21000 oiseaux retrouvés morts sur nos plages

jeudi 27 février 2014

Morts massives d’animaux, ça continue…

Nous en avions déjà parlé en 2011, 2012, 2013… Après les poissons, les oiseaux et les baleines, ce sont de nouveau 21000 oiseaux morts en janvier-​​février 2014 suite aux tem­pêtes sur la côté Atlan­tique [1]. Les oiseaux, déportés sur des zones où ils ne pou­vaient plus se nourrir (à cause de la sur­pêche ?), fatigués par la houle, ont été rejetés sur les côtes fran­çaises. Le dénom­brement n’est pas terminé. C’est la plus grande héca­tombe d’oiseaux, toutes espèces confondues (guillemots, macareux…), depuis les années 1900 (le journal Ouest France remonte jusqu’en 1894).

D’après la radio, les vété­ri­naires évoquent la mort de 500 oiseaux en Loire-​​Atlantique, 500 en Vendée, 1000 en Cha­rente, et plus d’un millier sur tout le reste de la côte.

Ce phé­nomène est-​​il véri­ta­blement lié à la météo, comme l’expliquent les médias ? Les cher­cheurs eux-​​mêmes ne sont pas aussi affir­matifs. Les bou­lettes de pétrole sont également pointées du doigt, même si elles ne devraient être res­pon­sables que de 5% des décès. D’autres expli­ca­tions avaient été avancées pour les morts mas­sives d’oiseaux dans d’autres pays :

- 5000 oiseaux retrouvés morts au réveillon en 2010, 2011 puis 3000 en 2012 en Arkansas : la cause évoquée de leur mort était celle des feux d’artifice tirés pour le nouvel an  [2]

- 60 oiseaux retrouvés morts à la Réunion le 31 juillet 2011 : l’explication des feux d’artifice ne tient plus [3]

Il avait en tout cas été démontré que les oiseaux n’avaient pas été empoi­sonnés, mais qu’ils étaient morts des suites d’hémorragies internes.

- Plu­sieurs dizaines d’oiseaux retrouvés morts dans le village de Falköping en Suède et une pluie d’oiseaux morts (au nombre de 500) en Loui­siane sur la paroisse de Pointe Coupée début janvier 2011  : c’est l’hypothèse météo­ro­lo­gique qui est avancée (un vent froid et violent) [4]

Ces mys­té­rieuses héca­tombes d’oiseaux sont d’autant plus dif­fi­ciles à expliquer que tous les oiseaux semblent mourir ensemble, d’un seul coup, fou­droyés en plein vol par un phé­nomène inconnu.

- 2000 oiseaux retrouvés morts sur les côtes au Chili en ami 2012  : cette fois, ce sont les filets de pêches qui sont accusés [5] :

Les ana­lyses ana­to­miques ont permis de déter­miner que les oiseaux étaient morts juste après s’être nourris d’anchois et que leurs ailes étaient cou­vertes d’hématomes. Pour M. Brito, c’est le signe que les oiseaux, attirés par la pré­sence de poissons, se sont noyés après s’être pris dans des filets de pêche.

L’auteur de l’article met cependant en com­pa­raison la mort de ces oiseaux avec celle des dau­phins et pélicans au Pérou, en dési­gnant cette fois El Nino comme le res­pon­sable (donc encore une fois l’hypothèse climatique).

Hémor­ragies internes, oiseaux fou­droyés en plein vol, ailes recou­vertes d’hématomes ? Les causes de décès sont peut-​​être dif­fé­rentes, tout comme les héca­tombes ne sont pas néces­sai­rement liées entre elles. En effet, des vola­tiles meurent régu­liè­rement loin des côtes, sans que per­sonne ne s’en aper­çoive. Les médias sont alertés à partir du moment où les oiseaux fou­droyés (?) arrivent sur les plages ou retombent dans des zones habitées.

Il nous semble sim­plement étrange de constater le nombre important d’espèces tou­chées par ces "morts mas­sives d’animaux" ces der­nières années (oiseaux, dau­phins, baleines, étoiles de mer, abeilles, tortues, vaches…) [6]. Cela rap­pelle les "pluies d’animaux" évoqués dans les annales du moyen âge.

Peut-​​on attribuer ces "acci­dents" à des causes natu­relles (tem­pêtes, El Nino, dépla­cement des pôles magné­tiques…) ou doit-​​on envi­sager les effets directs ou indi­rects de l’action de l’homme sur la nature (filets de pêche, dégazage des navires pendant une tempête, ondes radio, passage des avions, feux d’artifice, paris illégaux sur des courses de dizaines de mil­liers pigeons trans­portés au-​​dessus de la Manche [7]…) ?

JPEG - 25.5 ko

Pour en savoir plus :

Notre brève de 2011 sur le phénomène

Un état des lieux en 2013

_​_​_​

Le monde est étrange, vous ne trouvez pas ?





Publications