Projet 22
Accueil du site > Aux frontieres de la science > 500 millions de planètes habitables

500 millions de planètes habitables

mercredi 23 février 2011

Suite aux dernières découvertes du satellite Kepler, les chercheurs de la NASA estiment à 50 milliards le nombre de planètes dans la galaxie et à 500 millions de planètes habitables, en basant sur un taux de 1%. Lors de la réunion de l’American Association For The Advancement Of Science Annual Meeting qui s’est déroulée du 17 au 21 février 2011, le responsable William Borucki et ses collègues ont annoncé qu’une étoile sur deux posséderait une planète et qu’une sur deux cents posséderait une planète dans la zone habitable (voir notre article sur les exoplanètes). Ce ratio reste encore prudent quand on sait que les étoiles, comme le Soleil, peuvent posséder plusieurs planètes.

Ces estimations ne concernent que notre galaxie, alors que l’on peut estimer à 100 milliards le nombre de galaxies dans l’Univers.

Le nombre de planètes habitables amène nécessairement à se poser la question du développement de la vie extra-terrestre sur d’autres planètes. William Borucki a d’ailleurs terminé sur cette phrase :

La prochaine question est : pourquoi ne nous ont-ils pas visités ? Je ne sais pas.

Etrangement, cette affirmation ne se retrouve pas dans l’article de Yahoo ! alors qu’il reprend l’article canadien. Pourquoi les journalistes français ne l’ont-ils pas traduit, alors que l’on trouve également cette phrase dans le Yahoo ! anglais ? Même remarque concernant les sites d’information américains : certains reprennent la citation (Voir Discovery News), d’autres non. Parler des extra-terrestres n’est peut-être pas politiquement correct ?

A noter aussi deux erreurs de l’article canadien : "l’expert de l’Université de Yale" est en réalité deux chercheurs : l’astronome Peter van Dokkum de l’Université de Yale et l’astrophysicien Charlie Conroy de l’Université de Havard, et le chiffre qu’il propose n’est pas 300 milliards d’étoiles pour la Voie Lactée, mais 300 trilliards d’étoiles pour l’Univers (300 mille milliards de milliards, un trois suivi de 23 zéros…), en comptant les naines rouges qui sont de petites étoiles peu lumineuses. Voir l’article en ligne.. Ces erreurs sont relayées par AOL et d’autres blogs, sites et forums… preuve, s’il en fallait, que sur le Net, les informations sont vite relayées mais rarement vérifiées…

Lundi 5 décembre 2011, la NASA a confirmé la détection d’une exoplanète, Kepler 22b, à 600 années-lumières de la Terre : Kepler 22b, une exoplanète dans la zone habitable

Voir en ligne : L’article sur Cyberpresse.ca

Répondre à cette brève