La gématrie en perspective

jeudi 13 septembre 2012
par  ianop
popularité : 100%

L’arbre guématrique

Au niveau le plus élémen­taire, la gué­matrie se confond avec la numé­ro­logie, tech­nique de divi­nation consistant à addi­tionner les lettres d’un mot, selon le code (que nous appel­lerons "cor­res­pon­dance 0") :

  • 1 AJS
  • 2 BKT
  • 3 CLU
  • 4 DMV
  • 5 ENW
  • 6 FOX
  • 7 GPY
  • 8 HQZ
  •  9 IR

On réduit le total trouvé à un nombre compris entre 1 et 9.

Ex : SOLEIL = 1 + 6 + 3 + 5 + 9 + 3 = 27 donc 2 + 79

Nous appel­lerons "tronc de l’arbre gué­ma­trique" un nombre compris entre 1 et 9, obtenu par réduction de la somme des lettres d’un mot en uti­lisant la cor­res­pon­dance 0. Par exemple, tous les mots dont la réduction sera 9 auront pour tronc commun ce nombre 9. Comme il y en a des mil­liers, il serait vain de chercher dans l’ensemble une ten­dance commune.

Si l’on désire dif­fé­rencier tous les "9", il faut prendre des nombres plus grands dont la réduction donnera tou­jours "9". En effet, plus le nombre est grand, plus le champ lexical est étroit (moins les mots trouvés sont nombreux).

Ainsi, la cor­res­pon­dance sui­vante (cor­res­pon­dance 1) permet d’obtenir la branche 1 de l’arbre gué­ma­trique. On considère le numéro d’ordre des lettres de l’alphabet latin :

A = 1, B = 2, C = 3,…, J = 10, K = 11,…, S = 19,…, Z = 26.

Ex : SOLEIL = 19 + 15 + 12 + 5 + 9 + 12 = 72 (on ne réduit pas ce résultat). Tous les mots d’ordre "72" consti­tuent une famille lexicale impor­tante, mais plus réduite que la famille "9".

La branche 2 de l’arbre gué­ma­trique, obtenue avec la cor­res­pon­dance 2 (ins­pirée du système hébraïque), res­serre encore davantage le champ lexical.

A = 1, B = 2,…, J = 10, K = 20, L = 30,…, S = 100, T = 200,…, Z = 800.

Ex : SOLEIL = 100 + 60 + 30 + 5 + 9 + 30234.

La branche 2 dif­fé­rencie tous les mots d’ordre "72". Les mots d’ordre "234" consti­tuent une famille beaucoup plus réduite que la famille "72" (environ 30 mots après élimi­nation des mots hors-​​contexte).

A partir de ce stade, les cor­res­pon­dances vont tendre vers une cer­taine hété­ro­gé­néité numé­rique, ceci afin de per­mettre une dif­fé­ren­ciation de plus en plus radicale des mots appar­tenant à un ensemble donné.

La branche 3 de l’arbre gué­ma­trique, obtenue avec la cor­res­pon­dance 3, réduit le champ lexical à une petite liste de mots.

A = 1, B = 2,…, J = 100, K = 110, L = 300, M = 130, N = 500, 0 = 150, P = 700, Q = 170, R = 900, S = 190, T = 1100, U = 210, V = 1300, W = 230, X = 1500, Y = 250, Z = 1700.

Ex : SOLEIL = 190 + 150 + 300 + 5 + 9 + 300954.

Les cor­res­pon­dances 4 et 5 (branches 4 et 5) éliminent les chiffres ronds de la table et com­mencent à aug­menter les totaux :

1) A = 199, B = 299, C = 399,…, J = 1099, K = 1199, L = 1299,…, S = 1999, T = 2099, U = 2199,…, Z = 2699.

2) A = 199, B = 299, C = 399,…, J = 1099, K = 1199, L = 3099, M = 1399, N = 5099, O = 1599, P = 7099, Q = 1799, R = 9099, S = 1999, T = 11099, U = 2199, V = 13099, W = 2399, X = 15099, Y = 2599, Z = 17099.

De cette manière, il est pos­sible de pousser l’arborescence aussi loin que l’on désire. L’intérêt d’une telle rami­fi­cation est d’avoir de très grands nombres avec la plus grande diversité pos­sible, donc un champ lexical quasi nul (on arri­verait ainsi à un nombre unique pour chaque mot du dic­tion­naire, mais cela reste à vérifier). Par exemple, la cor­res­pon­dance 9 dif­fé­rencie tous les mots de l’ensemble "234" auquel est associé notre mot SOLEIL en cor­res­pon­dance 2.

L’hypothèse guématrique

Nous la for­mu­lerons comme suit : il existe d’autant plus d’affinités entre les mots trouvés que le nombre est grand.

Cette hypo­thèse peut déjà être vérifiée à partir de la branche 1 de l’arbre gué­ma­trique, puisque nous pouvons former - pour cer­taines familles - des listes plus ou moins réduites de mots pré­sentant des simi­li­tudes contex­tuelles évidentes.

Exemple : mots trouvés dans la famille "68" et en réso­nance avec le mot "amour" (dont la charge sym­bo­lique est forte).

Acteur, admirer, ménagère, charmer, albums, andalou, anglaise, bache­lière, bafouer, bécoter, bonnard, brandon, bri­gandage, chaleur, cham­pagne, chauffer, chercher, combler, corsage, crédule, croire, dili­gence, emballer, épines, exiger, Fré­déric, génital, Gladys, isocèle, lâcheur, larmes, limite, obséder, Olivia, pardon, paradis, passage, peines, pipeau, plus, ravir, sainte, saoul, sidéral, total, valise, vacances, venir.

Au total, 48 mots, ce qui serait remar­quable sur un total de 60 mots. Mal­heu­reu­sement, la liste globale est de 591 mots, c’est à dire que nous avons 543 mots qui n’ont, à priori, aucun rapport avec le mot "amour". Il ne faut pas en conclure que la branche 1 soit inef­ficace, mais plutôt que la famille "68" contient une mosaïque de réseaux séman­tiques dont la pro­blé­ma­tique de l’amour n’est qu’un sous-​​ensemble. Il y a aussi le fait que nous sommes accou­tumés à penser en termes de cause à effet, et par consé­quent que nous sommes rela­ti­vement inaptes à per­cevoir les inter­ac­tions d’un contexte global de signi­fi­ca­tions appa­remment contradictoires.

L’hypothèse guématrique se vérifie-​​t-​​elle au-​​delà de la branche 1 ?

Les listes ci-​​après, obtenues avec la cor­res­pon­dance 2 (trans­po­sition hébraïque) sont formées en éliminant les mots trop savants, les verbes conjugués, ainsi que cer­tains pluriels.

Avantage indé­niable : une liste globale ne pré­sente plus (après sélection) qu’un nombre rai­son­nable de mots.

Je suis parti à chaque fois d’un mot "conducteur" doté d’une portée sym­bo­lique majeure, et j’ai cherché dans la liste obtenue si d’autres mots pou­vaient lui être associés au premier niveau.

Liste 1 : mot conducteur "SOLEIL" (valeur 234).

Baléares, bla­fards, bohé­mienne, bonobo, can­neler, cor­beille, donjon, encoches, gamelans, hama­mélis, lombric, macérer, lires, mikados, mirer, modeler, œillère, pal­mipède, pénis, périnée, pillard, poire, ramager, rimer, tabla, raclées.

Tous les mots ont de près ou de loin un rapport avec le soleil dans son rapport avec la terre, ou avec la lumière, ou avec l’énergie …

Les mots sym­bo­liques por­teurs sont : bohé­mienne, cor­beille, donjon, mirer, modeler, pénis, poire.

Liste 2 : mot conducteur "LUNE" (valeur 385).

Apprendre, armorier, décon­necté, dor­do­gnais, éternel, feuille, filia­lement, flambeau, humble, iso­chrone, jupe, marmite, micro­grammes, occi­pital, ora­liser, pen­ni­forme, polo­naise, ponte, propre, snooker, tôler.

Tous les mots évoquent la lune de près ou de loin, parfois de très près, comme : apprendre (enfance), armorier (famille), décon­necté (être "dans la lune"), filia­lement (famille), jupe (vêtement féminin), marmite (nour­riture), ora­liser (parole), ponte (géné­ration, fécondité), snooker (billard évoquant les tra­jec­toires planétaires).

Les mots sym­bo­liques por­teurs sont : apprendre, éternel, feuille, flambeau, humble, jupe, marmite, ponte.

Liste 3 : mot conducteur "TERRE" (valeur 390).

Apé­ritif, bar­ba­riser, blan­châtre, capuche, enliasser, fami­lia­riser, gra­phite, latins, lots, mort, quai, passion, retard, ru, serres, tarir, tokais, rassir.

"Enliasser", c’est mettre en paquet (lots). "Bar­ba­riser", c’est prendre un ter­ri­toire par la force.

Mots symboliques porteurs : capuche, familiariser, mort, passion, retard.

Liste 4 : mot conducteur "HOMME" (valeur 153).

Bachelier, bardane, céladon, Cerdan, chablis, cool, cor, diesel, encre, ginkgo, logiciel, imberbe, mariage, médire, minime, roc.

"Bachelier", "diesel" et "logiciel" sont assez mas­culins. "Imberbe" et "minime" se rap­portent à l’adolescence et au sport. Quant à "chablis", une allusion à la déforestation ?

Mots symboliques porteurs : bachelier, cor, encre, mariage, roc.

Liste 5 : mot conducteur "FEMME" (valeur 96).

Are, bocal, daman, enflé, fol, nèfle, piège, rabab, ndama.

Des sté­réo­types mas­culins sur la femme (bocal, enflé, fol, piège), et quelques vérités (are, daman, nèfle, rabab, ndama).

Mots symboliques porteurs : aucun.

Liste 5 : mot conducteur "ETOILE" (309).

Actes, ami­donner, annoncer, arrondie, bug, cam­pa­niles, canonner, chan­ce­lières, clapet, conférer, défriser, désherber, drones, éborgner, empirer, fla­con­nerie, gobelet, grogner, irlan­daise, jacter, nippon, noires, phé­ni­ciens, premier, plaisir, rie­mannien, rondes, saisir, séries, sonder, splash, trafic, triade.

Les mots évoquant l’étoile phy­sique : "arrondie", "noires", "rondes", "rie­mannien", "séries", "sonder".

Les mots évoquant l’étoile sym­bo­lique : "actes", "annoncer", "cam­pa­niles", "canonner", "conférer", "irlan­daise", "nippon", "phé­ni­ciens", "premier", "triade".

La des­truction ou la guerre : "bug", "canonner", "clapet", "défriser", "désherber", "drones", "éborgner", "empirer", "grogner", "saisir", "trafic".

Le plaisir : "ami­donner", "arrondie", "chan­ce­lières", "fla­con­nerie", "gobelet", "jacter", "plaisir", "rondes", "splash".

Mots sym­bo­liques por­teurs : annoncer, arrondie, cam­pa­niles, canonner, empirer, gobelet, irlan­daise, noires, premier, plaisir, rondes, triade.

Liste 6 : mot conducteur "OVNI" (valeur 519).

Ascen­dantes, buffet, calques, contre­faire, dédouaner, dif­fé­ren­tiels, élec­tro­nicien, essieu, diplo­mates, dis­cré­diter, engor­gement, frac­tions, économats, illi­si­blement, indif­fé­remment, kurdes, mai­son­neries, moissons, macro­spore, modé­ration, noi­raude, octante, ovin, noeuds, pré­tendre, punir, repentir, sprint, taf­fetas, tissées, vendéen.

Des machines (dif­fé­ren­tiels, élec­tro­nicien, essieu), des inter­pré­ta­tions (contre­faire, dédouaner, dis­cré­diter, engor­gement, illi­si­blement, indif­fé­remment, pré­tendre), des bizar­reries (buffet, noi­raude), des pro­cessus (ascen­dantes, calques, frac­tions, macro­spore, noeuds, sprint, taf­fetas, tissées), des émis­saires (diplo­mates, économats, mai­son­neries, modé­ration), des lieux (kurdes, moissons, octante, ovin, vendéen), des pro­phéties (pré­tendre, punir, repentir). Tout est présent, mais comment séparer fan­tasme et réalité ?

Mots sym­bo­liques por­teurs : buffet, essieu, diplo­mates, illi­si­blement, moissons, modé­ration, noeuds, repentir.

Liste 7 : mot conducteur "DIEU" (valeur 318).

Amé­rin­dienne, bronches, bûche, cantine, confrérie, dis­gracier, dites, éjecter, émondoir, épargner, flo­ri­dienne, lon­donien, marbrer, oran­geraie, ordi­naire, scé­nario, tango, thon.

Les anciennes reli­gions (amé­rin­dienne, flo­ri­dienne, tango, thon), la sim­plicité (bûche, cantine, émondoir, lon­donien, ordi­naire), l’explication du monde (scé­nario), l’institution (confrérie, marbrer), la prière ("dites", épargner), le rejet (dis­gracier), l’exorcisme (éjecter), la vitalité (bronches, orangeraie).

Mots symboliques porteurs : bronches, bûche, "dites", épargner, ordinaire.

Liste 8 : mot conducteur "AMOUR" (valeur 491).

Abdiquer, aiguilles, artères, auréole, bristol, bruir, cuspide, dis­til­lerie, doubler, fer­menter, flouer, gra­mo­phones, fouler, humilier, lavande, logique, occlure, par­lement, péche­resses, rap­pa­reiller, stars, tamarins, total, vandale.

L’amour vain­queur (auréole, cuspide, gra­mo­phones, lavande, par­lement, rap­pa­reiller, stars, tamarins, total), l’amour vaincu (abdiquer, aiguilles, bristol (fra­gilité ?), doubler (se faire doubler ?) fouler, humilier, logique, occlure, péche­resses, vandale), le pro­cessus amoureux (aiguilles, artères, bruir, dis­til­lerie, fermenter).

A noter l’anagramme LAVANDE/​VANDALE, qui démontre clai­rement que la valeur numé­rique (ici "491") est neutre (il n’existe pas de "bons" ou de "mauvais" nombres). La fonction d’un nombre est de porter un sens, non de le tra­duire. L’identité numé­rique n’implique aucu­nement l’identité de sens. C’est la raison pour laquelle on ne peut avoir de chaîne linéaire du type : voiture = garage = conduite = route = vitesse = essence = … Par contre, il est logique d’avoir "ville" avec "cam­pagne", "jour" avec "nuit", et "amour" avec "logique".

Mots sym­bo­liques por­teurs : auréole, humilier, lavande, logique, péche­resses, total, vandale.

Liste 9 : mot conducteur "ARCHITECTURE" (valeur 914).

Auto­cross, bis­sec­teurs, cubitus, déno­mi­na­teurs, effar­vatte, équi­tation, impor­tuner, neu­vièmes, numé­ri­sation, por­tiques, res­plen­dis­sants, sixte.

Le plus étonnant est "por­tiques res­plen­dis­sants". Beaucoup de nombres (bis­sec­teurs, déno­mi­na­teurs, neu­vièmes, numé­ri­sation, sixte). Quant à l’effarvatte (pas­sereau), c’est un extra­or­di­naire bâtisseur de nids.

"Impor­tuner" peut être un antonyme. On est d’autant moins importuné que sa maison est bien conçue.

Par contre, que viennent faire ici "auto­cross" et "équi­tation" ? Allusion à la construction de com­plexes sportifs ?

Mots symboliques porteurs : numérisation, portiques.

Liste 10 : mot conducteur "LIVRE" (valeur 534).

Cafouiller, clas­sement, déchet­terie, jovien, liseur, modeler, murier, paren­thèse, polis­sonne, postier, poudrée, raclette, requin, roupie, sacrum, sep­tièmes, tracelet.

Le livre savant (clas­sement, jovien, liseur, paren­thèse, sacrum, sep­tièmes (traité d’harmonie ?), tra­celet), le livre profane (raclette, requin, roupie), le relâ­chement intel­lectuel (cafouiller, déchet­terie, polis­sonne), le papier (modeler, murier (ver à soie)). "Postier" se rap­porte au par­ticipe passé "livré" (un colis), "poudrée" peut être une allusion à une cer­taine pré­ciosité (les femmes savantes de Molière ?).

Mots symboliques porteurs : classement, liseur, parenthèse.

Liste 11 : mot conducteur "BONHEUR" (valeur 515).

Agra­feuse, arté­sienne, bio­nique, cam­bouis, cru­cifier, décon­certer, empester, eucli­diens, fièvre, filleules, fondeur, fortins, frissons, fron­tière, ins­taller, jalousie, Jésus, nénette, ora­toire, pénétrer, porter, prune, report, testée, téton, trai­nailler, transfini, tréfonds.

Bonheur social (agra­feuse, arté­sienne, fondeur, ins­taller, porter), bonheur uto­pique (bio­nique, testée), bonheur spi­rituel ou intel­lectuel (eucli­diens, Jésus, ora­toire, transfini), bonheur casanier (fortins, filleules, fron­tière, prune, report, trai­nailler), bonheur empêché (cam­bouis, cru­cifier, décon­certer, empester, jalousie), bonheur phy­sique (frissons, fièvre, nénette, pénétrer, téton, tréfonds).

Mots sym­bo­liques por­teurs : cru­cifier, fièvre, fron­tière, jalousie, Jésus, pénétrer, porter, tréfonds.

Liste 12 : mot conducteur "666" (valeur 666).

Accrois­sement, ajouter, business, char­don­nerets, citron­niers, concours, débouter, détri­coter, enre­gis­trées, favoris, foreuses, fox, fumaisons, funeste, gour­mandise, ins­tantané, mal­traiter, pakis­ta­naises, pal­peurs, pas­se­menter, per­fuser, sei­gneurs, seringues, snif­feurs, swing, tara­biscot, tauper, tonneau, toucher, vingt, XOF.

Le profit et la com­pé­tition (accrois­sement, ajouter, business, concours, débouter, favoris, foreuses, pal­peurs, sei­gneurs, tara­biscot, tauper, tonneau, toucher, vingt, XOF), l’actualité (enre­gis­trées (données), ins­tantané, pakis­ta­naises), la consom­mation (Fox (20th century), fumaisons, gour­mandise, swing), la drogue et l’exploitation (détri­coter, funeste, mal­traiter, per­fuser, seringues, snif­feurs), la beauté (char­don­nerets, citron­niers, passementer).

Mots symboliques porteurs : business, funeste, maltraiter, seigneurs.

Liste 13 : mot conducteur "TEMPLE" (valeur 350).

Absorber, ardent, armé­niennes, can­ni­ba­liser, émeu, emperlées, entre, essaimer, filets, habi­lement, informer, man­da­rines, man­dores, manoirs, matière, méla­né­sienne, mimosas, mont, nu, ramollir, rasoir, romains, ren­chérir, soma­lienne, tamis, terne, train, un, tangara.

La voie, la direction (essaimer, informer, train, un), l’environnement naturel (émeu, filets, habi­lement, man­da­rines, matière, mimosas, mont, ramollir, tamis, terne, tangara), le culte (absorber, ardent, can­ni­ba­liser, emperlées, entre, man­dores, nu, rasoir, ren­chérir), la culture (manoirs, romains), la femme tra­di­tion­nelle (armé­niennes, méla­né­sienne, somalienne).

Mots sym­bo­liques por­teurs : ardent, can­ni­ba­liser, entre, matière, mont, nu, train, un.

Liste 14 : mot conducteur "VIERGE" (valeur 516).

Ache­mi­ne­ments, allouer, ambi­tionner, archivé, arpents, chaudron, chau­mines, chute, contredire, défaut, dia­logues, défi­gurer, déshé­riter, dog­ma­tiser, évasée, fèves, for­mation, fronton, fusées, éthio­piens, marque, mouches, numéral, opaque, parents, paumes, pommeau, squale, tigresse.

Tous les mots évoquent de près ou de loin la vir­ginité, qu’elle soit sauvage ou appri­voisée (éducation). On trouve également des signi­fi­ca­tions atta­chées au signe astro­lo­gique de la Vierge (ache­mi­ne­ments, archivé, arpents, chaudron, chute, contredire, défaut, dog­ma­tiser, for­mation, marque, numéral).

Mots sym­bo­liques por­teurs : chaudron, chute, contredire, défaut, dia­logues, for­mation, fronton, fusées, marque, numéral, parents, paumes, tigresse.

Liste 15 : mot conducteur "212" (idée générale : abon­dance, quête, chasse, flore et faune).

Abonder, araks, ban­nière, bannis, bâti, bête, bornée, cerise, chat, ciron, clips, commode, chercher, dragées, dragon, fêta, fibres, gardon, giroflée, héberger, hennir, high­lander, isocèle, koalas, machos, magh­rébin, ména­gerie, méridien, mira­belle, moirage, plagier, tic.

Mots sym­bo­liques por­teurs : abonder, ban­nière, bête, cerise, chat, chercher, dragon, héberger, ménagerie.

Liste 16 : mot conducteur "NATURE" (valeur 646).

Ami­rauté, adr­éner­gique, aurores, bel­vé­dères, bitumer, bleuetier, cer­vi­cales, cha­lutier, débourrer, déri­vables, ensem­blistes, flo­rissant, fra­ter­niser, glis­se­ments, gri­bouillis, gri­velés, lamel­leuses, luci­dement, lumi­gnons, massues, mou­flons, notamment, pla­neurs, rata­tiner, rosâtres, trainasser.

Nature abs­traite (déri­vables, ensem­blistes, luci­dement, notamment), nature civi­lisée (ami­rauté, bel­vé­dères, bitumer, cha­lutier, débourrer, fra­ter­niser, lumi­gnons, pla­neurs), nature pre­mière (adr­éner­gique, aurores, bleuetier, cer­vi­cales, flo­rissant, glis­se­ments, gri­bouillis, gri­velés, lamel­leuses, massues, mou­flons, rata­tiner, rosâtres, trainasser).

Mots sym­bo­liques por­teurs : aurores, bel­vé­dères, cha­lutier, flo­rissant, fra­ter­niser, massues.

Liste 17 : mot conducteur "COSMOS" (valeur 363).

Adhérent, agents, amé­rin­diens, argentée, bandeau, bibe­ronner, cou, dentier, des­siner, détendre, détenir, droit, écosser, encaisser, géants, har­monies, honorer, imprimés, insé­pa­rable, mocassin, montage, nuage, per­golas, radi­cante, ral­longer, rafting, orgeat, refroidir, rondins, sabot, sar­di­nerie, teindre.

Conception du monde : adhérent, agents, amé­rin­diens, argentée, bandeau, des­siner, détenir, droit, géants, har­monies, honorer, imprimés (motifs), insé­pa­rable, mocassin, nuage, per­golas, radi­cante, rafting.

Vie pra­tique : bibe­ronner, cou, dentier, détendre, écosser, encaisser, montage, ral­longer, orgeat, refroidir, rondins, sabot, sar­di­nerie, teindre.

Mots sym­bo­liques por­teurs : adhérent, amé­rin­diens, des­siner, détenir, droit, géants, har­monies, insé­pa­rable, montage, nuage.

Liste 18 : mot conducteur "ÉCRITURE" (valeur 702).

Blousons, ALPAX, brevet, char­rettes, ciné­ma­tique, contracter, embouter, engre­nures, évan­gé­liser, faxer, freeware, gol­mottes, hous­piller, luté­ciens, gra­viers, mono­loguer, pré­dé­couper, rechausser, rictus, ruta­bagas, sécu­riser, sucreries, surabonder.

Au total peu d’homogénéité. Je retiendrai dans cette liste "ciné­ma­tique" (étude du mou­vement), "évan­gé­liser" (l’Ecriture), "freeware" (logiciel) et "mono­loguer" (exprimer pour soi).

Mots symboliques porteurs : cinématique, évangéliser, monologuer.

On pourra com­pléter cette étude de la branche 2 (cor­res­pon­dance 2) avec les mots à sym­bo­lique forte contenus dans la liste suivante :

Aventure - sexe - bateau - zéro - che­velure - astronome - galaxie - Hiro­shima - infini - mer - arbre - univers - phi­lo­sophe - nombre - vérité - route - religion - montagne.

Bien que la règle soit tou­jours - sur le long terme - l’interprétation et l’analogie, bien que les réseaux séman­tiques n’apparaissent pas encore de plein abord, il sem­blerait qu’une cer­taine homo­gé­néité contex­tuelle appa­raisse avec la res­triction du champ lexical. Si l’hypothèse gué­ma­trique est vérifiée, nous verrons cette homo­gé­néité s’accroître avec l’utilisation de cor­res­pon­dances supé­rieures (cor­res­pon­dances 3 et 4, par exemple). A l’appui de cette thèse, il est important de faire remarquer que l’étude sta­tis­tique à laquelle je me suis livré pour la branche 2 n’est pas pos­sible pour la branche 1, eu égard à l’imbroglio des dif­fé­rents réseaux séman­tiques impliqués par le grand nombre de mots.

On a vu que le meilleur moyen de res­treindre le champ lexical était d’augmenter l’arborescence (c’est à dire le nombre). Mais on peut aussi aug­menter la lon­gueur de l’expression sans aug­menter l’arborescence.

Cette seconde pos­si­bilité est par­ti­cu­liè­rement inté­res­sante à étudier en cor­res­pon­dance 1 (branche 1) : A = 1, Z = 26.

Ex 1 : les attentats du 11/​09/​2001 sont-​​ils ins­crits dans l’expression "onze septembre" ?

"ONZE SEPTEMBRE " (valeur 163).

Aba­sour­dissant, abou­tis­sement, aca­li­four­chonner, accrois­se­ments, accroup­tonner, pro­duits acides, admi­nis­tra­trice, anes­thé­sistes, apla­tis­soires, bru­nis­soirs, catho­li­quement, cir­cons­pection, com­mu­ta­tions, concen­triques, consul­tantes, convoyeuses, convul­sions, coor­don­nateur, cor­po­ra­tions, cumu­lo­nimbus, cyber­né­tiques, élec­tro­niques, élec­tro­tech­nicien, empous­siérer, entre-​​pénétrer, entre­voûter, établis­se­ments, exces­si­vement, expres­sément, exten­so­mètre, glo­rieu­sement, guillo­tineur, hyper­trophie, iden­ti­fi­ca­teurs, implan­ta­tions, insen­si­bi­liser, inter­con­necter, jour­na­listes, mou­ton­niers, mys­ti­fi­cation, oxy­coupeur, pneu­mo­logue, pour­suites, pul­so­mètres, pupi­treurs, rayon­ne­ments, recon­di­tionner, redi­men­sionnés, requin-​​marteau (méta­phore de l’avion ?), rôtis­seurs, sclé­ro­tiques, sous-​​estimer, sto­ma­to­logie, struc­turer, sub­stan­tifier, sur­pi­qures, tour­ne­broches, trans­forment, trans­gresser, tron­çon­neuse, trousseaux.

J’ai pris dans la liste seulement les mots ayant un rapport plus ou moins étroit avec le 11 sep­tembre, après élimi­nation des mots tech­niques ou savants. J’ai utilisé en tout 62 mots sur 132 au total.

Mais le plus étonnant est l’équation suivante :

"ONZE SEPTEMBRE" (valeur 163) = "ANNEES DEUX-​​MILLE" (valeur 163).

Ex 2 : embarqueriez-​​vous sur le Titanic après connais­sance de la liste suivante ?

"PAQUEBOT TITANIC" (valeur 173).

Cir­con­voi­siner, com­po­si­teurs, contro­verses, cor­nouaillaises, cra­pu­leu­sement, dése­nor­gueillir, des­truc­teurs, déver­rouillages, dimen­sion­nement, diver­ti­mentos, docu­men­ta­tions, embou­tis­seuse, endo­mor­phismes, énig­ma­ti­quement, envou­te­ments, épous­toufler, éven­tuel­lement, géo­phy­si­ciennes, har­mo­ni­quement, her­mé­ti­quement, iso­ba­ry­centres, inter­cep­teurs, incrus­teuses, micro­bras­series, micro­fis­surer, mus­cu­la­tures, Nouvelle-​​Zélande, péjo­ra­ti­vement, péné­tro­mètre, pri­mi­ti­vement, sché­ma­ti­quement, silen­cieu­sement, spon­so­risées, sug­ges­tionner, super­viseur, sup­po­sition, sur­con­sommer, tem­po­rel­lement, tou­rillonner, trans­ver­sales, vire­vousser, systématiser.

J’ai utilisé 42 mots sur 71 au total, après élimi­nation des mots non concernés direc­tement et des mots savants.

Ex 3 : la per­son­nalité et l’oeuvre d’une célé­brité sont-​​elles ins­crites dans son nom ?

"ERIK SATIE MUSICIEN" (valeur 190).

Approxi­ma­tions (la musique sans déve­lop­pement), cir­con­vo­lution, com­mu­ta­ti­vités, construc­tions, déres­pon­sa­bi­liser (dis­tance par rapport au monde de la musique clas­sique), hys­té­ro­mètres (pris comme méta­phore, Erik Satie men­tionne un apparail de son invention, appelé "sono­mètre"), lan­gou­reu­sement, obsé­quieu­sement, orches­tra­teurs, para­sym­pa­thique (pris comme méta­phore d’une forme de sym­pathie), pousse-​​pousse, strip­tea­seurs (annonce le concept d’installation inventé par Marcel Duchamp), sym­bo­li­quement, visua­li­sa­tions (les ballets de Satie).

14 mots sur un total de 28. Les mots por­teurs sont : construc­tions, lan­gou­reu­sement, obsé­quieu­sement, orches­tra­teurs, sym­bo­li­quement, visualisations.

J’ai volon­tai­rement accolé "musicien" à Erik Satie pour avoir un grand total avec la cor­res­pon­dance 1 (190).

Conclusion

De quel ordre est la relation unissant un mot (ou une expression) et le nombre cor­res­pondant à la somme de ses lettres ? Pro­ba­blement le même que la relation unissant le sym­bo­lisme d’une couleur donnée et cette même couleur. Doit-​​on faire appel à la théorie de "l’inconscient col­lectif" de Jung pour expliquer le fait que le hasard soit en per­ma­nence court-​​circuité ? Mais, au-​​delà du pouvoir divi­na­toire du symbole, il y a la fonction du verbe. Qu’est-ce que le langage ? Se pourrait-​​il qu’à un certain stade le langage fusionne avec le nombre ? Existe-​​t-​​il un nom uni­versel, ou tout au moins des chaînes séman­tiques pos­sédant - via la fré­quence numé­rique - un caractère d’universalité ? Ques­tions non dépourvues d’intérêt, qui ne peuvent trouver de réponse satis­fai­sante tant que nous nous can­tonnons à ce qu’on nomme "la tra­dition" - cer­tai­nement plus com­plète et plus diver­sifiée dans un passé informel.

Il ne s’agit pas de " prouver " quoi que ce soit, car nous ne sommes pas ici dans un domaine scien­ti­fique (tout au moins au sens actuel = réduction du réel à ce qui en est mesu­rable). Mais cela n’exclut nul­lement l’expérimentation sta­tis­tique, le per­fec­tion­nement des tech­niques d’interprétation et la création d’outils alter­natifs d’investigation.

Le monde dit "objectif" a pro­ba­blement quelque chose à voir avec le monde dit "sub­jectif". C’est de la prise de conscience que l’un et l’autre sont irré­mé­dia­blement liés que peut naître une explo­ration féconde.



1 vote

Commentaires

Logo de syagrius
vendredi 26 août 2016 à 13h49 - par  syagrius

Normalement non,
Je verifie, peux tu revenir ves moi par mail ou ici meme

Logo de Ianop
lundi 11 janvier 2016 à 14h28 - par  Ianop

Bonjour,

Je vois que vous avez sup­primé la table de cor­res­pon­dance 2 (hébraïque). C’est dommage, car c’est la seule qui donnait des résultats inté­res­sants avec la recherche de mots de même total. Souvenez-​​vous : le sens est fonction de la rareté.
Bien à vous.

Logo de ianop
vendredi 14 septembre 2012 à 15h30 - par  ianop

Plutôt que "reli­gieux", parlons de "sym­bo­lique". Il est évident que des mots pris iso­lément peuvent appar­tenir à un contexte exo­tique (surtout des mots concrets, comme "cafe­tière" ou "bibe­ronner"). Concernant la cor­res­pon­dance 2, il faut s’en tenir au fait sta­tis­tique, à savoir qu’on note un res­ser­rement notable du sens dans cer­tains cas précis de mots for­tement chargés sym­bo­li­quement, quand bien même il faille tou­jours avoir recours à l’interprétation (de toute façon l’interprétation est incon­tour­nable en sym­bo­lique), et malgré la dis­parité tou­jours pos­sible des réseaux sémantiques.
D’après mon hypo­thèse, ce res­ser­rement doit continuer à aug­menter avec les cor­res­pon­dances supérieures.

PS : "bibe­ronner" se rap­porte à la prime enfance, c’est un acte vital qui s’inscrit dans la sym­bo­lique du Cosmos (l’ordre des choses). "Sucreries" se rap­porte à l’adolescence, époque de l’écriture. Mais j’interprète !…

Logo de Neimad
vendredi 14 septembre 2012 à 01h01 - par  Neimad

Beau travail qui permet de vérifier s’il existe encore des rap­pro­che­ments séman­tiques quand les listes sont réduites à une tren­taine de mots. Cer­tains résultats sont inté­res­sants, notamment dans le domaine reli­gieux, mais pour d’autres…

Cer­tains éléments pour­raient ainsi passer d’une liste à l’autre sans pro­blème, par exemple coor­don­nateur (liste "Onze Sep­tembre") pourrait se retrouver la liste "Nature" ou "Cosmos".

A l’inverse, "bibe­ronner", dans la liste "Cosmos", n’a pas plus sa place que le mot "sucreries" dans la liste "Ecriture", à moi de chercher un rapport sym­bo­lique qui de prime abord n’est pas "évident" pour tout le monde.

Le fait que les listes plus abs­traites et reli­gieuses soient plus par­lantes que les mots concrets et précis vien­drait jus­tement de la portée sym­bo­lique des mots comme "Dieu", "femme", "soleil", "bonheur" : ils peuvent concerner beaucoup de situa­tions dif­fé­rentes… Pensons aux Egyp­tiens qui expri­maient leur réussite sociale en faisant la liste de tous leurs biens, ou leur vertu en faisant la liste de toutes leurs bonnes actions.

A vérifier également dans d’autres langues. Les listes ne sont sans doute par les mêmes d’une langue à l’autre. Dès lors, ces rap­pro­che­ments séman­tiques, même s’ils existent, seraient propres à l’esprit d’une langue, ils révé­le­raient la psy­cho­logie d’un peuple (ce qui serait déjà pas mal !) et non pas les vérités fon­da­men­tales, la relation entre le mot et la chose, ce que les juifs appellent la kabbale, les chré­tiens la langue ada­mique et les musulmans la langue des oiseaux.

Publications

Brèves

17 janvier 2016 - Des organoïdes de cerveau humain en laboratoire

Savez-​​vous ce qu’est un orga­noïde ? La repro­duction d’un organe en labo­ra­toire. Selon l’Institut (...)

10 mai 2015 - Le cargo spatial russe Progress tombé dans le Pacifique

Le cargo russe Pro­gress dont nous par­lions dans nos pré­cé­dentes brèves s’est fina­lement (...)

7 mai 2015 - Suivez le crash du cargo russe en direct

Revue de presse sur l’affaire sur cargo spatial Progress Le cargo russe qui s’était décorché de (...)

4 mai 2015 - Avec l’EMDrive, la Nasa pourrait relancer la conquête spatiale !

La NASA vient de ter­miner un test "dans le vide" de l’EMDrive, un moteur déformant l’espace-temps (...)

30 avril 2015 - Un cargo russe tombe actuellement sur la Terre

Ceci n’est pas un fake. Le cargo russe "Pro­gress" qui devait ravi­tailler la Station Spa­tiale (...)