà ce qui opposa Vol­taire [2] et Rousseau [3]. Quand en 1755, Lis­bonne subi un trem­blement de terre, suivi d’un raz-​​de-​​marée et d’un incendie, 50 000 per­sonnes y trou­vèrent la mort. Vol­taire ne peut plus croire que Dieu régit le monde et dis­pense la justice sur Terre [4]. Il en conclut que Dieu a créé le monde à l’origine et qu’il l’a laissé aller, comme un homme poussant un bateau sur l’eau.

Qu’en pensez-​​vous ?

Logo de <span class=ANGEDEDIEU09" />
jeudi 29 mars 2012 à 18h41 - par  ANGEDEDIEU09

Je ne viens pas contredire les propos que vous tenez mais je viens vous éclairer.
Pre­miè­rement, je tiens à revenir sur ce propos :"C’est un Dieu vengeur, orgueilleux, égocen­trique (il faut se pros­terner devant lui)."
*je ne crois pas que dieu soit vengeur ; il laisse la Liberté aux Hommes
*je ne crois pas que dieu soit Orgueilleux : Il nous a PRETE la Terre et il nous DONNE tout son Amour, à chaque instant de notre vie, et il nous accom­pagne en répétant sans cesse" JE t’aime, JE t’aime, JE t’aime.…" alors à nous d’écouter sa voix qui est en réalité dans la nué, le mou­vement de la pous­sière, car mon dieu ( je suis catho­lique) est un dieu qui se fait petit devant nous car il est grand.
*"Si ce dieu existe alors j’irai en enfer sans doute car je crois en la théorie de l’évolution et que la femme est stric­tement l’égale de l’homme." Je pense que tu as bien fait d’abandonner ce dieu là.
Ce n’est cer­tai­nement pas Mon Dieu. Je sou­ligne que pour la théorie de l’evolution : Darwin était catho­lique, et je crois fer­mement à cette evo­lution, qui a été guidée et voulue par dieu. Quand aux Femmes, Ne sais tu pas que la plupart des dis­ciples du Christ étaient des femmes, NE sait tu pas que Dieu à choisi une Femme pour Reine des Anges, Reine des vierges et Mère du très Haut.….
*"Dieu aurait créé l’humain en lui laissant le libre choix mais lui promet l"enfer s’il fait le mauvais choix !!! " . Dieu nous laisse le choix, certes mais en réalité, ceux qui vont en Enfer Sont ceux qui NE VEULENT PAS D’EUX MEMES L’AMOUR DE DIEU, car dieu accepte tout le monde, même le PLUS GRANDS DES PECHEURS.…
En Bref, tu peux te fermer à l’amour de dieu mais lui sou­haite de tout coeur que tu agisse comme son propre fils.
Pour finir, je sou­hai­terais revenir sur les affaires de géno­cides, tueries dans les écoles…etc
Cela fait plu­sieurs années que nous demandons à Dieu de partir de notre société, pour vivre sans lui : on a enlevé la prière et la lecture de la bible dans les écoles.… alors LUI, en Gent­leman , s’est sim­plement retiré, mais, lors du raz de marée au Japon, il n’a pas agi certes, mais il était sur la plage avec les res­capés… ET IL PLEURAIT.
Alors avant de vouloir accuser DIEU, réflé­chisons à nos actes !
Fra­ter­nel­lement

Logo de Navihawk
lundi 26 mars 2012 à 09h09 - par  Navihawk

D’où l’expression pleine de sens : "Etre athée par conviction et agnos­tique par humilité".

Logo de manuel
lundi 5 mars 2012 à 22h49 - par  manuel

J’ai voulu croire de toutes mes forces mais…
Existe-​​t-​​il un créateur ? Je dirais que la réponse est sans intérêt.
Je m’explique :

  • soit dieu existe et il a envoyé des pro­phètes. C’est un Dieu vengeur, orgueilleux, égocen­trique (il faut se pros­terner devant lui). Dieu aurait créé l’humain en lui laissant le libre choix mais lui promet l"enfer s’il fait le mauvais choix !!! Dieu juste et sage !! Dieu aurait inspiré la bible et dicté le coran avec des erreurs his­to­riques et scien­ti­fiques ??? Si ce dieu existe alors j’irai en enfer sans doute car je crois en la théorie de l’évolution et que la femme est stric­tement l’égale de l’homme. Mais je ne crois pas qu’un tel dieu existe.
  • soit dieu existe mais n’est jamais intervenu dans les affaires humaines. Il n’a jamais dit ce qui est bien ou mal et je ne serai donc pas puni après ma mort ni ne verrai pas de paradis.

En conclusion, si dieu existe, vu que je ne crois pas aux pro­phètes, qui seraient de nos jours envoyés direct à l’asile, alors il ne fait stric­tement rien. Donc y croire ou non ne fait aucune dif­fé­rence à mes yeux.

Je n’avaispas envie de disserter donc j’ai fait très court.

cordialement

Publications

Brèves

2 septembre 2016 - Cratère géant découvert en Antarctique

En 2006, un cratère aussi grand que l’Ohio a été découvert en Antarc­tique. Les scien­ti­fiques (...)

5 janvier 2014 - Mars One : un projet privé pour aller sur Mars en 2022 !

Une ONG hol­lan­daise a créé le projet Mars One. L’objectif : financer par le système de (...)