22 Français sélectionnés pour partir sur Mars

mardi 21 janvier 2014
par  Neimad
popularité : 100%

Marcher sur Mars ?

Cela fait des années qu’une poignée de scien­ti­fiques amé­ri­cains [1], clament que le voyage vers Mars est pos­sible avec la tech­no­logie actuelle et des moyens ridi­cu­lement faibles. En effet, le plus gros du car­burant est utilisé pour sortir de l’espace, ensuite le vaisseau poursuit sa lancée dans l’espace, en s’appuyant sur les champs de gravité des lunes et des pla­nètes qu’il croise. Pour alléger le vaisseau, il suf­firait de ne pas emporter de car­burant pour le retour. Mars possède les maté­riaux néces­saires pour la fabri­cation d’un car­burant sur place… à condition de vouloir revenir sur Terre !

Colo­niser Mars, c’est que prévoit le projet Mars One d’une ONG hol­lan­daise, dont nous avions parlé dans l’une de nos brèves [2]. 200 000 per­sonnes de part le monde ont déjà répondu présent. Très peu seront sélec­tionnées à la fin, sans doute par les moyens de la télé­réalité afin de récolter des fonds et de rendre le projet "média­tique", synonyme de "grand public".

Tout récemment, 22 Français ont passé la deuxième étape de pré­sé­lection. Parmi eux : Flo­rence Porcel, 30 ans, une chro­ni­queuse de France Inter (la garantie que Mars One sera bien diffusé…), de nom­breux scien­ti­fiques (Laurent, 35 ans, pro­fesseur de tech­no­logie à Châ­teauroux ; Mickaël, 27 ans, cher­cheur au CNRS ; Claude, 52 ans, ingé­nieur dans la région de Tou­louse, etc.), mais aussi des per­sonnes sans com­pé­tence tech­nique par­ti­cu­lière mais sim­plement motivés par l’aventure, comme Christine, coif­feuse dans un petit village de l’Aude.

Les can­didats étaient en effets sélec­tionnés selon plu­sieurs cri­tères : leurs "connais­sances scien­ti­fiques" mais aussi leur savoir-​​être : « l’esprit d’équipe », « l’expérience de com­mu­nicant », la « rési­lience face aux épreuves », leur « sang-​​froid » et leur « socia­bilité ». Ces qua­lités humaines sont essen­tielles pour qui veut vivre en com­mu­nauté et s’installer en milieu hostile (-63° C. en moyenne), non seulement pour vivre sur Mars, mais aussi pour coexister avec les autres spa­tio­nautes dans l’espace exiguë de la capsule de transit entre la Terre et Mars.

Le plan établi par le cha­ris­ma­tique Bas Lansdorp, le leader de Mars One, est pro­grammé avec des dates précises :

  • 2016 : envoi d’un satellite de com­mu­ni­cation vers Mars
  • 2018 : envoi d’un grand rover "pla­netary rover" sur Mars pour décider du lieu d’atterrissage adéquat
  • 2020 : envoi des unités de survie (sortes de cottage pouvant accueillir 4 per­sonnes), d’un autre rover chargé de déployer les parties gon­flables et divers équi­pe­ments
  • 2022 : départ de la Terre dans une capsule de transit
  • 2023 : arrivée sur le sol martien après un vol de plu­sieurs mois (entre 7 et 10 mois selon la vitesse et la tra­jec­toire) des quatre pre­miers colons qui habi­teront dans l’unité de survie
  • 2025 : envoi de 4 autres colons avec une autre unité de survie ; le but est d’installer pro­gres­si­vement 6 unités de survie et un total de 24 per­sonnes pour la pre­mière colonie mar­sienne. Ce sont ces hommes et ces femmes qui sont sélec­tionnées aujourd’hui.

Rap­pelons que la der­nière fois où l’homme est allé sur la Lune date de 1972, comme le rap­pelle la vidéo. Depuis, nous saturons le ciel de satel­lites de com­mu­ni­cation, le vieux satellite Hubble vient de quitter le système solaire, les Chinois ont envoyé un taï­ko­naute dans l’espace et nous décou­vrons chaque des exo­pla­nètes… La conquête spa­tiale avance plus len­tement qu’elle ne l’avait fait durant la Guerre Froide. Cer­tains espèrent que Etats-​​Unis retrou­veront un sursaut d’orgueil en voyant le premier Chinois poser un pied sur la Lune. D’autres, comme l’association Mars One, n’espèrent pas sur l’Etat Pro­vi­dence et cherchent des finan­ce­ments privés, une par­ti­ci­pation la plus large pos­sible de la société civile (entre­prises et citoyens). A défaut d’une volonté poli­tique forte comme en 1969, il suf­firait de quelques mécènes mil­liar­daires et d’une vaste cam­pagne de publicité pour mettre en place le plus ambi­tieux projet conçu par l’humanité depuis les années 60.

En savoir plus :

LE VOYAGE HUMAIN SUR MARS

FILMOGRAPHIE

  • Mission to Mars (2000), de Brian De Palma (un beau film de science-​​fiction)
  • Ghosts of Mars (2001), de John Car­penter (un peu gore…)
  • John Carter (2012) par Andrew Stanton (par très scien­ti­fique mais une belle aventure)
  • La Guerre des mondes (2005) par Steven Spielberg (inspiré du célèbre roman de H. G. Wells)

BIBLIOGRAPHIE

Essais :

  • Embar­quement pour Mars : 20 défis à relever (2013), par Jean-​​François Pel­lerin, Richard Heidmann, Alain Sou­chier, avec une préface deThomas Pesquet (Planète Mars/​Mars Society)
  • L’Homme sur Mars : Science ou fiction (2007), de Charles Frankel
  • Cap sur Mars - Version fran­çaise de « The Case for Mars » par le Dr Robert Zubrin (2004), tra­duction par Etienne Mar­ti­nache avec l’aide de Gaël Scot et Ber­trand Spitz et relecture par Pierre Brisson, Maryse Sari, Henri Goursau

Beaux-​​livres :

  • Mars (2013), d’Alfred McEwen, Francis Rocard et Nicolas Mangold, avec des images pano­ra­miques trans­mises par le satellite d’observation amé­ricain MRO (Mars Recon­nais­sance Orbiter)
  • Sur Mars : le Guide du tou­riste spatial (2003), par P. Lagrange et H. Huquet : un guide du voyageur sur Mars !
  • La planète Mars : his­toire d’un autre monde (2006), par François Costard, François Forget et Phi­lippe Lognonné

Les romans :

  • Les enfants de Mars (2011) de Gregory Benford
  • Mars (2001) de Ben Bova : un roman de hard science, c’est-à-dire un type de science-​​fiction réa­liste basé sur des connais­sances scien­ti­fiques
  • La tri­logie mar­tienne de Kim Stanley Robinson, publié en trois livres (Mars la rouge, Mars la verte, Mars la bleue) de 1992 à 1996 et réédité en 2006 chez Omnibus (le livre parle de la ter­ra­for­mation de Mars)
  • Chro­niques mar­tiennes (1950) de Ray Bradbury : poé­tique et phi­lo­so­phique à la fois, un must !
  • La guerre des mondes, de H. G. Wells, en 1998, raconte l’invasion de la terre par les Mar­tiens
  • Le cycle de Mars, les aven­tures de John Carter (une série de romans publiés entre 1917 et 1948), par Edgar Rice Bur­roughs
  • Le cycle du guerrier de Mars (trois tomes publiés entre 1965 et 1968) de Mickaël Moorcock, entre fantasy et science-​​fiction, un cycle du Champion éternel en hommage à E. R. Bur­roughs
  • Des­ti­nation Mars, un ouvrage col­lectif publié en 2013 par les Edi­tions du Riez

_​_​_​ Ce monde est à nous, changeons-​​le !



[1] parmi les­quels Robert Zubrin, ingé­nieur et expert en pro­pulsion spa­tiale, pré­sident de la Mars Society

[2] Voir Mars One : un projet privé pour aller sur Mars en 2022 !


2 votes

Commentaires

Logo de sureel
vendredi 31 janvier 2014 à 19h51 - par  sureel

Comme dit le chanteur florent Marchet dans "Space Opera" :

Je crois qu’il est l’heure
De quitter ce monde menteur

Logo de Neimad
mercredi 22 janvier 2014 à 01h05 - par  Neimad

Dans la partie biblio­graphie, il manque Les poisons de Mars (aussi publié sous le titre Le chasseur d’étoiles) d’Isaac Asimov. C’est le premier tome du cycle de David Starr, mais seul le premier livre se déroule sur Mars

A noter aussi qu’il existe un cratère Asimov sur Mars depuis 2009, un bel hommage à l’auteur des Robots et du cycle Fondation.

En 1964, Asimov s’était amusé à prédire notre avenir. Ce qui est étrange, c’est que l’Histoire semble lui avoir donné raison :

En 2014, seuls des vais­seaux sans équipage humain auront atterri sur Mars, même si une expé­dition humaine sera en pré­pa­ration et une colonie mar­tienne déjà imaginée.

Asimov n’était-il pas l’inventeur de la psychohistoire ?

PS. pour d’autres pré­dic­tions d’Asimov sur notre époque, lire l’article sur ce blog :

http://​fortune​.fde​souche​.com/​321543​-​1964​-​2014​-​l​e​s​-​i​n​c​r​o​y​a​b​l​e​s​-​p​r​e​d​i​c​t​i​o​n​s​-​d​i​s​a​a​c​-​a​simov

Publications

Brèves

17 janvier 2016 - Des organoïdes de cerveau humain en laboratoire

Savez-​​vous ce qu’est un orga­noïde ? La repro­duction d’un organe en labo­ra­toire. Selon l’Institut (...)

10 mai 2015 - Le cargo spatial russe Progress tombé dans le Pacifique

Le cargo russe Pro­gress dont nous par­lions dans nos pré­cé­dentes brèves s’est fina­lement (...)

7 mai 2015 - Suivez le crash du cargo russe en direct

Revue de presse sur l’affaire sur cargo spatial Progress Le cargo russe qui s’était décorché de (...)

4 mai 2015 - Avec l’EMDrive, la Nasa pourrait relancer la conquête spatiale !

La NASA vient de ter­miner un test "dans le vide" de l’EMDrive, un moteur déformant l’espace-temps (...)

30 avril 2015 - Un cargo russe tombe actuellement sur la Terre

Ceci n’est pas un fake. Le cargo russe "Pro­gress" qui devait ravi­tailler la Station Spa­tiale (...)